AccueilLa UNEHamadi Jebali «atterré» par de «fausses accusations» le présentant comme faux-monnayeur

Hamadi Jebali «atterré» par de «fausses accusations» le présentant comme faux-monnayeur

Dans une interview, accordée, dimanche 4 mai 2014 au journal Asharq Alawsat paraissant à Londres, Hamadi Jébali , secrétaire Général du mouvement Ennahdha et ex-Chef du Gouvernement entre décembre 2011 et mars 2013, réagit au contenu du procès-verbal (PV) dressé dans un poste de la Garde nationale à Kasserine où il est cité comme étant le « dirigeant d’une bande de trafiquants de billets de banques destinés à être écoulés en Libye et à l’étranger ». Le PV de l’interrogatoire de l’individu arrêté indique que Jébali possédait l’appareil qui servait à produire les faux billets. L’ancien chef du gouvernement qui se dit atterré par ces accusations après en avoir pris connaissance, a déclaré qu’il demandera à rencontrer le ministre de l’Intérieur pour porter au clair cette question et connaître ceux qui sont derrière les accusations et la diffusion du document sur les réseaux sociaux.

- Publicité-

Dans sa réponse, Hamadi Jébali relève que ces accusations étaient consignées dans un document officiel, un PV établi dans un poste de la Garde nationale, et s’est interrogé sur les raisons qui ont empêché l’officier qui a mené l’enquête et sa hiérarchie, d’en informer le ministre de l’Intérieur, puisqu’il s’agit d’un ancien chef de Gouvernement qui est cité dans une affaire criminelle. Il a également soulevé la question du timing choisi pour la mise en ligne sur face book de ce document officiel (le PV) , relevant un lien entre cette initiative et sa décision de se porter candidat aux présidentielles . « Je ne veux accuser aucune partie, mais la manière utilisée pour diffuser cette accusation suscite des interrogations. Primo, le document objet de la fuite est un document officiel qui émane du district de la Garde nationale de Kasserine ; secundo le PV mis en ligne parle d’une personnalité nationale, et cela ne doit pas être banalisé, car je suis un ancien chef de gouvernement. C’est au prévenu qui a lancé contre moi de telles accusations d’apporter des preuves étayant ses allégations » ajoute Jébali au journal basé à Londres.

Cette affaire a été déclenchée, lorsqu’une copie du PV d’un interrogatoire, établi dans un poste de la Garde nationale de Kasserine, a été diffusée, il y a quelques jours, à travers les réseaux sociaux.

Il ressort du PV mis en ligne qu’un délinquant arrêté à Kasserine accuse Hamadi Jébali de diriger un réseau qui imprime de faux billets de banque et les diffuse en Libye et à l’étranger. Le délinquant avait été arrêté, avec d’autres suspects, dans le cadre d’une affaire de meurtre, et les services de sécurité ont découvert que les prévenus étaient, également, impliqués dans un trafic de faux billets de banque.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,573SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles