Maroc : la filière agrumicole accuse une perte de deux milliards de...

Maroc : la filière agrumicole accuse une perte de deux milliards de dirhams

par -

La Fédération interprofessionnelle marocaine des agrumes (Maroc Citrus) tire la sonnette d’alarme. Malgré une hausse de 15 % des récoltes en 2018-2019 (2,62 millions de tonnes contre 2,28 millions de tonnes en 2017-2018), la filière agrumicole est confrontée à une crise “sans précédent” qui se caractérise par un effondrement des prix sur le marché international, nous apprend Telquel.ma.

Les premières estimations des professionnels du secteur évaluent les pertes de la campagne précédente à 2 milliards de dirhams.

La faute à une suite d’événements — internes et externes — défavorables. “Cette situation est la conjugaison de plusieurs facteurs, à savoir une production exceptionnelle d’agrumes au niveau de tout le bassin méditerranéen, un retard de maturité de 4 à 5 semaines et des difficultés d’écoulement commercial tant à l’export qu’au niveau du marché local”, relate le communiqué de Maroc Citrus.

Une importante partie de la production d’agrumes a été abandonnée sur arbre. Au-delà des variables météorologiques, le Maroc souffre d’un manque de compétitivité face à ses principaux concurrents internationaux. “L’Espagne bénéficie de sa proximité logistique du marché européen, qui reste le plus gros importateur d’agrumes au monde”, alors que l’Egypte et la Turquie “profitent du faible coût de la main-d’œuvre et des ressources hydriques, et de la forte dévaluation de leur monnaie”, poursuit la Fédération.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire