AccueilChiffreLes Tunisiens ne savent pas encore pour qui voter et une majorité...

Les Tunisiens ne savent pas encore pour qui voter et une majorité voterait «blanc »

Béji Caïd Essebsi, leader de Nidaa Tounes confirme son avance en tant que personnalité politique pour laquelle les Tunisiens souhaitent voter, « si les élections avaient lieu demain », en décrochant 17,6% des voix, enregistrant ainsi un recul de -3,2% par rapport à avril dernier avec 20,8% de voix, indique un récent baromètre politique d’EMRHOD.

- Publicité-

Le leader de Nidaa Tounes devance ainsi Hamma Hammami (4,5%, soit -0,4% par rapport à avril), arrachant, de ce fait, la deuxième place au secrétaire général d’Ennahdha, Hamadi Jebali qui chute de 8,2 à 3,3% des intentions de vote, en un mois. La quatrième place revient au chef du Gouvernement, Ali Laârayedh, avec 2,9% (+0,6%)contre 2,3% de vote, en avril dernier, devançant, de ce fait, le président du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi (2,4%, en mai, contre 1%, en avril), et Moncef Marzouki (1,7%, en mai, contre 2%, en avril) et Hachemi El Hamdi (1,4%, en mai, contre 1%, en avril).

Mustapha Ben Jaâfar, le président de l’ANC est la personnalité politique à laquelle, les Tunisiens ne veulent pas accorder leurs suffrages. Il n’a été crédité que de 0,4% des intentions de vote contre 1%, en avril. Il se trouve de ce fait, devancé par Ahmed Néjib Chebbi (1,3%), Taieb Baccouche (0,6%) ou encore Samir Dilou(0,6%).

Le même sondage a révélé que les indécis sont de l’ordre de 27,1%., tandis que ceux qui ont fait le choix de ne voter pour aucun des candidats, représentent 28,4%.

Au sujet des intentions de vote pour les partis politiques, 22,7% des personnes sondées ont déclaré qu’elles ne vont voter à aucun parti politique, contre 25,5%, en avril dernier, alors que 20,4% souhaitent voter pour Nidaa Tounes, devançant de loin le parti d’Ennahdha qui arrive en deuxième position avec 14% des intentions de vote uniquement, en baisse de 2,4% par rapport à avril de la même année, suivi par Al Jabha Echaâbia (8%), Al Aridha (3,53,5%), Al Joumhouri (2,1%), CPR (2%), Ettakattol (1,7%). A noter, dans ce cadre, que 19,7 % ne savent pas pour qui ils vont voter et 1,7% refusent de s’exprimer.

Concernant l’évolution de la situation économique du pays, la moitié des interrogés voient la situation en train de se dégrader, soit précisément 48,2% des interviewés, tandis que 25,9% estiment que la situation reste inchangée. Cependant, seulement 20,8% des sondés ont estimé que la situation économique du pays est en train de s’améliorer.

S’agissant de la menace terroriste dans le pays, il semble que la peur des Tunisiens face aux actes de terrorisme gagne en intensité. En effet, le sondage a montré que 22,3% estiment que la menace du terrorisme est très élevée et 39% l’estiment plutôt élevée, alors que 22,5% l’estiment plutôt faible et seulement 10,2% l’estiment très faible.

Il ya lieu d’indiquer que cette enquête a été réalisée entre le 20 et le 29 mai 2013 auprès d’un échantillon représentatif de la population tunisienne en âge de voter (18 ans et plus).

Pour cette nouvelle vague, EMRHOD a interrogé 1400 personnes, en face à face dans 16 gouvernorats (zones urbaines et rurales).

A noter qu’EMRHOD Consulting membre d’ESOMAR, est un bureau d’études de marché et de sondage d’opinion, implanté dans la région de l’Afrique du Nord, à travers ses trois bureaux basés à Tunis, Alger et Casablanca.

Khadija Taboubi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,560SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles