AccueilLa UNEDébut de fin de crise? Eh non!

Début de fin de crise? Eh non!

Ce matin, mardi 15 juin 2021, au palais de Carthage, le chef de l’Etat tunisien Kais Saïed, a reçu le chef du gouvernement Hichem Mechichi en audience, la première rencontre en sa qualité de chef du gouvernement et non en qualité de ministre de l’Intérieur par intérim, depuis janvier 2021. Ce jour-là, Saïed avait tenu à le lui faire comprendre en le recevant au bureau et en le plaçant dans la situation d’un ministre devant un chef de l’Etat.

- Publicité-

Autre première, la rencontre incluait aussi d’autres anciens chefs de gouvernement. Trois ex chefs de gouvernement avaient pu être présents, Elyes Fakhfakh, Youssef Chahed et Ali Larayedh, tous invités sur des critères qui n’ont rien à voir avec l’appartenance partisane, précise le communiqué de la présidence de la République, qui souligne encore que Hamadi Jbali, Mehdi Jomaa étaient à l’étranger et Essid en convalescence. Le tout, pour dire que Saïed a en fait invité tout le monde.

Cette rencontre avec le fils prodige qu’était  jusque-là Hichem Mechichi, fait suite à ce que le président de la République a déclaré, vendredi 11 juin 2021 après avoir reçu le secrétaire général du Syndicat Noureddine Tabboubi, à propos de l’existence de signes positifs  de dialogue.

« Je suis prêt au dialogue. Mais pas avec celui (Ndlr : Ou ceux, car le chef de l’Etat en faisait, sciemment ou involontairement, l’amalgame) qui ne respecte pas la Constitution. Qu’il sache, de nouveau, que nous sommes capables de riposter avec plus de force qu’ils ne croient pour sauvegarder le peuple tunisien », disait alors Saïed devant Tabboubi.

Et si on pouvait comprendre de ces différentes audiences que le SG de l’UGTT pourrait avoir été chargé de faire office d’intermédiaire, on comprendrait mal la présence des anciens chefs de gouvernement, les deux ayant été remerciés du temps de l’actuel chef de l’Etat. Serait-ce une présence en guise de témoin d’une nouvelle initiative copernicienne du chef de l’Etat, et de son sérieux ?

 Un premier signe de détente, peut-être, de la crise politique en Tunisie, confirmé par Noureddine Tabboubi à la sortie de l’audience, sur l’existence d’une percée et de nouvelles positives dans les prochains jours, en direction d’une sortie de crise. Mais un signe qui prêtait encore à confusion, le chef de l’Etat se bornant toujours à parler avec allusions, jamais nominativement.

Pour l’initiative qui pourrait ou aurait été lancée à l’intention du chef du gouvernement, qui ne fait pourtant que cristalliser la guerre froide entre président de la république et président du parlement, les pronostics vont encore bon train.

Elles vont de la relance du dialogue national cher à Noureddine Tabboubi à la proposition de concocter une nouvelle liste de ministres pour le remaniement refusé, que le chef de l’Etat pourrait ratifier sans trop de problèmes.

Pour l’instant, et à la veille du départ du président de la République en direction de l’Italie on ne sait pour quelle réelle raison, tout cela n’est que conjecture.  Et conjecture tout cela était resté, le communiqué de Carthage ayant fini de souffler le Pschitt, faisant de cette rencontre « au sommet », une simple réunion de réflexion sur « les moyens de sortie de crise, sans poser le diagnostic, mais en passant à l’étude les causes de cette crise ».

Et le plus important dans tout ce communiqué alambiqué, qui dit tout et ne dit rien, a été de « réitérer le refus du chef de l’Etat du Dialogue à la manière dont il avait été fait par le passé », et en mettant l’accent sur « la nécessité d’introduire les réformes politiques », sur la question du Code électoral, et sur la question de l’immunité parlementaire.

A sa manière, Kais Saïed réunissait mardi une sorte de première mouture d’un Dialogue national, à laquelle il pourrait appeler d’autres parties, mais toujours à ses conditions !  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,460SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles