AccueilActualitésKais Saied critique le non respect de la loi dans la révocation...

Kais Saied critique le non respect de la loi dans la révocation du président de l’INLUCC

Le président de la République Kais Saied qui critiqué le non respect des aspects juridiques dans la révocation de Imed Boukhris, président de l’Instance Nationale de Lutte Contre la Corruption (INLUCC).

- Publicité-

Lundi, la présidence du gouvernement a démis Boukhris de ses fonctions et annoncé son remplacement par Imed Ben Taleb.

Pour le président Saied qui a lundi reçu le président de l’INLUCC au Palais de Carthage, peu après son limogeage, l’éloignement de Boukhris était prévisible du moment où il a soulevé certains faits de corruption et présentés des éléments de preuves concernant, notamment, ceux dont la prestation de serment a été refusée, en allusion aux ministres nommés lors du dernier remaniement ministériel.

Des documents confirment que ces personnes sont impliquées dans des faits de corruption même si certaines affaires n’ont pas encore été portées devant la justice, a-t-il affirmé.

« Ils luttent contre ceux qui combattent la corruption, de quelle lutte parlent-ils », a, -t-il poursuivi avant d’ajouter que la corruption ne s’affronte pas avec les mécanismes qu’ils ont eux même mis en place pour dissimuler certains dossiers.

L’organisation I Watch a critiqué la nomination « suspecte » de Imed Ben Taleb, rappelant avoir intenté un procès contre ce dernier en 2020 pour atteinte à l’administration publique, violation de la réglementation et dissimulation des violations.

L’organisation accuse le chef du gouvernement Hichem Mechichi de toujours choisir des personnes suspectes à des postes délicats dans le but de servir ses propres intérêts ou ceux d’autres parties, l’appelant à revenir sur sa décision.

Magistrat de 3ème degré, Imed Ben Taleb a occupé plusieurs postes au Tribunal de première instance de Tunis et au Tribunal foncier.

Il a occupé le poste de premier juge d’instruction pendant 3 ans au pôle judiciaire économique et financier.

Depuis janvier 2018, Imed Ben Taleb assure la présidence de la Commission de confiscation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,436SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles