Mort de 89 soldats nigériens dans l’attaque de Chinégodar

Mort de 89 soldats nigériens dans l’attaque de Chinégodar

par -

Selon un dernier bilan rendu public, le 12 janvier, par le gouvernement nigérien, l’attaque du poste militaire avancé de Chinégodar (à 10 km de la frontière malienne dans la région de Tillabéri) a fait 89 morts au sein des forces de défense nigériennes et 77 tués du côté des terroristes, nous apprend l’agence Ecofin.

Soit un bilan encore plus lourd que l’attaque djihadiste qui avait fait 71 morts dans les rangs des militaires nigériens, le 10 décembre 2019, à Inatès dans la même région.

Les autorités nigériennes avaient au départ annoncé la mort de 25 soldats et de 63 terroristes au cours de cette attaque de Chinégodar qui a été repoussée, grâce notamment à l’appui de la force française Barkhane.

Pour rendre hommage à ces 89 soldats tombés le 9 janvier 2020 sur le champ d’honneur, trois jours de deuil national ont été décrétés à compter de ce lundi 13 janvier. Quant aux victimes, elles ont été inhumées, le 11 janvier, au cimetière militaire de Niamey.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire