AccueilActualitésL'irrigation est une excellente affaire

L’irrigation est une excellente affaire

La politique tunisienne de mobilisation des ressources en eau a permis de développer une agriculture irriguée sur une surface de 425 000 ha qui produit en moyenne 37% de la valeur de la production agricole totale, a indiqué, mardi, à Tunis, Abdallah Rabhi, Secrétaire d’Etat chargé des ressources hydrauliques et de la pêche.

- Publicité-

Rabhi a rappelé que la Tunisie s’est engagée dans une politique ambitieuse et réussie de mobilisation des ressources en eau moyennant des investissements très importants, ce qui a permis de satisfaire la demande en eau potable, sachant selon ses dires, que « le taux de desserte urbaine est de 100% et de 93% en milieu rural sans faire de rationnement même en période de sécheresse« .

Intervenant à l’occasion d’un atelier sur la contextualisation du Système de soutien des politiques pour la Tunisie dans le cadre du Projet « l’eau dans le monde que nous voulons« , il a souligné que le « droit à l’eau a été hissé depuis la promulgation de la nouvelle constitution au niveau d’un droit Constitutionnel aux citoyens« , a indiqué la FAO dans un communiqué, publié mardi.

Cet atelier qui se tient du 19 au 21 juin est appuyé par la FAO. Il vise à finaliser et affiner les résultats de deux années de travaux d’un groupe d’experts pour la mise en œuvre du projet  » L’eau dans le monde que nous voulons : cadre des Objectifs du Développement Durable (ODD/SDG), liés à l’Eau pour l’Action Nationale  » et à réfléchir à la valorisation de ces résultats.

Il convient de souligner que la Tunisie a été retenue comme pays pilote (avec le Costa Rica, le Pakistan, le Ghana et la République de Corée), pour la réalisation de ce projet qui aidera le pays à atteindre l’ODD6 (objectif visant un accès universel et équitable à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement d’ici 2030) sur le plan national, moyennant l’exploitation du Système d’Aide à la Politique (SAP) pour le suivi des ODD(s).
La Tunisie réalisera ce projet avec l’appui du Bureau des Nations Unies pour le Développement Durable (UNOSD), la Compagnie Coréenne de l’Environnement (KECO) et l’Université des Nations Unies – Institut pour l’Eau, l’Environnement et la Santé (UNU-INWEH), lit-on dans le communiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,463SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles