AccueilLa UNELes évolutions contrastées des régions, celles qui gagnent et celles à la...

Les évolutions contrastées des régions, celles qui gagnent et celles à la traîne!

Trois régions, qui sont les plus riches de la Tunisie, concentrent en 2016, près des trois quarts de la création de richesse : le Grand Tunis (35,9%), la région Centre-est (23,8%) et la région Nord-est (13,5%).

- Publicité-

Le constat de la concentration de l’activité productive sur le littoral oriental du pays, où le PIB/habitant est le plus élevé et le taux de pauvreté le plus bas, a été confirmé par un nouveau rapport que vient de publier l’INS sur une « Estimation du produit intérieur brut au niveau des grandes régions ».

À l’inverse, les régions intérieures sont des régions à prédominance agricole et relativement peu développées. Les régions de l’ouest n’ont créé que 14,5% de la richesse nationale, à savoir la région Centre-ouest (7,3%) et la région Nord-ouest (7,2%). Le sud du pays n’a par contre contribué qu’à hauteur de 12,3%, à l’ensemble du PIB : la région Sud-ouest à 4,5% et le Sud-est, couvrant le tiers du territoire national, n’a généré que 7,8% du PIB national.

L’agriculture, locomotive du  Nord-ouest

La part du secteur de l’agriculture et de la pêche dans le PIB nominal national était de 9,4% en 2016, contre 8,9% en 2013. Dans quatre régions sur sept, la contribution de ce secteur à la création de richesse, a dépassé cette moyenne nationale. Ainsi, l’agriculture a contribué pour 26,7% du PIB de la région Nord-ouest, 24,2% du PIB de la région Sud-ouest, 23,2% du PIB de la région de Centre-ouest et 17,4% du PIB de la région Nord-est. Les contributions de ce secteur à la richesse régionale des régions de Sud-est (8,7%), Centre-Est (7,5%) et Grand Tunis (1,6%) ont été en 2016, au-dessous de la moyenne nationale
Les industries manufacturières ont représenté 14,9% du PIB nominal au niveau national en 2016 contre 15,9% en 2013. Uniquement trois régions sur sept ont affiché des parts supérieures à cette moyenne nationale : les régions du Nord-est avec 23,7%, du Centre-Est avec 20% et du Grand Tunis avec 18,6%. Concernant la contribution des régions aux industries manufacturières, 90% de la richesse créée par cette activité est à imputer à ces trois régions.

Les industries non manufacturières, en recul depuis 2011, ont créé 9,1% de la richesse nationale en 2016, contre 12,8% en 2013. Ces activités ont dominé la structure de production dans les régions du Sud-est (20,3%), du Centre-est (16,2%) et du Sud-ouest (15,5%), avec des parts largement supérieures à la moyenne nationale.

L’extraction des hydrocarbures est en dégradation continue depuis 2011, ce qui explique la baisse de la contribution de la région Sud-est dans la valeur ajoutée des industries non manufacturières en 2016, par rapport à 2013.

Le primat des services marchands

Les services marchands ont représenté 40,4% du PIB nominal au niveau national en 2016, contre 40,9% en 2013. Ce secteur domine l’activité économique du Grand Tunis avec  57% de part du PIB dans cette région. Ce secteur tient également une part prépondérante dans la création de richesse des autres régions littorales : la région du Nord-est (38%) et la région du Centre-est (37,6%). Les deux tiers de la production de cette activité sont localisés dans deux régions: le Grand Tunis (45,9%) et le Centre-est (20,2%).

Les valeurs ajoutées générées par les services non marchands fournis par les administrations publiques, ont représenté 19,4% du PIB nominal au niveau national en 2016 contre 17,8% en 2013. La politique de proximité des services publics, notamment dans l’éducation et la santé, qui avait été mise en place en Tunisie dans les premières décennies post-indépendance, a abouti à une distribution régionale de cette activité proportionnelle à la répartition régionale de la population.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,452SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles