AccueilActualitésLe ministre des Affaires religieuses défie : « Pas question que je...

Le ministre des Affaires religieuses défie : « Pas question que je revienne sur ma décision ! »

Les uns disent pourquoi englober les écoles dans l’apprentissage du Coran ? Le autres disent puisqu'on peut ouvrir les écoles en été, pourquoi alors ne pas le faire aussi pour promouvoir la culture ? Le ministre des AR riposte…

Le ministre des Affaires religieuses, Mohamed Khalil a exprimé, jeudi 28 Avril, sa consternation pour la campagne lancée par certaines parties contre l’initiative d’apprentissage du Saint Coran à l’école pendant les vacances estivales, alors qu’il assistait à la dernière séance de récitation pour sceller la lecture le Livre saint, à la mosquée d’Abu Muhamad à Halfaouine.

- Publicité-

 Mohamed Khalil se dit désolé que le Coran « soit devenu, malheureusement, aujourd’hui l’objet d’une surenchère », précisant que l’initiative d’apprentissage du coran à l’école pendant les vacances estivales, traduit une volonté de consolider l’enseignement coranique, sur des bases correctes, ce qui est fort constructif pour la formation linguistique, cognitive, et éthique de l’enfant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,565SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles