AccueilLa UNEKais Saïed serait-il devenu «Zemmouriste»?

Kais Saïed serait-il devenu «Zemmouriste»?

« Le grand remplacement est une théorie complotiste d’extrême droite introduite en 2010 par l’écrivain français Renaud Camus, et qui, fondée plus sur des impressions que sur des données démographiques réelles, biaisée par une défiance de nature xénophobe, affirme qu’il existerait en France un processus de substitution de la population française et européenne par une population non européenne, originaire en premier lieu d’Afrique subsaharienne et du Maghreb ».

La réunion du pas moins que le CNS (Conseil national de sécurité) tunisien s’est tenue mardi dernier, et fut « consacrée aux mesures urgentes qui doivent être prises pour faire face au phénomène d’afflux massif de migrants irréguliers en provenance d’Afrique subsaharienne en Tunisie », comme disait le communiqué de la présidence tunisienne.

Le plus important dans cette position inédite d’une Tunisie qui se dit africaine, c’est que « le président de la République a souligné qu’il y a un montage criminel qui a été préparé depuis le début de ce siècle pour changer la composition démographique de la Tunisie, et qu’il y a des parties qui ont reçu d’énormes sommes d’argent après 2011 afin d’installer des immigrants irréguliers d’Afrique subsaharienne en Tunisie ». Et c’est en cela que le chef de tout l’Etat tunisien Kais Saïed rejoint le complotiste démographique Renaud Camus, dont la théorie est reprise par le politicien français Éric Zemmour.

  • Du « Zémmouriste » à la sauce Saïed

A l’affût de tout écho à cette théorie complotiste dans le monde, Zemmour n’a d’ailleurs pas manqué de rebondir par un commentaire de l’article du Figaro, par un statut disant que « Les pays du Maghreb eux-mêmes commencent à sonner l’alarme face au déferlement migratoire. Ici, c’est la Tunisie qui veut prendre des mesures urgentes pour protéger son peuple. Qu’attendons-nous pour lutter contre le Grand Remplacement ? ». Kais Saïed serait-il devenu l’adepte tunisien du « Zemmouriste » et l’écho politique tunisien à la théorie complotiste d’Arnaud Camus ? La déclaration présidentielle le laisse en tout cas croire, et certains termes utilisés dans ledit communiqué, du genre « hordes جحافل المهاجر », pour dénoncer cette migration, ne siéent en tout cas pas au président d’un Etat qui fait partie de cette même Afrique.

Un bréviaire, indigne d’un chef d’Etat africain, et qui ne fait qu’attiser l’atmosphère xénophobe et raciste ambiante. Un chef d’Etat qui se respecte, ne devrait pas tenir de pareils propos, mais rester calme, serein, transcender la question, se placer au-dessus de tout ce qui circule sur une blogosphère tunisienne qui panique, et traiter le problème de manière diplomatique, et s’il le faut en association avec les organisations internationales compétentes.

Ces «جحافل المهاجر », faut-il le rappeler, sont une immigration forcée vers une Tunisie, qui est géographiquement pour eux, une terre de passage vers l’Europe qui reste leur objectif premier, comme c’est est le cas au Maroc et même en France dans la région de la Manche.

Une migration aussi, faut-il de nouveau le rappeler,  qui avait commencé au début des attaques occidentales sur la Libye de Kadhafi, pour s’organiser ensuite par des passeurs tunisiens aussi, tout en gardant l’Europe comme destination finale voulue.

Ces « hordes », non désirées par les Européens, impossibles à rapatrier par les ONG humanitaires et onusiennes, s’étaient ensuite trouvées livrées à elles-mêmes, ni reçues, ni écoutées, ni refoulées par un ministère de l’Intérieur qui se retrouve obligé à un traitement sécuritaire d’une question subie de l’extérieur et qui devait être réglée diplomatiquement depuis des lustres, comme le font les Français et les Italiens.

Le journal français « Le Figaro » du 21 février 2023, s’est fait, avec l’AFP, l’écho d’une vingtaine d’ONG tunisiennes qui « ont dénoncé jeudi la montée d’un « discours haineux » et du racisme à leur égard. Selon ces organisations « l’Etat tunisien fait la sourde oreille sur la montée du discours haineux et raciste sur les réseaux sociaux et dans certains médias ». Ce discours « est même porté par certains partis politiques, qui mènent des actions de propagande sur le terrain, facilitées par les autorités régionales », ont-elles ajouté. Dénonçant « les violations des droits humains » dont sont victimes les migrants, les ONG ont appelé les autorités tunisiennes « à lutter contre les discours de haine, la discrimination et le racisme envers eux et à intervenir en cas d’urgence pour garantir la dignité et les droits des migrants ».

Ce qui pour nous  semble certain, c’est que ce problème est surtout le fruit d’un laxisme, y compris de l’actuelle administration de Kais Saïed qui semblait croire qu’il s’agissait pour lui d’une découverte. Et aussi le résultat d’un amateurisme en matière de gouvernance qui laisse les problèmes s’accumuler, avant de décider de s’y intéresser, et se retrouver alors devant des solutions, les unes plus amères diplomatiquement que les autres. C’est certes un cumul d’erreurs, d’organisation, d’administration et de gouvernance, mais le problème est là, et il est actuellement de la responsabilité de l’actuel Exécutif.

- Publicité-

1 COMMENTAIRE

  1. Les médias de la honte et du mensonge en veulent et critiquent le Président à tort, celui qui a sauvé la Tunisie des islamistes destructeurs et voleurs l’argent du peuple, si les caisses de l’Etat n’ont pas été vidées par cette mafia, la Tunisie aurait pu financer ses projets et son budget économique de 2022 et 2023. C’est la situation catastrophique laissée par Ennahdha et ses alliés durant la décennie noire que ce journaliste boumiza ne fait pas allusion. Il est temps que la justice se pencherait sur les activités douteuses des médias, malla kamcha hoummel vendus à Qatar devenus des espions agissant pour le compte des étrangers. Monsieur le Président, merci de compléter votre mission de nettoyage du pays par ces arrivistes opportunistes qui font mal à notre pays et qui induisent les jeunes en erreur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,049SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -