Les entreprises restent confiantes et optimistes malgré tout !

Les entreprises restent confiantes et optimistes malgré tout !

par -

Des chiffres de l’Institut national de la Statistique (INS) sur l’évolution des entreprises privées, relèvent que la Tunisie comptait en 2018, 735 043 entreprises privées, dont 86,5% unipersonnelles, 7,7% employant entre un et deux salariés, 2,9% employant entre trois et cinq salariés et 1,1%, employant entre six et neuf salariés.

L’année 2018 a enregistré une diminution sensible de 4,7% du nombre total des entreprises. Cependant, les très petites entreprises (TPE) ont enregistré une croissance annuelle de 4,7%, avec une augmentation encore plus significative (5%) pour les TPEs employant de un à cinq salariés.

De ce fait, la population des TPEs se positionne aujourd’hui comme un véritable levier de l’économie tunisienne aussi bien pour la croissance, le développement, l’investissement, l’emploi ou encore l’innovation.

La CONECT et le cabinet HLB, en partenariat avec le PNUD et l’ONEQ, ont lancé jeudi 31 octobre 2019, une édition de Miqyes spécial TPE.

Ce baromètre TPE 2018 a ciblé les TPEs employant entre 1 et 6 salariés qui ont fait l’objet d’un questionnaire adapté à cette catégorie d’entreprises. En effet, un focus sur ces TPEs est particulièrement pertinent car il met l’accent sur une catégorie représentative des entreprises en Tunisie.

Le baromètre de santé de la TPE Tunisienne « MIQYES 2018-focus TPE » présente une image de cette catégorie d’entreprises en se focalisant sur leurs forces et faiblesses, analyse les changements et évolutions identifiés et fait le constat des entraves et blocages qui freinent le développement de la TPE de l’intérieur (management et gouvernance, compétence et compétitivité, attractivité, innovation et technologie) ainsi que de l’extérieur (accès au financement et accès aux marchés, infrastructures, services publics, sécurité, …).

Enfin, ce baromètre propose aux partenaires et acteurs de l’écosystème (décideurs, institutions financières, organismes d’appui, …) des solutions et des actions concrètes visant l’amélioration de leurs services et l’identification des opportunités d’intégration des TPEs dans les chaînes de valeur des PMEs afin de booster leur croissance, améliorer leur compétitivité et assurer leur pérennité

Le frein de la bureaucratie

Les résultats de cette enquête ont notamment montré que la plupart des TPE ont commencé leur activité avant de créer juridiquement leur entreprise et 20,8% ont mis plus de 5 ans à la créer. Par ailleurs, 16,9% des entrepreneurs estiment que le développement des TPEs est freiné par la bureaucratie.

Il s’ajoute à cela les problèmes rencontrés au niveau des procédures et des garanties demandées par les banques. 82.1% des TPEs optent pour le financement propre pour lancer leur projet et seulement 1,1% d’entre elles optent pour le crowdfunding -un model de financement à ce jour non réglementé en Tunisie- pour financer leurs projets.

Malgré ces différents blocages au niveau du développement des TPEs, 62,7% d’entre elles sont optimistes avec 80% des TPE portées par des femmes confiantes pour l’année à venir !

Initié en 2016 par la CONECT et le cabinet HLB, le baromètre MIQYES de la santé de la PME visait dès sa 1ère édition, à mettre en lumière les réalités et les perspectives de la petite et moyenne entreprise, cheville de l’économie tunisienne. La 2ème édition de 2017 avait fait l’objet de 2 baromètres, le « Miqyes PME » classique ainsi qu’une édition spéciale focus SUD, appuyés par le PNUD.

Source : AM/Rapport Conect

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire