AccueilMondeGaza: Le G7 exige que les agences de l'ONU, dont l'UNRWA, puissent...

Gaza: Le G7 exige que les agences de l’ONU, dont l’UNRWA, puissent opérer « sans entraves »

Les agences de l’Onu, dont l’UNRWA, doivent opérer sans entraves dans la bande de Gaza, théâtre de la guerre entre Israël et  Hamas, source d’une grave crise humanitaire, ont déclaré les dirigeants du G7 réunis en sommet dans leur déclaration finale publiée ce vendredi 14 juin
« Nous exhortons toutes les parties à faciliter un passage rapide et sans entraves de l’aide humanitaire destinée aux civils qui en ont besoin, particulièrement les femmes et les enfants », et ce par toutes les voies d’acheminement terrestres et maritimes possibles, ont souligné les chefs d’Etat et de gouvernement du G7.
Ils jugent « essentiel que les réseaux de distribution de l’Unrwa et des autres organisations et agences des Nations unies soient pleinement en mesure d’acheminer l’aide à ceux qui en ont le plus besoin, afin de remplir leur mandat de manière efficace ».
L’Unrwa, qui coordonne la quasi-totalité de l’aide à Gaza, s’est retrouvée au cœur d’une tempête diplomatique et au bord de la rupture après qu’Israël a accusé en janvier une douzaine de ses 13.000 employés de Gaza d’être impliqués dans l’attaque meurtrière du mouvement islamiste palestinien Hamas ayant déclenché la guerre en cours, le 7 octobre.
Cela a conduit de nombreux pays, dont les Etats-Unis, principal bailleur de fonds, à suspendre brusquement le financement de l’agence, menaçant ainsi ses efforts d’acheminement de l’aide à Gaza, bien que plusieurs Etats aient depuis repris leurs versements.
Le président américain Joe Biden et ses alliés du « Groupe des 7 » (Allemagne, France, Italie, Royaume-Uni, Canada, Japon) déplorent le « nombre inacceptable » de civils tués « des deux côtés » depuis le 7 octobre.
A cet égard, ils se disent « profondément préoccupés par les conséquences sur la population civile des opérations terrestres en cours à Rafah » , où l’armée israélienne a lancé le 7 mai son offensive au sol indispensable selon elle pour éliminer le Hamas.
Ils demandent à Israël de « s’abstenir » de lancer une opération à grande échelle sur cette ville frontalière de l’Egypte.
Le G7 réitère par ailleurs son « soutien plein et entier » au plan de cessez-le-feu mis sur la table le 31 mai par Joe Biden, principal allié d’Israël qui devrait permettre la libération de tous otages israéliens retenus à Gaza et « une augmentation significative du flot d’aide humanitaire ».

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,135SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -