AccueilLa UNEDangereux déballage sur celui qui apparaîtrait comme le «godfather» du terrorisme en...

Dangereux déballage sur celui qui apparaîtrait comme le «godfather» du terrorisme en Tunisie

C’est sous le titre  « Le pôle, entre les mains du terrorisme » que le comité de défense de Chokri Belaïd et de Mohamed Brahmi a rendu public le rapport de l’inspection générale du ministère de la Justice, à propos de  Béchir Akremi (116 pages le concernant sur un pavé totalisant 297 pages), nommé en 2016 au poste de Procureur de la république du tribunal de Tunis 1. Il devient ainsi, de fait Procureur de la République du pôle judiciaire en charge des affaires du terrorisme pour toute la République, et devient le dépositaire de tous les dossiers concernant la lutte contre le terrorisme. Il est aussi, de ce fait, le Procureur de la République de tout le pôle financier pour toute la République, ainsi que le Procureur de la République de Tunis pour toutes les affaires de droit commun !

- Publicité-

–          Silence des agneaux à Carthage et à La Kasbah

En bref, des infractions relevées dans ce rapport, que tout le monde cachait et que les membres du conseil sectoriel de la justice ne lisaient que réunis et jamais seuls, sur les infractions commises par celui qui ressemblerait presque à une chambre secrète du terrorisme en Tunisie, et le terme infraction serait trop faible selon Imen Gzara (Ndlr : Photo de gauche).On y  trouve 6.286 dossiers terroristes non instruits du temps du juge Akremi. 1.361 dossiers de terrorisme  classés et abandonnés par les tribunaux de droit commun, sans que le caractère terroriste ne soit clairement signifié pour ces dossiers. Disparition d’un grand nombre de PV des unités sécuritaires, et qui n’ont pas été signalés dans les dossiers (ou carnets), dont 20 relatifs aux déplacements en direction des zones de tension, 46 pour appartenance à des organisations terroristes, 9 PV relatifs à des prises d’assaut par des terroristes de maisons de citoyens de Kasserine, pour vol sous menaces de mort, PV de tentative de meurtre par balle contre un agent de police, 54 PV relatifs à des accusations terroristes à propos desquels (les PV) aucune décision n’a été prise, 118 dossiers terroristes qui lui ont été transmis par la justice militaire mais non inclus dans les livres du tribunal (تضمين), tout en laissant les expertises des explosifs, des armes et des cadavres de terroristes sans enregistrement par date et sans inclusion dans les livres du tribunal (تضمين). Pour l’instant, ni le ministère de la Justice, ni les chefs d’Etat (Président du Conseil de sécurité nationale) et de gouvernement qui disent conduire la guerre contre le terrorisme, ni l’Association et le conseil supérieur de la magistrature, n’ont point réagi. Akremi est encore haut cadre du ministère et y siège !

–          L’ancien 3 fois procureur de la République menacerait ses pairs

Akremi aurait aussi refusé de signer le PV de prise de fonction et l’inventaire des dossiers, avec le nouveau Procureur de la République. Il aurait même proféré des menaces contre les membres du conseil sectoriel de la justice et se serait adressé par téléphone à 7 heures du matin à sa présidente, qui en a fait témoignage dans le rapport, que « j’ai en ma possession des dossiers de corruption concernant certains membres du conseil, et j’en ferais usage dans le cas où je ne reviendrais pas à mon poste ».

Mercredi 30 juin 2021 sur les ondes de la radio privée Mosaïque FM, Imen Gzara a confirmé toutes ces données, qui figurent noir sur blanc dans le rapport de l’inspection générale du ministère de la Justice.

3 Commentaires

  1. Rien de tout ça n’a dissipé les suspicions.
    Nous savons lire et voulons voir ce « noir sur blanc » copie authenfiée originale signée et tomponnée.

  2. Le cours de l’histoire a pris un sacré tournant quand les documents de WIKILEAKS sont devenus accessibles au grand public sur simple clic.
    Quand le livre la regente de Carthage était interdit ici sous la tyranie , il était en ligne sur le net prêt pour le téléchargement.
    Faites de même ou taisez-vous.Ne pas le faire est synonyme de non assistance à une personne en danger: si les faits seront avérés, il faut vite déguerpir et demander l’asile.
    Constutionnellement , j’ai le droit d’être informé et vous avez l’obligation de sauver le pays.
    l’abstention est une forme de trahision.

  3. Une bonne nouvelle et un avant goût pour aujourd’hui.
    espérant un resultat probant pour l’avenir de la justice dans mon pays.
    Certains vont agir de sorte qu’il soit un pétard mouillé.
    croisons les doigts et espérons que dans un avenir proche le système judiciaire se me en ordre de marche pour faire glorifier la valeur universelle : égalité devant la loi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,452SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles