AccueilLa UNELa Tunisie fait le plein de céréales

La Tunisie fait le plein de céréales

L’Office tunisien des céréales  a acheté du blé tendre, du blé dur et de l’orge fourragère  dans le cadre d’un appel d’offres international qui s’est clôturé jeudi, selon des négociants européens.

- Publicité-

Le tonnage exact acheté n’était pas clair au départ, mais on pense qu’il est proche du volume de l’appel d’offres, soit environ 42 000 tonnes de blé dur, 117 000 tonnes de blé tendre et 75 000 tonnes d’orge.

Le blé tendre aurait été acheté à 298,49 dollars la tonne c&f pour quatre lots et à 302,19 dollars la tonne c&f pour un lot, le tout auprès de la maison de commerce Casillo.

Le blé dur a été acheté en deux envois, à un prix estimé à 374,68 $ la tonne c&f, également auprès de Casillo.

L’orge a été achetée en trois lots, l’un auprès de Cargill à 280,48 dollars la tonne c&f et deux auprès de Casillo à 276,09 dollars et 275,68 dollars la tonne c&f.

Le blé dur est recherché dans un lot de 25 000 tonnes et un lot de 17 000 tonnes pour une expédition entre le 15 avril et le 5 mai selon l’origine.

Le blé tendre fait l’objet de quatre envois de 25 000 tonnes et d’un envoi de 17 000 tonnes à expédier entre le 10 avril et le 25 mai, également selon l’origine. L’orge fourragère  est recherchée en trois lots de 25 000 tonnes pour une expédition entre le 15 avril et le 25 mai.

Le dernier achat de blé dur, de blé tendre et d’orge signalé par la Tunisie remonte au 19 février.

317 mille tonnes en avril

D’une façon moins particulière, la Tunisie recevra à travers ses ports nationaux, au cours du mois d’avril 2021, une cargaison de céréales, d’un volume de 317 mille tonnes, selon l’Observatoire National de l’Agriculture (ONAGRI) qui a révélé dans son bulletin de veille du mois de mars 2021 que cette cargaison est répartie entre le blé tendre (mille tonnes), le blé dur (92 mille tonnes ) et l’orge fourragère (125 mille tonnes).

Le blé tendre est acquis par la Tunisie à un prix de l’ordre de 302, 82 dollars la tonne (prix de change 1 dollar équivalent 1,72 dinar), 385,74 dollars pour le blé dur et 287,7 dollars pour l’orge fourrager.

Ces quantités importées, sans tenir compte de la récolte locale, permettront d’assurer une couverture supplémentaire des besoins du pays, jusqu’au mois de juin 2021pour le blé dur, au mois de juillet 2021 pour le blé tendre et l’orge, sans compter le stock stratégique qui couvre deux mois de demande.

Le prix à l’importation a connu une hausse de 27,95%, avec celui pratiqué localement estimé à 820 dinars la tonne pour le blé dur, 39,6% pour le blé tendre qui se vend actuellement à 590 dinars et 46,10% pour l’orge fourrager dont le prix est estimé à 530 dinars sur le marché local.

Repli des cours mondiaux

Les cours du blé poursuivaient leur repli, au début de cette semaine , notamment sur l’échéance rapprochée, alors que la demande mondiale semble ralentir quelque peu et que la concurrence se fait sentir sur les appels d’offre.

Le « manque de dynamisme à l’export » du blé français, est la principale cause d’un « effritement des cours », a estimé le cabinet Agritel dans une note publiée lundi. Ce ralentissement des exportations a conduit à la révision à la hausse des stocks de blé français à 2,7 millions de tonnes par FranceAgriMer, la semaine dernière, pour la fin de la campagne commerciale en cours. Le blé français est également concurrencé par les blés d’origine balte et de l’est de l’Europe, en témoigne le dernier appel d’offres de l’Égypte remporté par la Roumanie.

Par ailleurs, le blé américain, qui avait bien tiré les cours, ces derniers temps, a cédé du terrain à Chicago, après des pluies bénéfiques pour les principales régions de production de blé d’hiver.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,727FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,479SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles