AccueilLa UNEFitch confirme les notes de l’ATB

Fitch confirme les notes de l’ATB

Fitch Ratings a confirmé les notes de défaut émetteur (IDR) à long terme en devises étrangères et locales d’Arab Tunisian Bank (ATB) à ‘B+’. Les perspectives restent négatives. Fitch a également confirmé la note de viabilité (VR) de la banque à ‘b-‘.

- Publicité-

La perspective négative reflète la perspective de la note souveraine ‘B’ de la Tunisie. Une dégradation de la note souveraine déclencherait probablement une révision du plafond pays ‘B+’, entraînant une dégradation des IDR à long terme d’ATB.

L’ATB revêt une importance stratégique pour son actionnaire à 64,2% et sa société mère, Arab Bank Plc (AB, BB/Négatif), basée en Jordanie, étant donné que cette dernière se concentre sur la région Moyen-Orient/Afrique du Nord. L’ATB est l’une des plus grandes filiales d’AB à l’étranger et répond à l’objectif de sa société mère de maintenir une forte présence en Afrique du Nord. Sans contrainte liée aux risques de transfert et de convertibilité (comme le reflète le plafond pays de la Tunisie, qui est de « B+ »), les IDR à long terme d’ATB seraient abaissés d’un cran par rapport à ceux d’AB. Les risques de transfert et de convertibilité peuvent restreindre la capacité de la filiale à utiliser le soutien parental pour servir ses créanciers.

L’agence de notation explique que les IDR en devises étrangères et en monnaie locale d’ATB sont au même niveau parce qu’en cas d’intervention dans le secteur bancaire, son  évaluation est que les autorités ne feraient aucune distinction entre l’imposition de pertes aux créanciers en monnaie locale ou étrangère. « Nous pensons que les risques pour les créanciers bancaires en monnaie locale et en monnaie étrangère sont égaux étant donné le faible environnement opérationnel de la Tunisie », explique-t-elle encore.

L’ATB opère exclusivement en Tunisie où le PIB réel s’est contracté de 8,6 % en 2020 en raison du choc lié à la pandémie du coronavirus. Fitch s’attend à ce que l’économie retrouve une croissance de 4 % cette année, mais voit un risque de baisse par rapport à son scénario de base, compte tenu de l’évolution de l’impact du choc de la pandémie et de l’incertitude quant à la durée des mesures de confinement, qui ont affecté l’activité économique nationale ainsi que le regain de tensions sociales et politiques.

L’ATB est une banque de second rang avec une part de marché des dépôts d’environ 8,3% et elle prête principalement aux grandes entreprises (environ 47% des prêts fin 2020), aux PME (19%), aux particuliers et aux très petites entreprises (23%), ainsi qu’aux entreprises du secteur public.

Le stock des créances  douteuses  est en hausse et les prêts douteux/prêts bruts non consolidés d’ATB calculés par Fitch ont atteint 14,2 % fin 2020 (fin 2019 : 12,5 %), soit légèrement plus que la moyenne du secteur. Les mesures permettant aux entreprises clientes de reporter les engagements de service des prêts et encourageant les banques à restructurer les prêts si nécessaire ont été prolongées jusqu’en septembre 2021. Cela ralentira la comptabilisation de nouveaux prêts accrochés à court terme. La capacité des emprunteurs à se redresser et à reprendre le service de leur dette dépendra largement de l’ampleur de la reprise économique en Tunisie, des restrictions de voyage et des tendances économiques mondiales. Notre perspective sur la qualité des actifs d’ATB reste négative, souligne Fitch .

L’ATB toujours rentable

Les principaux paramètres de capitalisation d’ATB sont restés faibles en 2020. Le ratio capital de base Fitch (FCC) / actifs pondérés en fonction des risques (RWA) non consolidé de la banque était de 8,5 % Le ratio de capital réglementaire d’ATB s’est amélioré pour atteindre 12,4 % fin 2020 (fin 2019 : 10,4 %), stimulé par l’émission d’une obligation subordonnée de 100 millions de TND sur le marché national au 4ème  trimestre 2020. La croissance des prêts a été élevée en 2019 et 2020 (16% et 7%, respectivement), ce qui exerce également une pression sur la capitalisation. Les dividendes ne seront pas distribués sur les bénéfices de 2020, conformément aux directives réglementaires.

ATB est toujours rentable malgré un environnement opérationnel difficile, mais les provisions pour dépréciation ont sensiblement augmenté en 2020, conformément aux directives plus strictes de la Banque centrale de Tunisie  dans le calcul des provisions collectives. Fitch dit comprendre que la croissance des volumes est importante si la banque veut améliorer ses ratios de coût-efficacité, mais une croissance rapide peut augmenter le risque de crédit dans les conditions actuelles. Les charges de dépréciation des prêts sont donc susceptibles de continuer à peser sur la performance opérationnelle.

Le financement et la liquidité sont des points forts de la notation de l’ATB et les perspectives pour ces facteurs sont stables, souligne l’agence de rating . Les dépôts de la banque sont répartis équitablement entre les particuliers et les entreprises, sont stables et ne sont pas trop concentrés par client individuel. La stratégie de la banque est de réduire sa dépendance vis-à-vis des dépôts des entreprises tout en augmentant les flux de dépôts de particuliers stables et à faible coût. Les conditions de liquidité en monnaie locale se sont assouplies au cours de l’année 2020 et l’ATB a diminué sa dépendance au financement de la BCT, qui représente désormais environ 1 % du financement total (fin 2019 : 10 %). Le ratio prêts/dépôts d’ATB, calculé par Fitch, est resté adéquat à 93 % fin 2020 (contre 120 % maximum pour la BCT.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,728FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,476SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles