AccueilLa UNELa Tunisie compterait-elle importer des produits agricoles autres que les céréales en...

La Tunisie compterait-elle importer des produits agricoles autres que les céréales en 2021?

Le ministère du Commerce et du Développement des exportations et l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP) ont récemment convenu de créer des commissions régionales et une commission nationale mixte afin d’assurer le suivi des niveaux de production, des stocks et des mécanismes d’ajustement.

- Publicité-

L’objectif est de garantir la stabilité des prix à la production et à la consommation. Les commissions seront composées de représentants des ministères du commerce et de l’agriculture, de l’UTAP, de l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA) et de la direction générale des douanes.

Le ministre du commerce, Mohamed Bousaid a indiqué que son département n’était pas au courant de l’entrée de quantités de légumes importés sur le marché tunisien et n’a accordé aucune autorisation à ce sujet vu que les produits importés ne sont pas soumis à une autorisation au préalable.

L’UTAP avait appelé à l’accélération de l’examen du dossier d’importation des produits agricoles tout en exprimant son refus quant à l’entrée des quantités de légumes importés.

En fait, l’organisation agricole avait exprimé son étonnement après l’entrée, le 30 janvier 2021, de camions libyens chargés de tonnes de produits agricoles (poivrons, oignons et tomates) en provenance d’Egypte, réitérant son refus de toute importation.

Ce communiqué intervient juste après la déclaration de Boussaïd à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) dans sa réponse à une question orale de l’un des députés, au cours d’une séance plénière tenue en février 2021 que ” Le gouvernement n’a aucune intention d’importer des produits agricoles en 2021, contrairement au scénario de 2020 “.

L’auto-ajustement en tout premier lieu !

Boussaïd avait ajouté qu’en cas de pénurie, l’Etat sera obligé de recourir à l’auto-ajustement par l’offre et la demande, estimant que cette solution peut provoquer un risque de spéculation.

Le ministre a renouvelé son engagement à ne pas importer et à protéger les produits tunisiens, vu que les agriculteurs ont annoncé un excédent de production.

L’avis de la profession sera consulté sur toutes les questions liées à l’importation et l’exportation de produits agricoles et l’approvisionnement du marché, a-t-il insisté.

Le ministère du Commerce et l’UTAP ont convenu également de constituer une commission nationale qui se chargera de l’identification des coûts de production de tous les produits agricoles en fonction des saisons agricoles, a-t-on relevé.

Le ministère devra aussi procéder à un inventaire périodique des produits agricoles disponibles, notamment les stocks, et ce, en coordination avec l’UTAP.

Les deux parties ont mis l’accent sur l’importance de renforcer le contrôle au niveau des circuits de distribution des produits et des intrants agricoles(…).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,675FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,455SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles