AccueilActualitésLes doctorants chercheurs sans emploi estiment que les mesures prises en faveur...

Les doctorants chercheurs sans emploi estiment que les mesures prises en faveur de leur intégration ne sont pas claires

Les doctorants sans emploi, en sit-in au siège du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique estiment que les mesures et mécanismes décidées lors d’un conseil ministériel restreint (CMR) tenu le 5 mars dernier en faveur de leur intégration ne sont pas claires.

- Publicité-

Ils ont annoncé dans un communiqué publié samedi la poursuite de leur sit-in jusqu’à l’examen de certains points concernant ces mesures, appelant à les mettre en œuvre dans les plus brefs délais.

Ils ont précisé que le recrutement de 2400 docteurs chercheurs au ministère de l’enseignement supérieur (800 postes par an à partir de 2021) est une étape positive permettant de résoudre ce dossier, soulignant la nécessite de réviser la version actuelle des concours pour que les modes de recrutement soient effectués sur la base de la compétence et l’égalité des chances.

« Les mécanisme d’intégration ne sont pas encore claires, notamment en ce qui concerne les textes législatifs y afférents, outre le retard enregistré dans l’amendement du décret 4259 de l’année 2013 relatif au statut des chercheurs relevant des établissements publics de la recherche scientifique.

Le chef du gouvernement Hichem Mechichi avait annoncé le 5 mars dernier lors d’un CMR consacré au dossier des doctorants chercheurs sans emploi que l’état est disposé à intégrer un nombre de doctorants sans emploi dans le tissu économique et industriel, outre leur contribution dans le secteur de la recherche à travers les unités de l’enseignement à l’université et les laboratoires de recherche.

Au cours de ce conseil, il a été décidé de recruter 2400 enseignants et chercheurs universitaires, soit l’équivalent de 800 recrutement par an à partir de 2021 ainsi que le recrutement de 600 doctorants sans emploi dans les établissements publics, institutions et ministères en tant que chercheurs et leur intégration dans les structures de recherche soit l’équivalent de 200 recrutements par an, à partir de cette année.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,683FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,457SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles