Tags Posts tagged with "argent"

argent

par -

Un après sa condamnation en France (trois ans de prison avec sursis), pour blanchiment d’argent, le flamboyant fils du président de la Guinée équatoriale refait encore parler lui… pour ses excès, une fois de plus. Samedi 15 septembre 2018, Teodorin Obiang Mangue Nguema a eu maille à partir avec la douane brésilienne à cause des 16 millions de dollars en espèces et en bijoux qu’il transportait dans ses bagages et voulait les faire passer comme n’importe quelle valise bourrée d’effets personnels. Il y avait tout de même près de 1,5 million de dollars en espèces planqués dans une valise et des montres de luxe estimées à 15 millions de dollars dans une autre, rapporte l’AFP.

Au regard de son patrimoine, qui avait été déballé en France lors de son procès en France, c’est une broutille : 10 millions d’euros (M€) de bijoux, des œuvres d’art estimées à 15 M€, un parc automobile «hors du commun» et un palace de 4 000 m2 avec hammam et discothèque. Teodorin Obiang, vice-président d’un Etat aux sous-sols gorgés de pétrole et qui va manifestement succéder à papa, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo (qui règne depuis 38 ans), a débarqué au Brésil, aux abords de Sao Paulo, dans un avion privé, avec une délégation de 11 personnes. Mais il n’était pas là pour une visite officielle. Ayant une immunité diplomatique, il est passé sans encombres et attendait dans un véhicule stationné aux abords de l’aéroport ? Par contre ceux qui l’accompagnaient n’avaient pas de document officiel, leurs bagages ont donc été fouillés par les douaniers, qui ont découvert cette étrange cargaison.

Certes c’est pas comme si Teodoro Obiang transportait de la drogue, mais la législation locale interdit qu’on fasse entrer dans le pays plus de 10 000 réais (environ 2 400 dollars). Selon une source diplomatique équato-guinéenne reprise par le journal “Estado de Sao Paulo”, Obiang aurait amené tout cet argent pour des soins qu’il devait subir à Sao Paulo. Quant aux montres, elles seraient tout ce qu’il y a de plus “personnel“, puisque ses initiales y étaient gravées. A noter que le fils du président équato-guinéen est un habitué du pays…

par -

Selon un rapport élaboré par le réseau Mourakiboun concernant “le déroulement des élections législatives partielles dans la circonscription d’Allemagne“, des infractions ont été enregistrées lors du scrutin, dont notamment la distribution d’argent aux électeurs dans les bureaux de vote implantés dans la ville de Hambourg et de Bonn.

D’après la même source, les directeurs chargés de ces bureaux ont été immédiatement informés par ce dépassement.

A noter que Mourakiboun est un réseau citoyen tunisien qui a formé 4000 observateurs pour les élections de l’Assemblée Nationale Constituante du 23 octobre 2011.

On rappelle que Yassine Ayari, du mouvement Al-Amal, a remporté les élections législatives partielles dans la circonscription d’Allemagne avec 265 voix au terme des élections qui s sont déroulées du 15 au 17 décembre 2017.

Les relations houleuses entre le Maroc et l’Algérie, dont les frontières sont bouclées depuis 1994, rappelons-le, viennent de connaitre un nouveau pic. En effet Rabat a fait savoir ce samedi 21 octobre 2017 qu’il va rappeler son ambassadeur en poste à Alger, officiellement pour consultation, rapporte l’AFP. Dans les faits, les autorités marocaines ont très peu apprécié les propos fracassants du ministre algérien des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, qui n’a pas hésité à accuser des entreprises marocaines de “blanchir l’argent du haschich” en Afrique.

Le ministère des Affaires étrangères (MAE) marocain a pondu un communiqué hier vendredi où il qualifie de “gravissimes” les allégations de Messahel.
Ce dernier a fait cette sortie la vieille, lors de l’université d’été du Forum des chefs d’entreprise. Pour le chef de la diplomatie algérienne, le gonflement des investissements marocains en Afrique ces dernières années serait la résultante d’une vaste opération de blanchiment d’argent. “Les banques marocaines, c’est le blanchiment de l’argent du haschisch, ça tout le monde le sait. C’est des chefs d’Etats africains qui me le disent“, a asséné Messahel, des morceaux de son discours qui d’ailleurs enflamment la toile ce samedi.
Si c’est ça les banques, je ne sais pas, personne ne nous impressionne. La Royal Air Maroc (la compagnie publique marocaine, ndlr) transporte autre chose que des passagers, et cela tout le monde le sait. On n’est pas le Maroc, On est l’Algérie. On a un potentiel, on a de l’avenir. Nous sommes un pays stable“, a-t-il ajouté, histoire de bien enfoncer le clou.

La réplique de la diplomatie marocaine : ces “propos affabulatoires” sont “d’un niveau d’irresponsabilité sans précédent dans l’histoire des relations bilatérales” et “témoignent d’une ignorance aussi profonde qu’inexcusable des normes élémentaires du fonctionnement du système bancaire et de l’aviation civile“.
Ces déclarations sans fondement ne sauraient porter atteinte à la crédibilité ni au succès de la coopération (…) avec les pays africains“, a ajouté le MAE marocain, avant de tirer sur Alger : “Ces allégations mensongères ne peuvent justifier les échecs ou cacher les véritables problèmes économiques, politiques et sociaux de ce pays“…

par -

Dans un entretien avec le journal Echourouk, paru dans l’édition d’hier dimanche 24 juillet 2016, le père de l’auteur du carnage de Nice (84 morts), le Tunisien Mohamed Bouhlal, a formellement démenti l’information selon laquelle son fils aurait transféré à la famille le montant de 250 000 dinars avant de passer à l’acte.

Par ailleurs il a affirmé que rien dans le comportement de son fils ne laissait penser qu’il était capable de commettre un crime de cette ampleur.

Enfin il a déclaré que ce Mohamed Bouhlal a fait mérite le châtiment le plus élevé…

par -

C’est le  tabloïd britannique Daily Mail qui l’affirme, l’auteur de l’attentat de Nice, le Franco-Tunisien Mohamed Lahouaiej-Bouhlel a  envoyé de l’argent à sa famille à Msaken en Tunisie, quelques jours avant de perpétrer l’attaque, une somme de quelque 100.000 euros en cash, soit l’équivalent de 240 dinars tunisiens, selon son frère Jaber, cité par le même quotidien.

« Il avait l’habitude de nous envoyer régulièrement de petites sommes d’argent à l’instar de la majorité des Tunisiens qui travaillent à l’étranger. Mais cette fois-ci, il nous envoyé tout cet argent, c’est une fortune », a-t-il dit au Daly Mail

L’information a beaucoup tourné sur les réseaux sociaux mais elle a été  formellement démentie par une source proche de l’enquête contactée par le journal Nice Matin.

En outre et selon une source policière citée par le JDD,  le tueur  a « vidé son compte » en banque « en une semaine ». Il a également « vendu sa voiture » mercredi 13 juillet, la veille de son passage à l’acte.

par -

Une patrouille relevant du district de la Garde Nationale de Foussana du gouvernorat de Kasserine a mis la main, ce jeudi 24 mars sur une femme âgée d’une quarantaine d’année en possession de faux billets de 20 dinars, rapporte Mosaïque Fm.

La femme a avoué avoir reçu l’argent d’un ouvrier travaillant dans un atelier d’électronique dans la zone de Foussana.

A l’issue de ses informations, une descente a été opérée au domicile de l’individu qui était sur le point de détruire un ordinateur et une somme d’argent falsifiée.

Après son arrestation, l’ouvrier a avoué avoir falsifié des billets avec l’aide de la femme précitée.

par -

Selon les statistiques de la Banque Centrale de Tunisie, les concours à l’économie ont affiché une décélération de la croissance en 2015 par rapport à 2014 (6,2% contre 9,2% en 2014), en rapport avec le rythme décéléré de l’évolution des crédits à court et long termes. Dans le même sillage, l’encours des dépôts bancaires a enregistré, en 2015, un ralentissement de son rythme d’évolution en comparaison avec l’année précédente (4,2% contre 8,7%), sous l’effet de la hausse modérée des comptes à terme et la baisse sensible des certificats de dépôts.

L’évolution plus accéléré des concours à l’économie par rapport aux dépôts a engendré inévitablement un creusement du déficit de la liquidité bancaire au cours de l’année 2015, par rapport à l’année précédente, ce qui a porté les opérations de politique monétaire à 5 144 mDT en moyenne, en hausse de 114 mDT par rapport à l’année dernière. Le taux d’intérêt moyen sur le marché monétaire a clôturé l’année 2015 à 4,28% en décembre contre 4,30% un mois plus tôt.

  • L’ATB signe la plus grande hausse de PNB

En 2015, le Produit Net Bancaire du secteur a enregistré une progression de 6,5% à 2 777 mDT. Comme en 2014, la hausse a principalement émané des revenus de placement qui ont gagné 230 points de base dans la structure du PNB à 23,1% au détriment de la marge d’intérêt qui représente désormais 54,5% du PNB (contre 57% en 2014). Le contexte monétaire tendu et le manque de liquidité a poussé les banques vers l’activité placement qui génère des revenus récurrents mais qui sert aussi à se refinancer auprès de la BCT à moindre coût. La marge sur commission est restée, cependant, stable à 22,3%.

dcpnb

Parallèlement à la hausse de l’activité placement, toutes les banques ont enregistré une hausse des revenus de leurs portefeuilles mais l’effet varie selon les banques: +46,2% pour la STB, +35,4% pour l’UBCI, +34,2% pour la BT et +30,1% pout l’UIB. Alors que les autres banques s’orientent de plus en plus vers l’activité placement, ATB se recentre désormais sur l’activité bancaire. Elle a été la seule banque à avoir renforcé le poids de sa marge d’intérêt, représentant désormais 38,7% de son PNB. Après l’ATB et la BTE, la BH enregistre un gain de 10,6% de son PNB à 271,9 mDT. Une performance qui vient en grande partie de la réalisation de plus-values sur son portefeuille de placement.

  • Biat leader en PNB, ATB champion de la croissance du RBE qui baisse chez l’UBCI

Avec une progression de 8,1%, la BIAT consolide sa place de leader en termes de PNB (19,1%). Mais contrairement au secteur, la progression a principalement été alimentée par l’activité bancaire elle-même: hausse de la marge d’intérêts (+6%) et des revenus sur commissions (+19,6%). Il est à rappeler que la BIAT a un avantage concurrentiel bien confirmé avec un cout des ressources faible et des niveaux de commissions des plus élevés sur le marché.

Avec une progression du PNB de 6,5% et une évolution moins rapide des charges opératoires, le Résultat Brut d’Exploitation du secteur affiche une croissance de 7,3% par rapport à 2014. A cet effet, l’ATB a été le champion avec une hausse de 29,8 %, loin devant les 9,9 % de la BT et les 8,9 % de la Biat. Deux banques se sont illustrées par des baisses de leurs RBE. Et si l’on comprend les -9,3 % d’une BNA en recapitalisation et en reconstruction, la baisse de 1,4 % de la filiale tunisienne de la française UBCI reste encore inexpliquée.

dcdata

Question comportement boursier, voici ce que conseillait l’intermédiaire boursier et ca n’engage que lui, même si l’on pourrait comprendre autre chose de certains de ses «conserver». Mais bon !

par -
Sur le plan monétaire

L’encours des dépôts bancaires a enregistré, en 2015, un ralentissement de son rythme d’évolution en comparaison avec l’année précédente (4,2% contre 8,7), sous l’effet de la hausse modérée des comptes à terme et la baisse sensible des certificats de dépôts. La même tendance a concerné les concours à l’économie durant la même période (6,2% contre 9,2% en 2014), en rapport avec le rythme décéléré de l’évolution des crédits à court et long termes.

par -
Des sources ont indiqué au quotidien « Achourouk »

Des sources ont indiqué au quotidien « Achourouk », que le nombre des personnes menacées de mort en Tunisie a dépassé la cinquantaine.

Le nombre des personnes ciblées a connu une progression considérable, et la dernière personne est Mohamed Chafik Zorkin, Président de la Commission de l’énergie et des secteurs de production à l’Assemblée nationale constituante(ANC), qui vient d’être informé par les services de sécurité qu’il fait l’objet d’une menace de mort .

Achourouk a indiqué que la protection des personnes menacées ainsi que leurs familles coûte à l’Etat environ 8 millions de dinars par mois.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

La loi antiraciste vient d'être votée par le Parlement, avec son lot de sanctions qui en refroidit plus d'un (fortes amendes et même peine...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Cinquante-cinq personnes ont été tuées cette semaine dans des violences intercommunautaires entre jeunes chrétiens et musulmans dans le nord du Nigeria, a déclaré le...

Reseaux Sociaux

SPORT

Résultats et classement à l'issue de 4e journée de la Ligue 2 professionnelle de football, disputée samedi et dimanche: POULE A Dimanche A Oued Ellil : AS Oued...