AccueilActualitésLe mouvement Echaâb appelle à l’activation de la loi n°38 relative à...

Le mouvement Echaâb appelle à l’activation de la loi n°38 relative à l’emploi des diplômés au chômage

Le Mouvement Echaâb a appelé le gouvernement à accélérer la promulgation du décret- loi n°2020-38, relative à l’emploi des diplômés au chômage, loin de tout calcul politique qui a accompagné son élaboration et son approbation.

- Publicité-

Dans un communiqué rendu public, ce samedi, le mouvement a souligné que la loi n° 2020-38 du 13 août 2020 est « une loi de l’État » et qu’elle doit être appliquée.

La loi n°38 du 13 août 2020 a été publiée en tant qu’outil pour contenir la colère, avait affirmé le président de la République, Kais Saied, en recevant vendredi le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Nasreddine Nsibi.

Le chef de l’Etat a souligné l’impératif d’opérer des recrutements permettant aux jeunes de créer la richesse conformément à une loi authentique loin de toute illusion, selon un communiqué de la présidence de la République.

La loi n° 2020-38 portant dispositions dérogatoires pour le recrutement dans le secteur public comporte 6 articles dont le premier stipule que le concours externe sur dossiers et sur épreuves ne s’applique pas au recrutement direct par tranches annuelles consécutives des titulaires de diplômes supérieurs au chômage depuis dix ans et plus, et qui sont inscrits aux bureaux de l’emploi.

Selon l’article 2, le concours externe sur dossiers et sur épreuves ne s’applique pas au recrutement direct par tranches annuelles consécutives des titulaires de diplômes au chômage âgés de 35 ans et plus, dont la période de chômage n’a pas atteint 10 ans, et qui sont inscrits aux bureaux de l’emploi.

L’article 3 indique que le concours externe sur dossiers et sur épreuves ne s’applique pas au recrutement direct par tranches annuelles consécutives pour un individu de chaque famille dont tous les membres sont au chômage, et qui sont inscrits aux bureaux de l’emploi.

L’article 4 signale qu’un pourcentage d’au moins 5% des recrutements annuels dans la fonction publique, est réservé au profit des personnes handicapées qui remplissent les conditions prévues par la loi n° 2016- 41 du 16 mai 2016, modifiant la loi d’orientation n° 2005-83 du 15 août 2005, relative à la promotion et à la protection des personnes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,857SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles