Tags Posts tagged with "approvisionnement"

approvisionnement

par -

Sonia Becheikh, secrétaire d’Etat à la santé a déclaré, lundi 11 juin 2018 sur Mosaïque fm, qu’un conseil ministériel restreint s’est tenu et que des mesures urgentes ont été prises pour remédier à la situation de la Pharmacie Centrale et au manque de certains médicaments.

Elle a précisé que le chef du gouvernement est intervenu pour payer, les dettes de la pharmacie centrale estimées près de 500  millions de dinars, pour rembourser les fournisseurs étrangers.

Sonia Becheikh a également assuré que Chahed a réclamé un rapport dans les prochaines 24 heures sur la manière de remboursement des dettes des caisses sociales et des hôpitaux publics.

Concernant le manque de médicaments, la secrétaire d’Etat à la santé a déclaré que les médicaments sont disponibles en petites quantités et que ceci est lié à l’approvisionnement des fournisseurs étrangers.

Elle a dans ce sens, assuré que tous les médicaments seront disponibles dans les prochaines semaines.

par -

Un plan d’actions a été mis en place dans le gouvernorat de Sidi Bouzid pour renforcer l’approvisionnement en eau potable de familles en milieu rural notamment pendant l’été 2018.
Ce plan comprend la réalisation de 8 projets destinés à 10307 habitants répartis sur plusieurs régions du gouvernorat, a indiqué Ali Slimi, chef de service de l’équipement au commissariat régional au développement agricole (CRDA) de Sidi Bouzid.
Un projet est entré en exploitation, au mois de mai, au profit de 3960 personnes dans la localité de Zrig (délégation de Jelma) moyennant une enveloppe de 1670 mille dinars.
Un autre projet est en cours de réalisation en faveur de 162 habitants à Aamria (délégation de Bir Lehfay). Le cout de ce projet, dont les travaux s’achèveront fin juin, a atteint 150 mille dinars.
Quelque 120 habitants à Zrabia (délégation de Regueb) ont bénéficié de raccordement au réseau d’eau potable grâce à un investissement de 125 mille dinars.
Deux autres projets similaires ont été aménagés à Sidi Ali Ben Aoun. Ils profiteront à 2 mille habitants dans la localité d’Ouled Néji (1956 mille dinars) et 3415 habitants dans la localité d’Ouaara Horchen (1900 mille dinars).
A Mazouna, deux projets ont été réalisés au profit de 600 habitants à Ouled Dlala et El Khima pour un cout de 140 mille dinars. Ils seront opérationnels à partir de fin juin courant.

par -

Une enveloppe de 150 millions de dinars (MD) a été réservée à l’amélioration des conditions de desserte de l’eau potable, dans le milieu rural, au cours de l’année 2018, dont un budget de près de 90 MD sera consacré à la réalisation de 118 nouveaux projets de création de Systèmes d’eau. L’ensemble de ces projets bénéficieront à 128 mille citoyens dans les différentes régions du pays, a indiqué, mercredi 30 mai 2018, Abdelhamid Mnajja, directeur de l’eau potable et de l’équipement rural, au ministère de l’Agriculture.
Le responsable a précisé, dans une déclaration à l’agence TAP, qu’un projet de création d’un Système d’eau est une installation qui regroupe un puits, un réservoir et un réseau de distribution de l’eau. Ces projets permettent d’approvisionner en eau potable, les petites zones rurales qui se trouvent loin du réseau de la Sonede.
Actuellement, le taux d’approvisionnement en eau potable est de 100%, dans le milieu urbain et de 93,5%, dans le milieu rural. Nous projetons de parvenir à porter ce taux à 97%, d’ici 2021 “, a-t-il noté.
Pour ce faire, nous œuvrons, également, à réactiver les 49 Systèmes d’eau bloqués, destinés à fournir de l’eau à 58 mille personnes. Parmi ces systèmes, 14 ont été interrompus, en raison du refus des bénéficiaires de payer leurs dettes, dans les gouvernorats de Sfax, Kairouan, Gafsa et Sidi Bouzid”, a encore indiqué le responsable.

D’autres projets sont, aussi, au programme, dont le réaménagement de 111 systèmes d’eau pour réduire les problèmes de perturbation de l’approvisionnement en l’eau potable.
Mnajja a fait savoir, en outre, que sa direction veille, en parallèle, à lutter contre le raccordement anarchique de certains citoyens. ” Au total, nous comptons environ 150 mille raccordements anarchiques et illicites au réseau d’adduction de l’eau dans les différentes régions du pays, et nous estimons parvenir à éliminer une moyenne de 10 mille raccordements anarchiques chaque année, à partir de 2018 “.
D’après le responsable, l’effort sera orienté, aussi, vers le suivi et le contrôle de la comptabilité de 517 groupements hydrauliques, sur un total de 895 groupements, notamment dans les gouvernorats de Nabeul, Gafsa, Kairouan et Siliana.
587 groupements sont appelés, en outre, à organiser leurs assemblées générales électives, afin d’élire leurs nouveaux conseils d’administration, lesquels chapeauteront la gestion de ces projets d’approvisionnement en eau, et ce, dans le cadre de la concrétisation de la démocratie locale.

par -

Les deux délégations de Tajerouine et de Jerissa seront approvisionnées en gaz naturel, au cours de l’année 2018, grâce à la mise en place d’un pipeline moyennant un coût de 2 millions de dinars (MD)“, a annoncé le secrétaire d’Etat aux mines, Hachem Hmidi, en réponse à une question orale adressée par le député Mourad Hmaidi, sur l’avancement de réalisation du projet d’approvisionnement de 5 délégations du gouvernorat du Kef en gaz naturel.
Le responsable gouvernemental a ajouté que les régions du Kef, Dahmani et El Ksour auront accès, à leur tour, au gaz naturel, en 2020, via le raccordement d’un autre pipeline qui mobilisera une enveloppe de 130 MD.
En ce qui concerne le canal Tunis- Beja- Dahmani, le secrétaire d’Etat a précisé que la première tranche (Tunis- Beja) est en phase de dépouillement d’appel d’offres, alors que le lancement de l’appel d’offres de la deuxième tranche (Beja- Dahmani) est prévu avant la fin de cette année.
A noter que le député a pointé du doigt des soupçons de corruption et a critiqué le retard au niveau de la réalisation de ce projet, ajoutant qu’il avait reçu, auparavant, une réponse écrite sur cette même question, selon laquelle les deux régions de Jerissa et Dahmani bénéficieront du gaz naturel durant le premier semestre 2018.

par -

Deux nouveaux puits seront creusés dans les localités de “Bir Taafou” et “El Falta” dans la délégation de Kalaat Senane (gouvernorat du Kef).
Par ailleurs, un puits profond, avec un débit de pompage de 20 litres par seconde, a été foré dans la localité de “Chamas” à Kalaat Senane, a indiqué Khemais Manai, chef de service de génie rural au commissariat régional au développement agricole (CRDA) du Kef.
L’objectif de ces projets est de renforcer les ressources hydrauliques dans la région, raccorder plus de familles au réseau d’eau potable et éviter les coupures et perturbations dans le réseau d’eau enregistrées notamment durant l’été, a souligné la même source.

par -

Voici les quantités des produits agricoles disponibles, selon un document distribué par le ministère de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche dans le cadre de la conférence de presse tenue, mardi, par le ministre en prévision du mois de Ramadan :

Prix de la viande rouge au kilo
Viandes désossées: 19,8 dinars
Viande de poitrine (Joumana): 17dinars
Viande d’entrecôte: 14,5 dinars

Viande blanche 
Production moyenne pendant Ramadan : 10300 tonnes
Stock: 1117

Viande de dinde:
Production prévue pendant Ramadan: 6300 tonnes
Stock 524 tonnes

Oeufs: 
Quantité disponible pendant Ramadan: 200 millions unités
Stock: 46,6 millions d’oeufs

Légumes (quantité approximative) : 
Pommes de terre (primeur): 7000 tonnes /pommes de terre de saison : 220 mille tonnes
Tomates: 70 mille tonnes, piments: 34 mille tonnes, concombres: 10 mille tonnes, courges: 4 mille tonnes, légumes verts : 15 mille tonnes, oignions de printemps: 12 mille tonnes,

Fruits:
Pastèques: 60 mille tonnes, melon: 35 mille tonnes, pêches (primeur): 25 mille tonnes, abricots (primeur): 20 mille tonnes, Cerises : 6 mille tonnes, Prunes: 2 mille tonnes, Nefles: 1,9 mille tonnes

par -

La station de dessalement de l’eau de mer à Djerba sera prête avant le mois de Ramadan et l’été 2018, relate Mosaïque fm.

Cette station sera meilleure que les précédentes au niveau de l’approvisionnement en eau pour cette île, a indiqué Samir Taïeb, ministre de l’Agriculture en marge d’une visite au chantier de la station.

par -

La BCT ne peut permettre aucun dysfonctionnement, ni autoriser une perturbation au niveau de l’approvisionnement du pays en produits indispensables pour la production et la consommation des citoyens, a indiqué jeudi 08 mars 2018 le directeur du Contrôle et de l’Analyse des Marchés à la Banques Centrale de Tunisie (BCT), Mohamed Skima.
Il a confirmé lors d’une conférence de presse, tenue jeudi, par des responsables de l’institut d’émissions sous la présidence du nouveau gouverneur, la capacité du pays à renouveler ses réserves en devises, lesquelles relèvent de sa sécurité.
Bien que le stock de réserves en devises soit en baisse, la Tunisie a réussi à adopter une politique macro-économique rationnelle, et a pu importer, depuis le début de l’année courante, de l’énergie moyennant 760 millions de dollars, des céréales pour un coût de 120 millions de dollars et des médicaments pour 100 millions de dollars, a -t-il dit.
Par ailleurs, concernant la prochaine sortie de la Tunisie sur le marché financier international, prévue pour mars 2018, directeur de la Finance extérieure à la BCT, Béchir Trabelsi a affirmé que tous les conditions sont favorables pour cette sortie, compte tenu de l’abondance de la liquidité internationale.

par -

Le ministre du Commerce, Omar El Behi, a annoncé ce vendredi 02 mars 2018 que tous les produits alimentaires seront disponibles pendant le mois du Ramadan.

 El Behi a indiqué que les prix des fruits et légumes sont en baisse et qu’ils doivent être à la portée de tout le monde, rapporte Shems fm.

par -

Un accord d’approvisionnement de la ville de Sakiet Sidi Youssef (gouvernorat du Kef) en gaz naturel algérien sera conclu en marge de la réunion de la commission mixte tuniso-algérienne, du 25 février jusqu’au 27 février courant, a annoncé, lundi 26 février 2018, le ministre de l’Energie, des Mines et des Energies Renouvelables, Khaled Gaddour.
Il a indiqué, dans une déclaration aux médias en marge d’une visite effectuée, en compagnie du ministre algérien de l’Energie, à la station de production de l’électricité de Sidi Abdelhamid à Sousse, que cette initiative est un nouveau jalon dans les relations de coopération tuniso-algérienne.
Gaddour a aussi indiqué que la Tunisie et l’Algérie mettront en place des plans d’actions communs et des projets d’avenir dans les secteurs de l’électricité et du gaz et aussi dans le domaine des énergies renouvelables.
Le ministre algérien de l’Energie, Mustapha Guitouni, a souligné que les autorités algériennes spécialisées vont entamer, à partir du mois d’avril 2018, l’approvisionnement de la ville de Sakiet Sidi Youssef, par le gaz naturel algérien en concrétisation d’un ensemble d’accords entre la Tunisie et l’Algérie visant à impulser le développement dans les zones frontalières communes.
La coopération Tuniso-algérienne dans le domaine de l’énergie se poursuit aussi au niveau des activités communes de prospection des hydrocarbures dans les zones frontalières précisant que les premières données sur les opérations de prospection sont jusque là positives.
Il convient de rappeler que la station de production d’électricité de Sousse est entrée en exploitation au cours de l’été dernier. Elle a été réalisée moyennant un financement de l’ordre de 620 millions de dinars.

par -

La production de tomates et de piments, issue des cultures sous serre, d’arrière saison et de primeurs, pour la saison 2017-2018, permettra un bon approvisionnement du marché à des prix raisonnables, surtout que leur commercialisation se poursuivra jusqu’à fin juin 2018, a indiqué, mardi, le ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la pêche.
Les quantités produites sont estimées à 75 mille tonnes de tomates, contre 58 mille tonnes la saison dernière, et de 105 mille tonnes de piments (contre 95 mille tonnes durant la campagne écoulée).
La même source a précisé, que 1000 hectares de tomates et de piments protégés d’arrière saison ont été plantés durant la saison agricole 2017-2018, contre 750 hectares durant la saison 2016-2017, soit une augmentation de 25%.
Les superficies plantées se répartissent entre 228 hectares pour les tomates (contre 80 hectares en 2016-2017) et 788 hectares pour les piments (contre 673 hectares durant la saison dernière).
Le ministère estime par ailleurs que l’état actuel des plantations (croissance et aspects sanitaires) est acceptable, grâce a des températures propices.

par -

En marge des cérémonies commémoratives du 60e anniversaire du bombardement par l’armée coloniale de Sakiet Sidi Youssef, le premier ministre algérien Ahmed Ouyahia a annoncé jeudi 8 février 2018, que les régions tunisiennes situées aux frontières avec l’Algérie seront approvisionnées en gaz naturel algérien, nous apprend le site algerie1.com.

« Le gaz algérien pourrait alimenter quatre régions frontalières tunisiennes y compris Sakiet Sidi Youssef et cela pourrait avoir lieu vers fin 2018 », a-t-il affirmé.

Après avoir évoqué les échanges commerciaux entre les deux pays atteignant annuellement les milliards de dollars, il a considéré qu’il fallait davantage de temps pour que les chantiers de coopération dans tous les domaines deviennent “à la hauteur des aspirations des deux peuples”.

De son côté, le chef du gouvernement Youssef Chahed a relevé que les événements de Sakiet Sidi Youssef avaient uni les deux peuples et cette occasion a été saisie aujourd’hui pour discuter de “questions importantes dont la coopération économique entre les deux pays” qui, a-t-il soutenu, “n’a pas encore atteint le niveau de la coopération politique entre les deux pays”.

On rappelle que Youssef Chahed s’est rendu hier en Algérie, accompagné du ministre des Affaires étrangères, Khemaïes Jhinaoui, du ministre de la Défense nationale, Abdelkarim Zbidi et du ministre de l’Intérieur, Lotfi Brahem

par -

Le secrétaire d’Etat aux ressources hydrauliques et à la Pêche, Abdallah Rebhi, a estimé, jeudi, que “le succès de la mise en place du nouveau système de gouvernance des eaux est nécessaire pour surmonter la situation difficile du système des ouvrages hydrauliques se traduisant par un manque des apports en eau”.
Présidant les travaux de la première édition du conseil régional des eaux tenue à Bizerte, il a estimé que “l’approche nationale et régionale adoptée durant la saison écoulée a réussi à limiter les répercussions de la pénurie des ressources en eau”, insistant sur “l’importance de la coordination entre les structures officielles, les organismes professionnels et les groupements hydrauliques dans ce sens”.
Rebhi a, par ailleurs, fait remarquer que “la région de Bizerte constitue un modèle réussi en matière de gouvernance des eaux grâce à l’interaction positive entre les structures centrales, régionales et locales”.

Le secrétaire d’Etat a fait également savoir que “le ministère de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche a élaboré un plan pilote dans ce sens, à travers la création du Fonds de réhabilitation des groupements hydrauliques, le renforcement de l’encadrement et de la formation de leurs responsables, la mise en place d’une cellule régionale de veille et la mise en oeuvre du mécanisme de redevabilité dans le cadre de la gouvernance du secteur. Toutes ces mesures entreront en vigueur en juin 2018”.
Rebhi a aussi indiqué qu’une séance de travail sera consacrée à la zone irriguée de Sejnane, afin d’examiner les solutions à même de renforcer son rendement et sa contribution au développement.

De son côté, le gouverneur de Bizerte, Mohamed Gouider, a fait savoir que deux prix de 5000 dinars seront lancés et attribués, annuellement, aux meilleurs groupements de Développement Agricoles en matière de gouvernance des eaux. Ces prix seront décernés le 12 mai, chaque année, à l’occasion de la commémoration de l’évacuation agricole.
Gouider a également évoqué les projets publics réalisés et en cours de réalisation dans la région dans le domaine de l’eau et dont le cout global s’élève à 840 millions de dinars, soulignant que les efforts consentis permettront de faire passer le taux d’approvisionnement en eau potable de 84,9% en 2016 à 96% en 2021.

par -

Shoreline Energy Limited (société mère de Gasland Company Ltd.) et Shell Petroleum Development Company of Nigeria Limited (SPDC) ont signé un accord visant à étudier la possibilité d’acheter, de commercialiser, de distribuer et de vendre du gaz naturel aux consommateurs et aux entreprises de Lagos dans les zones de l’île Victoria, d’Ikoyi, de Lekki et de l’Epe.

« Le partenariat est un sérieux coup de pouce pour les efforts d’approvisionnement en gaz du gouvernement fédéral et de l’administration de Lagos et offrira des avantages tangibles aux entreprises et aux ménages installés à Lagos », a déclaré Kola Karim, Président de Gasland et PDG de Shoreline Energy. « Le projet a commencé en octobre 2015, lorsque Shoreline Power, une filiale de Shoreline Energy, a acquis une participation de 75 % de Gasland, laquelle avait obtenu la franchise de distribution de gaz de Lekki pour ces zones par l’ancienne société Nigerian Gas Company (NGC) ».

Philip Mshelbila, Directeur général pour le gaz chez SPDC, a déclaré : « Nous nous engageons dans ce partenariat avec Shoreline afin de renforcer nos capacités d’approvisionnement et notre savoir-faire en matière de distribution pour livrer du gaz aux clients situés dans les zones de concession. Il s’agit d’une étape importante dans l’expansion du marché national du gaz nigérian dont nous avons été les pionniers depuis les années 1960 ».

La franchise de Lekki confère un droit exclusif de distribution et de vente du gaz dans les zones de l’île Victoria, d’Ikoyi, de Lekki et de l’Epe.

par -

La ministre de l’Energie, des Mines et des Energies Renouvelables, Hela Cheikh Rouhou, a présenté aujourd’hui la stratégie énergétique de Tunisie 2030.

Approuvée lors d’un Conseil ministériel restreint qui s’est réuni récemment, cette stratégie est basée sur quatre piliers, a précisé la ministre lors d’un petit déjeuner-débat organisé ce jeudi 24 novembre par la Chambre de Commerce Tuniso-Britannique.

Le premier pilier vise à reconstituer les réserves et capacités à atteindre l’indépendance énergétique autant que possible, en termes de production d’énergie fossile primaire.

Le deuxième pilier est lié au renforcement de la transformation, du transport et de la distribution des produits fossiles.

Cette démarche est importante, a déclaré la ministre, pointant du doigt la dépendance excessive du transport terrestre qui présente deux risques : risque d’accidents et celui d’interruption de l’approvisionnement en raison des mouvements sociaux.

Pour le troisième pilier, il concerne le renforcement de la production de l’électricité. Le travail consiste à augmenter la capacité installée de production. Pour y parvenir, une grande responsabilité incombe à la Steg, qui devrait continuer à installer de nouvelles capacités de production, mais aussi renforcer le rôle du secteur privé.

Le dernier pilier est bien évidement lié au domaine de l’énergie renouvelable qui doit être bien exploité de manière à assurer une meilleure production de l’électricité

par -

La ministre de l’Energie, des Mines et des Energies Renouvelables, Hela Cheikh Rouhou, a déclaré que la Steg a entamé la réflexion sur la possibilité de s’approvisionner en gaz naturel liquéfié La ministre a dans ce cadre signalé que l’objectif recherché est de diversifier les ressources en gaz naturel. « La Steg devrait étudier les dimensions et les options de l’infrastructure qui seraient efficaces en termes de cout d’investissement afin d’atteindre cet objectif et diversifier nos ressources d’approvisionnement », a précisé la ministre lors d’un petit déjeuner-débat organisé ce jeudi 24 novembre par la Chambre de Commerce Tuniso-Britannique sur « La stratégie énergétique de Tunisie 2020 ».

par -

Le taux de raccordement des logements au réseau d’eau potable dans le gouvernorat de Sidi Bouzid pourrait atteindre 97,2pc en 2020 grâce à la réalisation des projets programmés inscrits dans le plan 2016/2020, indique un rapport publié par la direction régionale de développement agricole.
Le commissariat régional au développement agricole (CRDA) à Sidi Bouzid avait lancé un appel d’offres pour mettre en place un plan directeur permettant de définir les zones d’intervention et les solutions proposées pour assurer un approvisionnement en eau potable.
Jusqu’à l’année 2015 quelque 287 mille habitants dans les zones rurales ont été approvisionnés en eau potable dans le gouvernorat de Sidi Bouzid.
Le taux d’approvisionnement en eau potable dans le gouvernorat de Sidi Bouzid est estimé à près de 68 pc dans la délégation de Reguab et à 99pc dans la délégation de Menzel Bouzayane.

par -

« L’investissement dans les grands centres commerciaux, c’est l’un des mécanismes conçus pour organiser les circuits de distribution en Tunisie aux fins de la stabilité des prix, l’organisation de l’approvisionnement, la réduction du commerce parallèle », a déclaré jeudi le ministre du Commerce, Mohsen Hassen à Africanmanager, ajoutant  que la superficie des grands espaces commerciaux est de l’ordre de 20%  contre  80%  pour les circuits traditionnels. C’est d’ailleurs le contraire en Europe, a-t-il noté.

« Aujourd’hui,  nous avons une grande opportunité pour  développer l’investissement dans  les grands espaces commerciaux. De récentes études relèvent que ce genre d’investissement n’a aucun impact négatif sur les petits commerces. Nous avons reçu 13 demandes d’autorisation pour la construction  d’espaces commerciaux sur tout le territoire tunisien. Nous avons accepté sept demandes, permettant aux  investisseurs concernés de commercer bientôt les travaux de leur projet,  et prochainement nous étudions les autres demandes.» a assuré le ministre du Commercedans une interview exclusive accordée , ce jeudi 12 mai 2016, à Africanmanager.

par -

Intervenant, lundi, lors d’un conseil ministériel restreint (CMR), Essid a appelé à assurer un contrôle de la qualité et de la sécurité des produits sensibles, outre des instruments de pesage.

Le chef du gouvernement Habib Essid a mis l’accent sur la nécessité de préserver le pouvoir d’achat du citoyen, au cours du mois de ramadan (juin 2016), en renforçant les opérations de contrôle économique aux niveaux central et régional.

Au cours de la réunion, les participants ont passé en revue les données relatives aux stocks régulateurs des viandes blanches, des œufs, du lait et de la pomme de terre, outre la situation des stocks stratégiques des structures publiques (riz, sucre, huile végétale).

Ils ont par ailleurs évoqué les efforts déployés par le ministère du commerce en vue de garantir l’approvisionnement régulier des marchés, la maîtrise des prix au cours du mois de Ramadan.

Les participants ont loué les résultats des sessions de travail tenues avec tous les intervenants dans le secteur, en plus des réunions de la commission nationale de suivi des prix, de l’approvisionnement, de la lutte contre la contrebande et le commerce parallèle. (TAP)

FOCUS 🔍

ITALCAR SA, distributeur officiel des marques Fiat, Fiat Professional, Lancia, Alfa Romeo, JEEP et IVECO en Tunisie, a dévoilé lors d’une conférence de presse tenue...

Le meilleur des RS

Dans un long billet qu'il a intitulé "UNE FAUTE POLITIQUE MAJEURE A DENONCER" et qu'il a posté sur sa page Facebook, Habib Karaouli, s'insurge,...

INTERVIEW

Achraf Ayadi, expert bancaire et financier a accordé à Africanmanager, une interview exclusive où il a parlé de la situation économique actuelle en Tunisie,...

AFRIQUE

L’équipe de recherche de Ecobank prévoit une amélioration continue des perspectives économiques de l’Afrique de l’Est dans la section dédiée à cette région qui...

Reseaux Sociaux

SPORT