AccueilLa UNELe tourisme médical procure à la Tunisie environ 2500 MDT

Le tourisme médical procure à la Tunisie environ 2500 MDT

La Tunisie se positionne déjà comme une destination médicale émergente. Au regard de ses prix compétitifs et de son infrastructure sanitaire qui n’a rien à envier à celles des pays occidentaux, elle occupe une très bonne place sur le continent africain dans le domaine du tourisme de santé après l’Afrique du sud.

- Publicité-

Avec 500 à 800 patients étrangers par an en chirurgie plastique et 30 à 40 en chirurgie de reconstitution, la Tunisie se doit d’ambitionner davantage de patients moyennant un service irréprochable dans le respect de la déontologie et de l’éthique.

Le secteur constitue un réel atout pour la République. Ainsi, d’un point de vue global, il participe à l’intégration du pays dans l’économie mondiale. Ce phénomène a également des répercussions importantes, notamment en termes de développement économique et de valorisation spatiale de la République.

Il est vrai que le tourisme médical représente l’un des nouveaux fers de lance d’une montée en gamme du tourisme tunisien. Cependant, les différentes parties concernées par ce tourisme devront faire encore des efforts en vue d’élaborer de nouvelles législations pour régir l’exportation des services médicaux et de développer la formation dans les spécialités chirurgicales et médicales répondant aux besoins de la clientèle étrangère.

Absence d’une loi régissant l’exportation des services !

Le président de la Chambre Syndicale Nationale des Entreprises de Soutien aux Services de la Santé relevant de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA), Ghazi Mejbri a déploré, mardi, l’absence d’une loi régissant l’exportation des services de santé malgré l’importance de ce secteur.

« Le tourisme médical génère environ 2500 millions de dinars à la Tunisie », a-t-il signalé dans une déclaration à l’agence TAP.

Ghazi Mejbri a précisé que le secteur d’exportation des services de santé englobe le traitement des patients venus de l’étranger dans les hôpitaux et cliniques privées, la thalassothérapie et l’assistance des personnes âgées.

Dans ce contexte, il a indiqué que les cliniques privées reçoivent chaque année près de 500 mille personnes venant de l’étranger.

Selon les chiffres du ministère de la santé de 2017, le nombre total de patients venus de l’étranger peut dépasser un million par an (consultations dans les cabinets privés, analyses dans les laboratoires et imagerie médicale).

Le responsable syndical a signalé qu’une réunion de travail s’est tenue, hier lundi, avec le ministre de la santé Faouzi Mehdi et le président de la fédération nationale de la santé relevant de l’UTICA, Tarek Naïfer, pour examiner les moyens d’accélérer la publication des textes de loi organisant le secteur dont certains sont prêts depuis 2014 et ont été élaborés en concertation avec tous les intervenants.

D’après la même source, un décret gouvernemental a déjà été publié portant création de centres de convalescence sauf que le cahier des charges y afférent n’a pas encore été finalisé pourtant la Tunisie compte actuellement 8 centres de ce genre qui répondent aux normes internationales.

La Tunisie compte aussi environ 5 plateformes de consultations médicales en ligne dédiées aux patients en Tunisie et à l’étranger sauf qu’il n’existe pas une loi les régissant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,460SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles