10 C
Tunisie
samedi 5 décembre 2020
Accueil La UNE Immobilier : Sidi Bousaïd et les Berges du Lac, les deux quartiers...

Immobilier : Sidi Bousaïd et les Berges du Lac, les deux quartiers les plus chers en Tunisie

Sidi Bousaïd et les Berges du Lac s’affichent parmi les quartiers les plus chers en Tunisie. Selon le baromètre des prix de l’immobilier qui vient d’être publié par Argusimmo, les quartiers où les prix atteignent des sommets se trouvent dans la banlieue nord de la capitale et dans les stations balnéaires huppées. Bien évidement, avec des prix s’élevant à 2600dt/m², le village de Sidi Bousaïd et ses environs (Carthage, Amilcar) viennent en tête des quartiers le plus chers en Tunisie, suivi par les Berges du Lac, où les prix moyens oscillent autour de 2300dt/m². Dans la fourchette de 1800dt/m² – 2000dt/m², nous trouvons dans l’ordre le quartier de Marsa SafSaf (1875dt/m²), les jardins de Carthage (1875dt/m²), La zone Urbaine Nord (1850dt/m²), EL Kantaoui (1850dt/m²), Cité Ennasr (1800dt/m²) et Gammarth (1800dt/m²).

- Publicité-

Quant à la tendance générale des prix immobiliers en Tunisie durant le mois de Juillet, elle est légèrement à la baisse (-0.34%), et ce malgré la saison estivale. Cette baisse intervient après celle enregistrée au mois de juin (-0.39%), soit deux mois de baisse successive. Ce qui conduit à des niveaux de prix comparables à ceux du mois d’avril, mais qui restent supérieurs à ceux du mois de mars.

Cette tendance baissière se décline dans les prix des appartements et des maisons à Tunis et à Sousse, mais cache une évolution positive dans plusieurs autres villes.

Il n’en demeure pas moins que quelques délégations du littoral tunisien ont tiré leur épingle du jeu , au cours du mois de juillet, en enregistrant une envolée des prix, sans doute due au retour pour villégiature de Tunisiens de l’étranger, portés sur les investissements immobiliers balnéaires. Ainsi, on enregistre une augmentation record à Mahdia où le prix moyen du mètre carré est passé de 1000dt à 1200dt, ce qui correspond à une augmentation relative de 20%. Un peu moins bien, mais aussi spectaculaires, les prix gagnent 14% à Bizerte, passant de 925dt/m² à 1050dt/m². Tabarka, quant à elle, enregistre une hausse de 5%, pour atteindre le 1150 dt pour le mètre carré.

Parallèlement, une forte baisse a été enregistrée surtout en centre ville et au port d’el Kantaoui. Les parties touristiques du gouvernorat de Sousse souffrent en ce début de saison estivale enregistrant une baisse très importante. Les prix moyen au port el Kantaoui concèdent 10% pour passer de 2050dt/m² à 1850dt/m². Le centre ville enregistre aussi une baisse comparable de -9%, ce qui fait dégringoler les prix moyens de 1100dt/m² à 1000dt/m².

Quant à Ben Arous,sur les sept premiers mois de l’année 2012, toutes les délégations de ce gouvernorat ont enregistré une hausse des prix moyene. Cette hausse a été confirmé sur le mois de juillet, à l’exception de quelques villes où les prix sont restés stables tels que Hammam Lif à 900dt/m², Radès à 925dt/m², Borj Cedria à 950dt/m² et Ezzahra à 1150dt/m². A El Mourouj, les prix sont passés de 925dt/m² à 900dt/m², soit une baisse de 3%. En revanche, une augmentation de 5% a été enregistrée à Boumhel El Bassatine (de 1100dt/m² à 1150dt/m²). Parallèlement, une hausse de 4% a été enregistrée à Bir El Bey (de 675dt/m² à 700dt/m²), et de 3% à Ben Arous-ville (de 825dt/m² à 850dt/m²), Hammam Chatt (de 875dt/m² à 900dt/m²) et à Nouvelle Medina (de 925dt/m² à 950dt/m²).

Concernant le gouvernorat de l’Ariana, les prix immobiliers ont légèrement baissé sur le mois de juillet. Cependant, cette baisse est très faible et peut être considérée comme non significative. Le niveau des prix dans ce gouvernorat reste hétéroclite. Il atteint son maximum à cité Ennasr avec des prix qui oscillent autour de 1775dt/m², et son minimum à la cité Ettadhamen à 650dt/m².

En revanche, les prix dans la région ouest de la capitale sont à la baisse. La capitale a enregistré un léger recul (-2.08% sur les appartements et -2.59% sur les maisons).

Ce recul au niveau des prix est expliqué par les baisses enregistrées dans des quartiers de l’Ouest de la capitale et non compensées par des hausses dans la banlieue nord, où les prix restent assez stables. Ainsi, on enregistre une baisse de 4% à Tunis Belvédère (de 1350dt/m² à 1300dt/m²), de 3% à El Omrane Supérieur (de 975dt/m² à 950dt/m²) et de 3% à El Ouardia (de 850dt/m² à 825dt/m²).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

105,532FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,382SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles