AccueilCultureLe programme Tfanen Tunisie Créative financé par l'UE prend fin au terme...

Le programme Tfanen Tunisie Créative financé par l’UE prend fin au terme de six ans

Tfanen Days organisés les 9 et 10 mai à la Cité de la Culture, ont pris fin ce mardi soir, au terme de deux jours de débats, d’échange et de spectacles, en présence des partenaires tunisiens et européens. Ces deux jours célèbrent la clôture du programme Tfanen-Tunisie Créative financé par l’Union Europèenne organisée dans le cadre de la semaine de l’Europe.

Tfanen Tunisie Créative est un programme étalé sur six ans financé par l’Union Européenne dans le cadre du Programme d’Appui au Secteur de la Culture en Tunisie (PACT) du ministère des Affaires culturelles. Le projet est une collaboration du réseau EUNIC (Instituts Culturels Nationaux de l’Union Européenne), mis en œuvre par le British Council.

Un budget total de 9.7 millions d’euros a été alloué pour la mise en œuvre de ce programme bilatéral sur la période 2016-2021 et pour toutes les activités du programme. L’environnement, le patrimoine, les identités, la jeunesse, les territoires sont les cinq thématiques de priorité sur lesquelles repose Tfanen Days. Ce grand rassemblement a été dédié aux efforts de partenariats entrepris sur six ans pour promouvoir la diversité culturelle de la Tunisie et offrir un accès équitable à la culture pour tous les citoyens.

La Conférence de clôture a eu lieu, à la salle 350, à la Cité de la Culture, en présence des principaux partenaires européens et en l’absence de la ministre des Affaires Culturelles, Hayet Ketat Guermazi. Son chef du cabinet, Youssef Lachkhem, a donné une allocution en son nom dans laquelle il a exprimé le souhait de « continuer ce genre de programme de coopération avec les partenaires européens, avec une nouvelle version de Tfanen. »

Lachkhem a parlé des efforts entrepris par les équipes de Tfanen et les partenaires européens, tout en relevant la contribution du son département et les résultats enregistrés à cet effet. Il a encore évoqué « l’audace et la planification dans la gestion de Tfanen «  sous la supervision de la partie européenne, ce qui a permis d’ «explorer de nouveaux terrains auprès de la jeunesse dans toute la république ».
Marcus Cornaro, ambassadeur de l’UE en Tunisie a rappelé un programme conjoint dont la réalisation a été faite selon une vision européenne, à travers le support, le soutien et les capacités des différents pays membres. Il est revenu sur les réalisations de Tfanen et la vaste gamme de projets, près de 100, réalisés sur toute la république.
Le diplomate a qualifié « un projet phare de la Délégation européenne en Tunisie qui a été rendu possible grâce à la contribution de la société civile, des municipalités et du secteur privé dans l’aboutissement de ses divers volets.
Tfanen illustre l’importance que « nous attachons à soutenir le secteur culturel dans toute sa diversité et l’ensemble des acteurs culturels dans le pays. », a-t-il souligné.
L’ambassadeur européen s’est attardé sur la finalité de Tfanen Days qui constituent « une restitution des bonnes activités et d’une vision innovante de l’entreprenariat des jeunes startuppeuses et startuppeurs ». Il a finalement admis que « l’objectif principal a été atteint », dans le sens où il a été possible de créer un écosystème vivant et viable dans le secteur créatif. »
Pour Robert Ness, directeur du British Council Tunisie, « ce programme qui prend fin après six ans de travail, un travail toujours stimulant a été réalisé avec des praticiens, des bénéficiaires engagés, le ministère et plusieurs autres collaborateurs tunisiens. »
« Cela n’aurait pas été possible sans l’adhésion de la Délégation de l’UE et son engagement envers la Tunisie dans le cadre d’un partenariat qui est au cœur de ce projet Tfanen », a encore dit le représentant du Royaume-Uni dont le pays ne fait plus partie de l’UE.
Andreas Jacob, présidente du cluster Eunic Tunisie, a rappelé un programme lancé il y a six ans par le réseau Eunic pour renforcer le secteur de la culture en Tunisie. Ce projet phare qui « couvre toute la Tunisie a été rendu possible grâce aux efforts entrepris et aux financements de la délégation de l’UE », a-t-elle dit.
Et d’ajouter, « sans le dévouement, sans la patience et sans la solide volonté de toutes les personnes impliquées, notamment pendant la pandémie, Tfanen n’aurait jamais pu connaitre le succès qu’il a eu ces dernières années ».
Damien Helly, Team Leader Tfanen, a tout résumé dans son allocution, car selon lui Tfanen n’est pas seulement un projet jeunesse de subvention, ni un programme contre la migration ou un programme pour le développement …». Il a expliqué la portée d’ « un programme de relations culturelles qui porte sur une vision globale, d’émancipation de toutes les personnes par la culture et qui a ouvert des espaces d’expression sur tout le territoire tunisien. »
Son objectif au sein de Tfanen était de « poursuivre l’innovation culturelle en Tunisie entamée avec la révolution de 2011 mais aussi expérimenter des pratiques y compris des erreurs, des échecs que l’EU pourra utiliser en Tunisie mais aussi dans d’autres pays dans le monde sur la base des expériences de Tfanen ».
Sa conviction est que « Tfanen Tunisie créative n’a jamais appartenu exclusivement à personne, car c’est un projet de partenariat culturel, et c’est désormais une mémoire qui nous appartient à toutes et à tous, selon les thèmes qui nous conviennent respectivement ».
Le Team Leader Tfanen a tenu à saluer l’équipe du projet, une équipe tunisienne, dit-il, dans une structure britannique qui dans l’esprit d’avant le Brexit travaillait avec et pour l’UE et EUNIC.
Les programmes de Tfanen ont profité à des personnes de tous les âges et de tous les milieux socioculturels. Avec la fin de ce programme, les divers partenaires demeurent attachés à la pérennité des projets d’entreprenariat mis en place en vue d’asseoir un modèle d’action culturelle nationale et un véritable vecteur de croissance sociale et économique dans le pays.
La Délégation de l’UE en Tunisie continue son engagement envers le secteur culturel à travers des programmes de coopération, à l’instar de « Europe Créative Tunisie », « Tounes Wejhatouna » pour la valorisation du patrimoine matériel et immatériel, et « UE4Youth», un programme de soutien dédié aux actions culturelles en faveur de la jeunesse tunisienne.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,995SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -