AccueilLa UNEL’Economie verte et bleue … Des modèles innovants pour le développement économique

L’Economie verte et bleue … Des modèles innovants pour le développement économique

L’économie verte est un nouveau moteur de développement économique en Tunisie.Il s’agit également d’une politique climatique urgente pour sauver le pays des répercussions du changement climatique et de la pollution de l’air et de l’environnement, selon ce qu’a affirmé la ministre de l’Environnement, Leila Chikhaoui, dans une déclaration à la presse.

En marge du lancement de la deuxième édition des Journées de l’Innovation et de l’Entrepreneuriat (IPDAYS 2023) par Redstart Tunisie, la ministre a indiqué que l’économie verte, orange, bleue et circulaire sont des modèles économiques innovants qui ne produisent pas d’effets secondaires tels que les émissions ou les déchets. En revanche, ils créent des emplois supplémentaires et sont un mécanisme pour parvenir à un développement durable.
Elle a souligné que le gouvernement a décidé d’importantes allocations financières dans le cadre de la loi de finances pour l’année 2024 pour soutenir des projets respectueux de l’environnement, ajoutant dans ce contexte que la nouvelle tendance mondiale est l’économie verte en tant que modèles les plus importants de développement économique à croissance rapide.

Elle a annoncé que le gouvernement tunisien a officiellement décidé d’inclure l’éducation à l’environnement dans les programmes scolaires à partir de 2025, ajoutant que « l’éducation à l’environnement existe depuis des années, mais aujourd’hui, elle a une nouvelle chance en coordination avec le ministère de l’Éducation ».

Elle a souligné que la décision d’inclure l’éducation à l’environnement dans les programmes scolaires tenait compte du changement climatique et des problèmes auxquels la Tunisie est confrontée, tels que la pénurie d’eau, les problèmes environnementaux et la pollution.

La loi sur l’économie sociale et solidaire promulguée en 2024

Pour sa part, Douja Gharbi, PDG de Redstart Tunisie, a déclaré que la deuxième édition des Journées de l’innovation s’est concentrée sur le thème de l’économie verte, bleue, circulaire et orange et de l’économie sociale et solidaire, en raison des effets positifs de ces modèles sur l’économie d’une part et contribuent à réduire les problèmes environnementaux d’autre part.

Elle a souligné que la loi sur l’économie sociale et solidaire sera promulguée au cours de la prochaine période.

La deuxième édition des IPDAYS 2023 a vu la participation de plus de 40 intervenants et experts nationaux et internationaux pour explorer les opportunités émergentes à l’intersection de l’économie verte, bleue et circulaire, de l’économie orange, ainsi que de l’économie sociale et solidaire.

RedStart Tunisie s’est engagé à créer une plateforme dynamique, ouvrant la voie à une nouvelle ère d’opportunités économiques, durables et inclusives.

Le ministère tunisien de l’Environnement vise à atteindre le zéro déchet d’ici 2050, selon les déclarations de la ministre Leila Chikhaoui, notant que la Tunisie produit annuellement 2,8 millions de tonnes de déchets, dont 350 000 tonnes de déchets industriels, tandis que le pourcentage de déchets ménagers recyclés et revalorisés ne dépasse pas 8%, tandis que 70% de ceux-ci sont mis en décharge dans les estuaires.

Il convient de mentionner que l’économie verte est le domaine des activités liées à la production, à la distribution et à la consommation des richesses de la société humaine dans le respect de l’environnement, tandis que l’économie du papier est la bonne gestion des ressources en eau et la dépendance aux mers et aux océans pour le développement durable.
Une économie circulaire signifie s’éloigner de l’utilisation de matières premières précieuses et de la production de biens qui finissent dans les eaux usées, et grâce à ce modèle économique, les produits sont réparés, réutilisés et recyclés.

Selon le rapport annuel de la Banque africaine de développement intitulé Perspectives économiques de l’Afrique du Nord 2023, le soutien à l’économie circulaire en Afrique du Nord créera environ 3 millions de nouveaux emplois et réduira les émissions de gaz à effet de serre de 40 % d’ici 2050

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,135SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -