8 C
Tunisie
dimanche 17 janvier 2021
Accueil La UNE La Libye au seuil d’un tournant majeur. La Turquie en embuscade !

La Libye au seuil d’un tournant majeur. La Turquie en embuscade !

Après une éclipse  d’une décennie due aux aléas  de la révolution, la Tunisie fait une remarquable réapparition sur la scène libyenne  en accueillant sur ses terres le Forum du dialogue politique inter-libyen, regardé comme une « chance unique » pour remettre le pays voisin sur la voie de la paix et de l’unité. C’est d’ailleurs le vœu ardent qu’a exprimé par le président de la République tunisienne, Kais Saied, à l’ouverture de ces assises en appelant à « l’avènement d’une nouvelle légitimité émanant de la volonté des Libyens ». Il n’en a pas moins affirmé qu’il n’y a aucunement lieu d’exercer  une tutelle sur le peuple libyen à quelque titre et  sous quelque forme que ce soit, rejetant toute partition, « un danger non seulement pour la Libye mais pour toute la région ». Saied a, au demeurant, insisté sur la nécessité d’enjamber toutes les difficultés et entraves sur le chemin d’un règlement politique pacifique dans aucune ingérence étrangère. 

- Publicité-

Il est vrai que comme l’a souligné la représentante spéciale de l’ONU en Libye Stephanie Williams, « La route ne sera pas pavée de roses et elle ne sera pas facile », tout en présentant la rencontre de Tunis comme « la meilleure occasion en six ans de mettre fin aux troubles et à la guerre qui sévissent depuis 2011 ».

Les pourparlers, qui groupent  75 participants choisis par les Nations unies pour représenter un éventail de points de vue politiques, d’intérêts régionaux et de groupes sociaux, ont lieu alors que les principaux belligérants discutent de la manière de mettre en œuvre la trêve dont ils ont convenu à Genève. La Libye est divisée depuis 2014 entre des factions rivales à l’Ouest, détenues par le Gouvernement d’entente nationale (GNA) reconnu internationalement, et à l’Est, où se trouve l’Armée nationale libyenne (LNA) de Khalifa Haftar. Cependant, les deux parties sont composées de coalitions parfois instables ayant leurs propres intérêts, et englobent des personnalités qui pourraient chercher à saboter tout accord qu’elles considèrent comme une menace.

Elles sont également soutenues par des puissances étrangères ayant leurs propres préoccupations, qui ont investi massivement pour renforcer leur force militaire sur le terrain et conclure des accords avec leurs partenaires locaux. La Turquie soutient la GNA, l’aidant cet été à repousser l’assaut de la LNA contre Tripoli, soutenu par les Émirats arabes unis, la Russie et l’Égypte.

Après la consolidation des lignes de front près de la ville côtière centrale de Syrte, les deux parties ont entamé des pourparlers de cessez-le-feu sous l’égide des Nations unies.  Williams a déclaré qu’elles avaient fait de nouveaux progrès dans la mise en œuvre du cessez-le-feu national dont elles  avaient convenu le mois dernier et qu’elles avaient établi un quartier général à Syrte pour régler les détails. Elle souhaite que les pourparlers politiques de Tunis élaborent une feuille de route pour les élections dès que possible et mettent en place une autorité unique et unifiée dans tout le pays qui puisse gérer le processus. Les participants se sont engagés à ne jouer aucun rôle dans un nouveau gouvernement de transition, a-t-elle assuré.

La Turquie en embuscade !

Cependant, des  sources libyennes participant au forum craignent que les réunions de Tunis se heurtent aux désaccords  politiques et à des manœuvres qui mettraient fin à l’optimisme prudent actuel. Citées par « The Arab Weekly », elles ont justifié leurs craintes par ce qu’elles ont décrit comme « l’état d’hystérie qui est actuellement celui des organisations islamistes et des dirigeants des milices affiliées aux Frères musulmans, qui ont tous récemment intensifié leur rhétorique afin de faire pencher la balance du pouvoir en leur faveur lors des réunions de Tunis ».

Les observateurs ont décrit cette crainte comme légitime pour plusieurs considérations, dont la plus importante est peut-être le doute croissant quant à l’engagement des milices pro-turques à l’égard des résultats de l’accord militaire conclu par le Comité militaire mixte 5 + 5, qui sont censés se traduire par un accord politique lors des réunions de Tunis. Cette escalade a été évidente dans le sillage des actions turques visant à inciter ses mandataires en Libye à ne pas respecter les résultats des réunions de Tunis. Elle en est même arrivée au point de laisser échapper des informations sur la visite prochaine du président turc Recep Tayyip Erdogan à Tripoli dans les deux prochains jours.

Cette visite, qui a été révélée par les médias turcs, citant des sources diplomatiques, a contribué à accroître l’inquiétude concernant les efforts de la Turquie pour gâcher l’atmosphère d’optimisme entourant les réunions de Tunis, en réorganisant les cartes pour répondre à ses intérêts et préserver son influence en Libye.

L’ancien ministre tunisien des affaires étrangères, Mongi Hamdi, estime que les récents développements aux États-Unis auront certainement des effets positifs sur le déroulement de la crise libyenne qui, avec les réunions de Tunis, aurait presque atteint le stade final. Les résultats de ces réunions sont censés couronner tous les autres volets du dialogue avec le règlement politique tant recherché en Libye.

Hamdi a déclaré à The Arab Weekly que l’arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche « consolidera la poussée vers le succès du processus de paix en Libye, ce qui signifie que la Turquie n’a pas d’autre choix que d’adhérer à la volonté de la communauté internationale qui est également désireuse de voir aboutir le processus politique pacifique en Libye ».

La Tunisie, qui a retrouvé son rôle dans le dossier libyen, fonde de grands espoirs sur ces rencontres qui verront pour la première fois la participation des partisans du régime déchu de Mouammar Kadhafi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

105,818FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,392SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles