30 C
Tunisie
vendredi 18 septembre 2020
Accueil Actualités Les migrants bloqués sur Maersk Etienne ont finalement débarqué en Sicile

Les migrants bloqués sur Maersk Etienne ont finalement débarqué en Sicile

27 migrants secourus par le cargo Maersk Etienne ont débarqué en Sicile après avoir été bloqués en mer pendant près de six semaines, mettant ainsi fin à l’une des plus longues impasses en Méditerranée entre un bateau et les gouvernements de l’Union européenne. Selon un média local en ligne, l’ensemble du groupe a été testé négatif pour le coronavirus.

Après avoir passé 39 jours, soit près de six semaines, en mer, le groupe de 27 migrants a pu débarquer en toute sécurité dans le sud de l’Italie samedi 12 septembre.

Le cargo Etienne, qui appartient à la compagnie maritime Maersk Tankers, avait récupéré les 27 migrants le 4 août dans les eaux tunisiennes après que son équipage eut été alerté de l’appel de détresse par l’organisation caritative de sauvetage des migrants Sea-Watch.

Le groupe qui comprenait un enfant et une femme enceinte, a ensuite passé 38 jours à bord du navire au large de Malte, un État membre de l’UE, qui a refusé de les embarquer malgré les multiples appels à l’aide du capitaine et de l’équipage qui ont demandé l’autorisation de débarquer les migrants.

Dans un communiqué de presse du 7 septembre, l’agence des Nations unies pour les réfugiés, le HCR, et deux autres agences ont souligné que l’équipage de l’Etienne « n’est pas formé ou capable de fournir une assistance médicale à ceux qui en ont besoin ».

En vertu du droit maritime international, tout navire est tenu d’aider les bateaux en détresse qui se trouvent à proximité, quels que soient les occupants du bateau et la raison pour laquelle le bateau est en détresse.
Vendredi, les 27 migrants ont d’abord été transférés du Etienne vers le bateau de sauvetage pour migrants Mare Jonio, puis ont débarqué à Pozzallo, sur l’île de Sicile, tard samedi. Le Mare Jonio est exploité par l’ONG Mediterranea Saving Humans.
« Cela met fin à l’impasse la plus longue et la plus honteuse de l’histoire maritime européenne », a déclaré l’organisation sur Twitter. Dans une déclaration en ligne, elle a ajouté que les personnes secourues avaient besoin de soins médicaux pour des problèmes de santé physique et mentale.
Dimanche dernier, le Premier ministre maltais Robert Abela a répété que les migrants à bord de l’Etienne « n’étaient pas sous la responsabilité de son pays puisque le navire navigue sous pavillon danois ».
Mais le gouvernement danois a également abdiqué sa responsabilité pour les personnes à bord du pétrolier, en arguant que « le gouvernement danois estime que la Tunisie devrait honorer sa responsabilité d’accueillir les 27 personnes [à bord du Maersk Etienne] ».
En avril dernier, Malte et l’Italie ont fermé leurs ports aux migrants, la pandémie de coronavirus ayant entraîné un verrouillage généralisé dans les deux pays. Malte a déclaré qu’elle avait besoin de toutes ses ressources pour lutter contre la pandémie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,564FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,298SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles