AccueilActualitésLe vaccin AstraZeneca sera utilisé bientôt dans les centres de vaccination

Le vaccin AstraZeneca sera utilisé bientôt dans les centres de vaccination

Le directeur de l’institut pasteur et président du comité directeur de la campagne de vaccination anti Covid-19 Hachemi Louzir a affirmé dimanche, que le vaccin britannique « AstraZeneca » sera utilisé dès que possible dans les centres de vaccination désignés à cet effet.

- Publicité-

Louzir a ajouté, dans une déclaration aux médias, en marge de la réception du troisième lot de vaccins contre le coronavirus dans le cadre de l’initiative mondiale « Covax », que le vaccin « AstraZeneca » a prouvé son efficacité, et des licences lui ont été accordées par plusieurs organismes sanitaires, dont l’Organisation mondiale de la santé, l’Agence européenne des médicaments et d’autres organisations.

Il a indiqué que les effets secondaires de ce vaccin sont très rares, et vont de un à deux sur un million de personnes, ajoutant qu’en vertu des recommandations des instances sanitaires, le vaccin AstraZeneca sera administré aux personnes âgées de plus de 60 ans.

Louzir a déclaré que de rares effets secondaires ont été observés chez les personnes dans la tranche d’âge des moins de 55 ans, et pour éviter leur apparition, la Tunisie a décidé de vacciner les personnes de plus de 60 ans.

Il a souligné que l’objectif de l’initiative «Covax» est de vacciner 2,3 millions de Tunisiens, soit 20% des Tunisiens, soulignant la nécessité d’accélérer le processus de vaccination après le lancement de la campagne nationale de vaccination le 13 mars dernier.

Il est à noter que la Tunisie a reçu aujourd’hui le troisième lot de vaccins contre le virus Covid-19, dans le cadre de l’initiative mondiale «Covax», qui comprend 158 400 doses du vaccin britannique «AstraZeneca», après avoir reçu 98 400 doses de ce vaccin dans un premier lot, au début du mois d’avril.

1 COMMENTAIRE

  1. Monsieur l’expert scientifique les États Unis n’utilisent que les vaccins Pfizer Bio On tech et Moderna et certains pays européens ont suspendu son utilisation et dans d’autres leurs citoyens boudent ce vaccin et les tunisiens n’ont pas le choix soit ils acceptent ce vaccin et autres vaccins livrés gratuitement sinon ils doivent attendre une longue période pour être vaccinés avec Pfizer ou Moderna dont la production est d’abord raflée par les pays riches sinon ils risquent de mourir entre temps et d’être contaminés en grand nombre c’est notre mauvais sort que nos gouvernants actuels n’ont pas commandé suffisamment d’avance avec le crédit de 750 millions de dollars octroyé par le FMI en avril 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,433SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles