AccueilActualitésL'UGTT satisfaite de l'attachement du chef de l'Etat à l’organisation d’un dialogue...

L’UGTT satisfaite de l’attachement du chef de l’Etat à l’organisation d’un dialogue national

Le secrétaire général adjoint de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Sami Tahri a déclaré que la centrale syndicale est satisfaite de la position du président de la République, Kaïs Saïed à l’égard de l’initiative relative à l’organisation d’un dialogue national.

- Publicité-

Dans une déclaration à la TAP en marge de la réunion du conseil régional de l’UGTT à Sousse, Tahri a rappelé que le Chef de l’Etat a réaffirmé, lors de sa récente rencontre avec le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi, son attachement à cette initiative.

L’UGTT attend, maintenant, a-t-il dit, à ce que la présidence de la République fournisse au cours de la semaine prochaine des éclaircissements sur certaines procédures concernant la date du dialogue national et des parties participantes ainsi que sur les mécanismes qui seront adoptés pour l’organiser.

Par ailleurs Tahri a indiqué que la réunion du conseil régional est une occasion pour informer les structures syndicales de base et régionales de tous les développements liés aux négociations sociales, notamment en ce qui concerne le contenu de l’accord signé entre le gouvernement et l’UGTT le 6 février dernier et qui permettra l’activation des accords sectoriels en suspens dans le secteur de la fonction publique (46 accords).

Le responsable syndical a exprimé le souhait de voir ces accords mis en œuvre à partir de mai 2021 après leur publication au JORT.

Il a ajouté qu’il a informé les structures syndicales de base et régionales de Sousse du lancement, avant le 1er mai prochain, d’un nouveau round de négociations sociales dans le secteur public et dans la fonction publique.

La réunion du conseil régional a porté sur plusieurs questions qui préoccupent les habitants du gouvernorat de Sousse, qui souffre ces dernières années, selon les intervenants, d’une politique de marginalisation et d’exclusion.

Parmi les problèmes évoqués la fermeture d’entreprises économiques dans la région et le licenciement d’ouvriers pour « des raisons futiles » en allusion à la crise vécue par les employés des ateliers mécanique du Sahel, de l’entreprise Tunisie-lait et de l’aéroport Nfidha-Hammamet.

Les participants ont, également, évoqué la détérioration de la situation des établissements éducatifs de Sousse.

Tahri a indiqué que les membres du Conseil régional vont annoncer une grève générale régionale pour protester contre la détérioration de la situation de la région à tous les niveaux et pour imposer la tenue d’un conseil ministériel consacré à l’examen des problèmes cruciaux dans la région et au sauvetage des institutions économiques et des secteurs productifs vitaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,675FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,453SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles