AccueilActualitésDoubler les tarifs des cours sup à l'école, ça passe pas

Doubler les tarifs des cours sup à l’école, ça passe pas

L’Association tunisienne des parents et des élèves (Atupe) s’est dite extrêmement surprise de constater que les cours particuliers continuent d’être considérés comme étant la cause de la dégradation inquiétante du système éducatif et des relations entre les parents et les élèves avec le cadre enseignant, estimant que les cours particuliers sont « le résultat de l’inquiétante dégradation de l’ensemble des composantes de l’école publique« .

- Publicité-

Dans un communiqué publié, vendredi, l’Atupe a indiqué que la mesure interdisant les cours particuliers en dehors de l’enceinte scolaire ainsi que la nouvelle tarification proposée (80 dinars pour les élèves des classes terminales et 40 dinars pour les autres niveaux) « laisse entrevoir l’intention du ministère de tutelle, d’adopter les cours particuliers en tant que système complémentaire de soutien au système éducatif public, moyennant une contrepartie financière, ce qui va à l’encontre des notions de compétence et de gratuité de l’école publique« .

L’association a également indiqué que de telles mesures ouvrent la voie à l’exclusion étant donné que leur application demeure tributaire des conditions socio-économiques des familles tunisiennes, soulignant que les cours particuliers sont devenus « un mal nécessaire » qui vient saper davantage le pouvoir d’achat des Tunisiens, selon le communiqué.

L’Atupe a également appelé les décideurs à assumer leurs responsabilités en engageant une réforme institutionnelle, effective et sérieuse de l’Ecole tunisienne à laquelle seront associées toutes les parties concernées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,565SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles