AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelLa Tunisie est à la croisée des chemins, affirme Moncef Marzouki

La Tunisie est à la croisée des chemins, affirme Moncef Marzouki

L’ancien président provisoire , Moncef Marzouki, a déclaré que la Tunisie  se trouve à la croisée des chemins, tout en appelant à l’activation de ce qu’il a appelé la « résistance nationale » contre le « coup d’État » du président Kais Saied pour rétablir la voie démocratique.

« Le mois de juillet est crucial dans l’histoire de notre peuple, et nous nous trouvons maintenant à la croisée des chemins », a déclaré Marzouki aux Tunisiens dans un discours radiodiffusé samedi. « Soit nous glissons sous la victoire de ce tyran [Saied] qui dépend de la force, de la tromperie et des falsifications, et nous nous soumettons à lui – ce sera un désastre pour tous les Tunisiens – soit nous renversons le coup d’État et poursuivons celui qui l’a commis ainsi que ceux qui l’ont soutenu, puis nous rétablissons la voie démocratique et apprenons de nos erreurs. »

Marzouki a appelé à une escalade de la « résistance nationale », qui est actuellement représentée par les grèves de l’UGTT et de la magistrature, et les manifestations de l’opposition. « Cette confrontation avec le régime doit s’intensifier pour que le 25 juillet soit un jour de deuil pour le coup d’État, afin qu’il ne puisse pas tromper les Tunisiens ou tenter de les convaincre de la présence d’une grande participation au référendum nul et faux. »

Il a appelé les jeunes en Tunisie à participer à ce qu’il a décrit comme « le mois de la résistance nationale » et a ajouté que « la résistance doit s’élever à ses plus hauts niveaux, afin que le 25 juillet soit le jour de la fin du coup d’État, et que nous revenions sur le bon chemin et remettions la Tunisie sur les rails. »

À plusieurs reprises au cours de son discours, Marzouki a appelé les Tunisiens à manifester et à exiger le renversement du président Kais Saied et à rétablir les institutions de l’État et l’État de droit. Il a également appelé l’armée et les forces de sécurité à renoncer au président et à se rebeller contre lui en attendant sa destitution et son procès.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,004SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -