AccueilLa UNELe retour de la paix en Libye procurera à la Tunisie des...

Le retour de la paix en Libye procurera à la Tunisie des dividendes majeurs en emploi, croissance et investissement

D’immenses espoirs sont fondés sur le retour de la paix en Libye, une étape laborieusement négociée, au  sortir d’une décennie marquée par des conflits armés à répétition, une partition de la Nation et d’ostensibles ingérences étrangères. Cette sortie de guerre a pour corollaire un titanesque chantier de reconstruction  alors que la conflagration a causé des pertes incommensurables pour le potentiel économique du pays estimées par la Commission économique et sociale des Nations unies pour l’Asie occidentale (CESAO)  à 783 milliards de dinars libyens (580 milliards de dollars) pour la période allant de 2011 à 2020. Ces pertes devraient être encore  plus importantes dans l’intervalle pour atteindre 628,2 milliards de dinars libyens (465 milliards de dollars) entre 2021 et 2025. Le conflit coûterait à l’économie libyenne un total de 1 411,6 milliards de dinars libyens (1 046 milliards de dollars) entre 2011 et 2025.

- Publicité-

Les pertes de l’économie libyenne ne se limitent pas au PIB mais ont également affecté toutes les autres paramètres  macroéconomiques. Ainsi, la perte cumulée de la consommation privée sera en moyenne de -37,76 % entre 2016 et 2025. L’investissement total pourrait diminuer de -68,15 % sur la même période. L’investissement privé sera également affecté par le conflit et a diminué en moyenne de -45,84 pour cent.

A peu près 10 milliards $ pour la Tunisie

Selon une étude conduite par la CESAO  dans le cadre du projet de dialogue socio-économique en Libye (Libya SED),  le retour de la  paix en Libye contribuera au renforcement de la coopération régionale, et procurera des gains significatifs en termes de  croissance, d »investissement dans l’emploi pour les pays voisins, à savoir la Tunisie, l’Algérie, l’Égypte et  le Soudan. Les gains totaux pour la région résultant de la paix en Libye seront de 161,9 milliards de dollars sur la période 2021-2025.

Dans le détail, Le processus de paix en Libye pourrait générer 99,7 milliards de dollars de gains pour l’Égypte, 29,8 milliards de dollars pour l’Algérie, 22,7 milliards de dollars pour le Soudan et 9,7 milliards de dollars pour la Tunisie.

Surtout, la reconstruction en Libye générera de nombreuses opportunités d’emploi qui pourraient profiter aux travailleurs de la région. Le chômage diminuera e 8,84 % en Égypte, de 6,07 % en Tunisie et de 2,18 % en Algérie.

Une fois la paix établie en Libye, les investissements augmenteront dans divers pays arabes. Cette augmentation devrait atteindre 5,98 % pour l’Égypte, 5,49 % pour la Tunisie et 2,01 % pour l’Algérie sur la période 2021-2025.

Manifestement, la Tunisie a représenté un partenaire commercial majeur de la Libye dans la région. Alors que seulement 2 % environ des exportations libyennes au cours de la période 2000-2010 étaient destinées au marché tunisien, 4,4 % des importations libyennes provenaient de Tunisie au cours de la même période.

L’Égypte, elle,  est le deuxième grand partenaire commercial arabe de la Libye, avec 3,2 % des importations libyennes provenant d’Égypte sur la période 2000-2010, contre seulement 0,5 % des exportations libyennes absorbées par l’Égypte.

La Libye est également un partenaire important pour la Turquie, avec un volume d’échanges bilatéraux qui s’est élevé à environ 2,4 milliards de dollars en 2010, contre 0,9 milliard de dollars en 2000. L’évolution du commerce libyen avec la Turquie sur la période 2001-2010 en milliards de dollars.

Entre 2001 et 2010, les importations libyennes de biens en provenance de Turquie ont augmenté d’un taux de croissance annuel moyen de 45 %, contre une diminution de ses exportations de -7 %. Jusqu’en 2006, la balance commerciale avec la Turquie était positive pour la Libye, avant que la situation ne change radicalement à partir de 2007.

On remarquera que la structure des importations et des exportations de la Libye avant la crise reflétait un ensemble de caractéristiques dont notamment le fait que les exportations étaient faiblement diversifiées en termes de produits et de marchés de destination, ce qui rendait l’économie plus susceptible de subir des chocs externes et internes. Les importations, en revanche, étaient plus diversifiées en termes de marchés et de produits. Cela montre à quel point l’économie libyenne manque de diversification, car elle dépend fortement des marchés étrangers pour satisfaire les besoins alimentaires, industriels et de consommation de sa population.

2 Commentaires

  1. c’est un rêve pieux déjà les autorités libyennes interdisent les citoyens tunisiens de rentrer en Libye et l’importation des produits alimentaires tunisiens sous prétexte la pandémie du covid-19 et ses variants prend des proportions alarmantes et que nos produits alimentaires sont non conformes aux normes sanitaires mais continuent de nous envoyer ses ressortissants passer des agréables séjours dans notre pays

  2. Non si crea benessere cedendo le proprietà al 100% ai libici, quello che era riservato al popolo tunisino é stato ceduto da questo governo, che non crea opportunità ma svende la Tunisia.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,458SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles