16.9 C
Tunisie
mardi 1 décembre 2020
Accueil Monde Lagos sous couvre-feu après les violences

Lagos sous couvre-feu après les violences

La tentaculaire Lagos était toujours sous couvre-feu jeudi, ses rues désertées et ses boutiques fermées, au lendemain d’une journée de violences qui ont éclaté après la répression sanglante de manifestations pacifiques dans la mégalopole nigériane.
Au moins 38 personnes ont été tuées mardi à travers le pays, dont 12 manifestants à Lagos, où l’armée et la police ont tiré à balles réelles sur deux rassemblements, notamment au péage de Lekki, épicentre de la contestation, selon Amnesty International.
Depuis le début de la contestation de la jeunesse il y a deux semaines, 56 personnes sont mortes à travers le pays, d’après l’ONG.
« La douleur provoquée par ces terribles évènements est palpable dans nos villages et nos villes. Ces disparitions sont irremplaçables, mais justice leur sera rendue », a déclaré mercredi soir le vice-président Yemi Osinbajo.
Plus de 40 heures après ces fusillades, qui ont ému la planète entière, le président Muhammadu Buhari ne s’est toujours pas adressé à ses citoyens. Son silence est très critiqué sur la toile où de nombreux internautes et plusieurs personnalités appellent à sa démission.
Quant à la police et à l’armée, mises en cause dans ces tueries, elles nient toute responsabilité.
« Je ne peux pas dire qui est impliqué dans cette fusillade, certainement pas la police », a affirmé mercredi matin le ministre de la Police, Muhammad Maigari Dingyadi à la BBC, la radio britannique.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

105,498FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,381SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles