AccueilLa UNELe déficit commercial s’aggrave malgré une hausse record des exportations énergétiques

Le déficit commercial s’aggrave malgré une hausse record des exportations énergétiques

Le déficit commercial mensuel de la Tunisie, en avril 2022, s’est aggravé pour s’établir à 2157,5 MD contre 1960,3 MD en mars, annonce, mardi, l’Institut national  de la statistique  (INS).

De ce fait, le taux de couverture, en avril 2022, a perdu 1,1 points par rapport à mars 2022 pour s’établir à 68,5%.

L’INS relève, toutefois, qu’après le recul enregistré en mars, les exportations se redressent et augmentent de 4,6%. Les importations demeurent sur une pente positive et progressent de 6,2 % en glissement mensuel.

Hors produits énergétiques, les exportations ont affiché une baisse de 4,4% tandis que les importations ont enregistré une hausse de 8,2%.

L’énergie s’exporte mieux

Après le repli de 5,8% en mars, les exportations reprennent du rythme et s’améliorent de 4,6 % en avril pour s’établir à 4689,8 MD.

L’amélioration a été notable pour les exportations du secteur de l’énergie qui ont progressé  de 66,5 %, atteignant un niveau record de 568,6 MD. De même, après avoir connu une baisse de 20,2% en mars, le secteur de l’extraction des phosphates et dérivés s’est nettement redressé (+123,7%). Les exportations du secteur des industries agro-alimentaire ont augmenté de 12,9%. Celles du secteur textile & habillement et cuirs se sont améliorées de 3,6% malgré la baisse enregistrée dans la branche cuir et chaussure (-6,3%).

Néanmoins les exportations du secteur des industries mécaniques et électriques ont baissé de 11,2%. Et celles du secteur des industries manufacturières diverses ont reculé de 13,2%.

Les importations du blé grimpent de 98%

En avril, les importations se sont accélérées enregistrant une hausse de 6,2% par rapport à mars, pour s’établir à 6847,3 MD.

Cette augmentation est principalement due à la forte reprise des approvisionnements en produits alimentaires qui ont quasiment doublé (+98%), principalement tirés par la hausse mondiale des prix des produits de base. En outre les importations de matières premières et demi-produits sont en hausse de 1,7% et les acquisitions en biens d’équipements ont augmenté de 2,4%.

D’autre part, les achats de biens de consommation ont enregistré une baisse (-6,6%) et les importations des produits énergétiques ont diminué de 2,2%.

Hors produits énergétiques, les importations ont augmenté de 8,2%.

Les importations à partir de l’UMA baissent du tiers

Les exportations vers l’Union européenne ont diminué de 0,9%, ce léger repli   est le résultat de la conjonction d’une baisse significative des ventes vers l’Allemagne (-16,8%), et d’une hausse enregistrée avec l’Italie (18,9%) et la France (1,8%).

Hors Union européenne, les exportations ont augmenté de 10,8% tirées par les exportations des produits énergétiques vers le Royaume-Uni (+374,8%). Cependant les exportations vers les pays du Maghreb ont chuté (-16%).

Quant aux importations, elles ont enregistré une augmentation avec les pays de l’Union européenne de 17,7% principalement avec l’Italie (+39,4%), l’Allemagne (+27,5%) et l’Espagne (+38,6%). En revanche elles ont diminué avec la France (-6%).

Avec les pays de l’UMA, les importations ont enregistré une baisse de 33,1%. Il en est de même pour les achats depuis la Russie (-43,1%).

Il est à noter enfin que les exportations du trimestre s’achevant en avril, ont augmenté de 10% comparées aux trois mois précédents.

De leur côté, les importations ont enregistré une hausse de 12,6% par rapport au trois mois précédents.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,004SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -