Tags Posts tagged with "adaptation"

adaptation

par -

Deux accords de partenariat ont été signés, mardi 29 mai 2018, à Tunis entre des organismes agricoles tunisiens et français, pour appuyer à la mise en œuvre du Programme d’adaptation au changement climatique dans les territoires vulnérables (PACTE) dans les gouvernorats de Bizerte, le Kef, Kairouan, Siliana et Sidi Bouzid, moyennant une enveloppe de 50 millions d’Euros (environ 150 millions de dinars).
Financé par l’Agence Française de Développement (AFD), ce programme, dont la durée est estimée à 6 ans à partir de 2018, a pour finalité de contribuer aux efforts déployés par le gouvernement tunisien pour développer les territoires vulnérables et particulièrement sensibles écologiquement et socialement.

Ces deux accords visent à améliorer la capacité du ministère tunisien de l’Agriculture à conduire des projets de développement rural intégré équilibrant l’intérêt général et les intérêts particuliers. Ils visent également à concevoir et accompagner l’émergence et la structuration progressive d’un réseau de plateformes de concertation et de planification du développement territorial impliquant une diversité d’acteurs du niveau central au niveau local organisés en un réseau de production et de partage de connaissances sur le territoire .
Il s’agit, en plus, de proposer, de planifier stratégiquement et de mettre en œuvre d’actions et d’investissements liés à la gestion des ressources naturelles.
Les actions des deux accords, qui seront réalisés sur une période de 3 ans et demi, seront financés à travers un don de l’AFD d’environ 1,170 millions euros et une contribution du Fonds français international pour l’environnement (FFEM) à hauteur de 1,620 millions euros.

par -

Le “One Planet Summit “a donné l’occasion à la France d’initier de nouvelles actions et de prendre des engagements qui consistent, essentiellement, à amplifier le financement de l’adaptation au changement climatique et la résilience.
Le pays prévoit, ainsi, de mobiliser 1,5 MD€/an en 2020, pour l’adaptation au dérèglement climatique dans les pays en développement en guise de solidarité avec les pays les plus vulnérables.
Il s’engage aussi à mobiliser la recherche et la jeunesse en faveur du climat en encourageant les lauréats de l’initiative ” Make Our Planet Great Again ” lancée par le président français, Emmanuel Macron, en juin dernier à mieux comprendre l’impact du changement climatique, mais aussi à travers la création d’un Observatoire spatial du climat et le soutien au projet Polar Pod, porté par le Dr Jean-Louis Etienne.

1 M€ par an, c’est le montant de la contribution supplémentaire de la France au budget de fonctionnement du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), jusqu’en 2022. Cela représente, selon les années, jusqu’à 15% du budget.
La France s’est également engagée à accélérer la transition vers une économie décarbonée. Elle compte ainsi atteindre la neutralité carbone en 2050. Elle participe par ailleurs à la Coalition des pays, villes et acteurs privés s’engageant vers la neutralité carbone et s’engage à créer deux nouvelles facilités par l’Agence Française de Développement (AFD) pour aider des pays partenaires à mettre en place une trajectoire de développement résiliente et bas carbone à l’horizon 2050. Il s’agit aussi d’établir des plans de financement pour mettre en œuvre les engagements pris dans le cadre de l’accord de Paris. Les premiers pays à en bénéficier seront le Niger, les Comores et la Tunisie.

En matière d’énergies renouvelables, la France s’est engagée à accélérer le développement de ces énergies propres et à arrêter la production d’électricité à partir de charbon d’ici la fin du quinquennat. Elle s’engage également à voter la loi ” hydrocarbures ” avant la fin de l’année. Cette loi interdit tout nouveau permis d’exploration et de recherche d’hydrocarbure et planifie la fin de la production d’ici 2040 et l’augmentation du recours aux garanties publiques afin de développer les énergies renouvelables dans les pays en développement.
Le pays envisage aussi d’adopter un prix du carbone compatible avec l’Accord de Paris. Un objectif qui sera atteint par l’adoption d’une trajectoire ambitieuse d’augmentation du prix du carbone applicable à la consommation d’énergie fossile : 44€/tonne en 2018, 65€/tonne en 2020 et l’engagement, aux côtés de l’Allemagne, des Pays-Bas, du Royaume-Uni et de la Suède, à étudier l’augmentation du prix du carbone européen dans certains secteurs.

Il envisage ainsi de mobiliser des investisseurs pour le climat à travers la signature d’une charte par toutes les institutions financières publiques, mais aussi par l’Etat actionnaire, qui s’engage à assurer la cohérence de leurs activités avec les objectifs de l’Accord de Paris, la Promotion des produits d’épargne verte et responsable auprès des épargnants français, la mise en place d’un conseil d’évaluation des obligations vertes françaises afin de contrôler le reporting sur les impacts environnementaux des dépenses éligibles.

par -

La Tunisie a signé, lundi matin, à Paris, en marge du sommet international sur le climat “one planet summit”, un accord avec l’Agence Française de développement (AFD) pour l’adaptation au changement climatique d’une valeur de 2 millions d’euros, soit 5,170 millions de dinars (MD).
Riadh Mouakher, ministre des affaires locales et de l’environnement, a indiqué, dans une déclaration, à l’Agence TAP, que la Tunisie a été le 4ème pays à signer cet accord avec l’AFD, lequel va concerner 15 pays pour un montant global de 30 millions d’euros (88 MD).
L’accord s’articule autour de 3 axes: primo, l’appui à la gouvernance “climat”, des pays via des activités de renforcement des capacités pour la mise en oeuvre et le suivi des CDN (contribution nationale déterminée).
Secondo, le soutien à la déclinaison de cette contribution en des politiques sectorielles principalement, dans le domaine de l’adaptation au changement climatique.
Tertio, l’accord concerne l’appui à la préparation de projets et programmes “climat”, structurants, via le financement d’études de pré-faisabilité, principalement dans le domaine de l’adaptation au changement climatique.
Mouakher a précisé que cet accord va nous permettre de bénéficier d’un appui technique pour préparer les dossiers de financement des projets d’adaptation au changement climatique de la part du fonds vert pour le climat et d’autres bailleurs de fonds dans ce domaine.

par -
La grève des transporteurs des carburants

La ministre de l’Energie, des Mines et des Energies Renouvelables, Hela Cheikh Rouhou, a assuré que les efforts se conjuguent afin d’adapter le code d’hydrocarbures à l’article 13 de la Constitution
Intervenant ce jeudi 24 novembre dans un petit déjeuner-débat organisé par la Chambre de Commerce Tuniso-Britannique sur « La stratégie énergétique de Tunisie 2020 », elle a précisé que la commission de l’industrie, de l’énergie, des ressources naturelles, de l’infrastructure et de l’énergie au sein de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) est en train de travailler sur cette question.
Il s’agit d’une étape importante, voire même une solution urgente, selon la ministre. Car c’est sur cette base que le Parlement aura la capacité d’octroyer les nouveaux permis et ce, en harmonisation avec l’article 13 de la Constitution. Ce dernier stipule que les contrats d’exploitation relatifs aux ressources du pays sont soumis à la commission spécialisée au sein de l’ARP. Les conventions ratifiées pour ces ressources sont soumises à l’assemblée pour approbation.
La ministre a par ailleurs rappelé que 20 permis vont expirer dans les années qui viennent et 7 autres permis sont toujours en attente.

FOCUS 🔍

L’Union Internationale de Banques (UIB) vient de franchir le cap symbolique d’un Milliard de Dinars de Capitalisation boursière, soit l’équivalent de 1% du PIB...

Le meilleur des RS

Ancien DG de l’ONTT, Wahid Ibrahim en a certainement gardé cette capacité à brosser d’un «coup de gueule» qui ne dit que gentiment son...

INTERVIEW

Walid Ben Salah, expert comptable, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont l'augmentation et à plusieurs reprises...

AFRIQUE

Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), 73 ans, repart pour un mandat de 5 ans, après un second tour qu'il a remporté avec une confortable majorité,...

Reseaux Sociaux

SPORT

Désignation des arbitres de la première journée du championnat de la Ligue 1 du football professionnel, prévue samedi 18, dimanche 19 et mercredi 22...