Ramadan : Le point sur le contrôle économique, les saisies, les prix…

Ramadan : Le point sur le contrôle économique, les saisies, les prix…

par -

Le directeur général des recherches économiques relevant du ministère du Commerce, Houssem Touati, a annoncé dans une déclaration accordée à Africanmanager ce jeudi 16 mai que les services du contrôle économique ont effectué au cours des neuf premiers jours du mois de Ramadan 31 mille visites dans tous les centres commerciaux, les marchés, les réseaux de distribution, les dépôts.

Lors de ces opérations de contrôle, 3550 infractions qui concernent notamment la hausse des prix, la facturation, la qualité des produits ont été signalées.

Houssem Touati  a ajouté que 2807 infractions ont été recensées dans les secteurs des légumes, fruits, produits alimentaires, viandes, poissons…

Sur un autre volet, le responsable a assuré que le programme spécifique de contrôle économique qui a été lancé par le ministère du Commerce pour le mois de Ramadan a permis de saisir 39 tonnes de légumes et fruits, 6 ,5 tonnes de viandes, 14 mille litres d’huile végétale subventionnée et 5 mille litres de lait.

A noter que pour assurer le contrôle des marchés durant le mois de Ramadan, 653 brigades de contrôle économique ont été mobilisées depuis les premiers jours du mois saint.

Baisse des prix de nombreux produits

Le ministère du Commerce a récemment déclaré avoir noté que les prix de nombreux produits ont baissé par rapport à ce qu’ils étaient il y a une semaine, le premier jour de Ramadan.

C’est le cas pour les pommes de terre (-5%), le piment fort (-11%), le concombre (-11%) les fèves (-18%), les courgettes (-28%), alors que les prix des tomates ont reculé de 3000 et 3500 millimes à 1950 et 2400 millimes. S’agissant des fruits, les prix des bananes ont enregistré une notable baisse ainsi que ceux des abricots, a affirmé ledit département.

On rappelle que le ministre du Commerce, Omar El Behi, a annoncé que tous les produits de base sont disponibles dans toutes les régions de la République et que les services de son département en collaboration avec le ministère de l’Agriculture œuvrent afin d’assurer le bon approvisionnement des marchés tunisiens.

N.B.T

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire