AccueilLa UNELa Tunisie aspire à produire un million de tonnes d'huile d'olive, chaque...

La Tunisie aspire à produire un million de tonnes d’huile d’olive, chaque année

D’après un rapport de l’Observatoire nationale de l’agriculture (Onagri), entre novembre 2022 et mai 2023, la quantité d’huile d’olive conditionnée exportée représente seulement 10%, le reste est exporté en vrac (90%). Il est évident que l’exportation en vrac de ce produit stratégique entraîne un manque à gagner important pour le pays.

Aussi est-il utile de rappeler que de nombreux pays profitent de l’huile tunisienne en la conditionnant et la commercialisant sur les marchés internationaux sans citer le pays d’origine. Malgré la qualité distinguée de l’huile d’olive tunisienne et ses caractéristiques spécifiques, la filière présente des carences en matière de capacité de conditionnement par rapport à d’autres producteurs mondiaux de ce produit.

Cette situation nuit beaucoup à l’image de ce produit sur le marché international et engendre une perte de valeur ajoutée et par la suite la perte de l’identité de l’huile tunisienne puisqu’elle est vendue sous des étiquettes étrangères.
Donc, l’augmentation de la part d’huile d’olive conditionnée dans les exportations présente l’unique moyen de doter le produit d’une identité qui lui est propre. Des mesures de soutien en faveur des exportateurs sont nécessaires afin de les encourager à investir dans le conditionnement.

Objectif : atteindre le million de tonnes

Le ministre de l’Agriculture, des Ressources en eaux et de la Pêche, Abdelmonôm Belaâti, a indiqué, ce lundi, lors d’un séminaire sur la sécurité alimentaire et le changement climatique, que la Tunisie vise à produire un million de tonnes d’huile d’olive, chaque année.

Il a ajouté que la production n’a atteint que 219 mille tonnes en 2023, contre plus de 400 mille, en 2019. « Cela nous pousse à accorder plus d’importance aux terres consacrées à l’agriculture irriguée qui doivent représenter, au moins, 50% des terres cultivées contre les 7 actuelles », a-t-il souligné.

Belaâti a estimé que le succès de ce programme permettra à la Tunisie de rembourser une bonne partie de sa dette extérieure, grâce à son huile d’olive, demandée sur les marchés extérieurs.

Les recettes des exportations de l’huile d’olive

Selon l’Observatoire national de l’agriculture (Onagri), les recettes des exportations de l’huile d’olive ont atteint 985,9 millions de dinars les deux premiers mois de la campagne 2023/2024 (à fin décembre 2023), soit une hausse de 47,2% en comparaison de la même période de la campagne 2022/2023.

L’Onagri ajoute que le prix moyen enregistré à l’exportation, durant les deux premiers mois de la campagne 2023/2024, a augmenté de 70,3%, soit 25,19 dinars/ kilo, contre 14,79 dinars/ kilo enregistré au cours de la même période de la campagne précédente.
De plus, selon certaines estimations, la valeur des exportations de l’huile d’olive devrait atteindre, cette saison, 4,5 milliards de dinars – quelque 160 mille tonnes – contre 3,4 Mds de dinars en 2022-2023.

Ainsi, la production oléicole connaît une tendance haussière depuis 2017 et ses exportations ont évolué, passant de 85 à 195 mille tonnes en 2023, et sont principalement dirigées vers les marchés espagnol et italien qui se taillent la part du lion, avec un taux de l’ordre de 77%.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,135SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -