AccueilCultureLe poète brésilien Leonardo Tonus  au Festival international de poésie de Sidi...

Le poète brésilien Leonardo Tonus  au Festival international de poésie de Sidi Bou Saïd

Le poète brésilien Leonardo Tonus a été invité à participer à deux événements littéraires importants dans la région du Maghreb, en juin prochain. Ildonnera une conférence au Salon international du livre et de l’édition (SIEL) à Rabat, la capitale du Maroc, et sera le premier Brésilien à participer au Festival international de la poésie de Sidi Bou Saïd, en Tunisie qui en est  à sa 8e édition.

Considéré comme l’un des festivals de poésie les plus influents du monde arabe, l’événement réunira cette année des éditeurs, des critiques littéraires et plus de 30 poètes de nations arabes telles que la Tunisie, l’Arabie saoudite, le Maroc, le Liban, la Syrie, l’Irak, la Palestine, la Jordanie, le Koweït et les Émirats arabes unis ; d’Espagne, de Grèce, d’Italie, de Malte et de France en Europe ; et d’Argentine et du Brésil en Amérique du Sud.

Le programme de Leonardo Tonus au festival tunisien  comprendra une participation  à un panel sur l’édition de livres de poésie à l’étranger, apportant sa connaissance du marché de l’édition brésilien et de la manière dont il a travaillé avec la publication d’auteurs étrangers. « L’idée est de renforcer les liens, de servir de médiateur entre le Maghreb et le Brésil, de proposer de futurs projets de collaboration et de publication en français ou en portugais et de les porter au Brésil », a déclaré Tonus.

Représentant le Brésil, il fera des lectures poétiques de ses trois anthologies de poèmes, dans lesquelles il examine les situations de migration et de refuge, ainsi que de son livre de poésie, ‘Diários em Mar Aberto’ [‘Journaux de la mer ouverte’] (2021), dans des lieux publics de la ville, comme des places, des restaurants et des cafés, en français, pendant trois des quatre jours de l’événement. « C’est la poésie à la rencontre de la population », a-t-il déclaré.

Le livre Diários em Mar Aberto a été écrit pendant la pandémie et est un journal intime sous forme de poésie qui, selon Tonus, parle de la façon dont nous sommes devenus prisonniers de l’espace domestique, des histoires familiales, des migrations et des drames contemporains.

Le 17 juin, la lecture poétique aura lieu au Café Dar Dallagi à Dar Zarrouk.Il participera à une rencontre de lecture   poétique centrée sur la poésie latino-américaine à 11h00, et le 19 juin, à Bon Vieux Temps, l’accent sera mis sur la poésie des pays de langue latine, à 16h00.

La migration (ou comme il l’appelle, migrance) et la situation de refuge sont les thèmes du projet de recherche de Leonardo Tonus. « Je travaille sur cette question depuis plus de 20 ans ; c’est un projet qui lie le professeur et le citoyen », a-t-il déclaré. Professeur à la Sorbonne à Paris, Tonus est un Brésilien d’origine italienne et portugaise qui s’est installé en Europe en 1988. « Je suis aussi un immigré, et j’ai été traversé par ces histoires. Je ressens comme un devoir d’en parler, même si je suis privilégié ; ce sont des questions fondamentales qui traversent la production artistique, comment l’art peut s’y attaquer et aider en soulevant des questions, et non en se taisant autour du thème », a-t-il déclaré.

- Publicité-

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,006SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -