Tags Posts tagged with "Banque de l’habitat"

Banque de l’habitat

par -

Le directeur général de la Banque de l’Habitat, Ahmed Rejiba a fait le point sur la situation de la banque en 2017, ainsi que ses performances et ses perspectives de développement pour les prochaines années. Lors d’une communication financière tenue vendredi 11 mai 2018 au siège de la bourse de Tunis, il a évoqué une mobilisation additionnelle des dépôts de la clientèle de 747MD, soit une progression de 14,4%, alimentée à hauteur de 68% par les dépôts à vue et une amélioration de la part des DAV dans le total des ressources clientèle de 4,5% passant de 33,7% à 37,2%. Une mobilisation additionnelle des dépôts de la clientèle en 2018 a été aussi signalée. En effet, ces derniers ont atteint durant les quatre premiers mois de cette année, la valeur de 385,8MD, en accroissement de 6,5% par rapport à fin 2017.

Le DG de la BH a d’autre part annoncé la consolidation des ressources longues par l’émission d’un emprunt obligataire subordonné de 70 MDT et le tirage de 60 Millions d’euros relatifs à la ligne de crédit contractée auprès de la Banque africaine de développement, la BAD. Les capitaux propres ont été également consolidés à travers l’augmentation du capital social, la réalisation d’un résultat net de 115,5MDT et le renforcement des concours à l’économie par un flux additionnel de 1464 MDT, soit une évolution de 23,3%. Ainsi, les crédits aux particuliers représentent 31% du total des engagements.

S’agissant de la répartition des engagements de la banque par secteur d’activité économique, Rejiba a tenu à préciser que les engagements de la banque envers les entreprises sont caractérisés par la diversification et la sélectivité sur les secteurs à risque.

Pour l’année 2018, Rejiba a évoqué une progression, durant les 4 premiers mois de l’année 2018 de l’encours des crédits à la clientèle de 395,8 MD soit +5,1% par rapport à fin 2017.

Outre la progression de ce concours, Rejiba a relevé une évolution du PNB de 25,4% en 2017 tirée principalement par les revenus sur les opérations avec la clientèle qui représentent 78 % des produits d’exploitation bancaires. Ainsi, le Résultat Net s’est amélioré de 25,5% traduisant la maîtrise du risque. S’y ajoute l’affermissement de la rentabilité des fonds propres (ROE) et de la rentabilité des actifs (ROA) pour atteindre respectivement 15,2% et 1,2% et la distribution de 24,7% du résultat contre 11% en 2016.

En 2017, la banque a poursuit l’amélioration de la qualité du portefeuille avec un niveau de NPLs de 13% et un taux de couverture de 78%. De même pour le ratio de solvabilité (Ratio global de 10,9% et un ratio TIER I de 7,9%.

Au sujet du positionnement sectoriel de la BH, Rejiba a tenu à préciser que la banque représente la 2ème performance en termes de mobilisation additionnelle des ressources clientèles et occupe la 5ème place en termes d’encours avec une part de marché de 10,5% en progression de 0,4% et se place 4ème position en termes de dépôt moyen par agence.

La BH se prévaut aussi de la 2ème performance en termes de flux additionnel de financement de l’économie et occupe le 3ème rang en termes de crédits, la BH a gagné près d’un point de pourcentage de part de marché atteignant 12,92%. La banque se place aussi à la 4ème position en termes de PNB avec une part de marché de 10,5% en 2017 contre 9,9% en 2016 et à la 3ème place en termes de RBE avec une part de marché de 11,6% en 2017 contre 11,1% en 2016.

Pour les perspectives, la banque lancera une consultation pour la sélection d’un cabinet de consulting qui accompagnera la banque dans la conception et la mise en œuvre de son plan de transformation digitale. Ce projet vise à rehausser le niveau de maturité digitale des fonctions de la banque.

Réjiba a dans ce cadre évoqué un projet pilote sur la région du Maghreb. La banque entend travailler en collaboration avec la SFI sur le projet d’autonomisation des femmes et leur inclusion financière.

Il a encore souligné que dans cette phase de développement de la banque, la stratégie RSE sera un levier performant de compétitivité et de mise en œuvre d’une culture du travail. « A travers l’engagement de nos parties prenantes dans la Lutte contre l’exclusion par les moyens de l’inclusion financière et sociale, la banque agira localement auprès des collectivités en intégrant les objectifs du Développement Durable », a-t-il dit.

« Nos réalisations ont porté sur le Sponsoring Sportif, le mécénat ainsi que le soutien aux femmes entrepreneures par le financement de plusieurs manifestations ( Trophées des Femmes Entrepreneures, Notre Belle Tunisie…). », a ajouté Rejib.

par -

A 56 ans, le DG de la Banque de l’Habitat Ahmed Rjiba, est un pur jus du secteur bancaire tunisien. Master en Business Administration, diplômé de l’Institut des Techniques Bancaires, à Paris, il avait par la suite été des plus grandes banques de la place, à commencer par la BFT, avant de rejoindre l’Arab Tunisian Bank 1989, puis la Banque Zitouna avant de revenir en 2011 à l’ATB qu’il quittera pour la BH pour en faire, en quelques année, la seule banque publique à réussir sa recapitalisation par ses propres moyens. Le banquier de renom qu’il est devenu, il le doit certainement à cette conviction de la «nécessité de soutenir nos PME et de poursuivre la stimulation de l’investissement à travers une accélération des grandes réformes déjà programmées et principalement la loi d’urgence économique », comme il l’a dit à Africanmanager. Interview :

La banque vient de clôturer bénéficiaire, l’exercice 2017. Quels ont été globalement les moments forts et les leviers de cette croissance ?

La BH affiche un bénéfice net de 115 MD au titre de 2017 contre 92 MD en 2016, 70 MD en 2015 et 50 MD en 2014, sachant que l’exercice 2013 s’est soldé par une perte de 159 MD et ce, suite à l’assainissement financier dans le cadre de la mission de Full Audit.

Les performances réalisées en 2017 s’inscrivent ainsi dans la continuité des actions de redressement de la banque entamées depuis 2014. C’est le fruit d’un développement de l’activité dans le respect de la règlementation prudentielle et des bonnes pratiques en matière de gestion des risques. Elles reflètent également la consolidation de l’effort de recouvrement des équipes de la banque dans un environnement marqué par une situation économique difficile au cours des dernières années.

Il est important de signaler à ce niveau que notre objectif est de pérenniser et consolider les bonnes performances jusque-là réalisées à travers un plan de développement qui met en avant la satisfaction des besoins de notre clientèle et la consolidation de nos capacités en matière de gestion des risques.

Quelle a été la part des BTA, comptabilisée dans ce bénéfice ?

Le portefeuille des BTA de la BH à fin 2017 représente 12% du total des actifs de la banque. Il constitue l’enveloppe d’actifs liquides utilisée pour gérer le ratio de liquidité LCR et une contrepartie qui permet de se refinancer auprès de la Banque Centrale de Tunisie.

Les revenus générés par ce portefeuille de BTA représentent 11% du total des produits d’exploitation de la banque au titre de 2017, contre 82% des revenus provenant de l’activité classique de crédit (intérêts et commissions).

Comment se sont comportés les principaux ratios de la banque, notamment celui de la liquidité, de risque et celui des NPL ?

L’année 2017 a été marquée par une poursuite de l’amélioration des différents indicateurs de la banque liés à la qualité du portefeuille des créances avec une part des créances classées qui est revenue à 13% contre 15% en 2016 et 22% en 2013 et un taux de couverture de ces créances classées par des provisions de 78% contre 76% en 2016 et 63% en 2013.

La banque continue également de respecter toutes les normes de division et de couverture des risques édictées par la BCT et affiche un ratio de solvabilité global de 10,9% et un ratio de solvabilité Tier 1 de 7,9% à fin 2017.

La situation de la liquidité à la BH a subi les tensions de liquidité observées sur le marché au cours des dernières années. Il y a lieu de signaler à ce niveau que la situation de la trésorerie est appelée à s’améliorer suite à la mobilisation d’une ligne de 120 M€ auprès de la BEI et à la poursuite en 2018 des actions de challenge avec les agences pour développer davantage la collecte des dépôts auprès de la clientèle, sachant que ces actions de challenge ont permis de réaliser une croissance des dépôts en 2017 de 14,4% par rapport à 2016 avec un taux de réalisation de 152% des objectifs de l’année.

Quel est le degré de dépendance de la BH vis-à-vis de la BCT en matière de refinancement et d’injection de liquidités ?

La BH continue de soutenir l’économie nationale à travers des financements, principalement orientés vers les entreprises, pour un encours qui s’est inscrit en progression de 23,3% en 2017 par rapport à 2016 avec un taux de réalisation de 170% des objectifs de l’année.

Cet accroissement des concours à l’économie, plus important que l’augmentation de la collecte des dépôts, a contraint la banque à faire recours au refinancement auprès de la BCT et ce, à l’instar de toute les grandes banques de la place. Ce recours au refinancement auprès de la BCT permet d’éviter les surenchères sur les dépôts observées ces dernières années sur la place bancaire.

Quelle est la position de la banque en matière de financement de l’économie et dans quelles niches en particulier ?

L’année 2017 a été marquée par une poursuite du développement de l’activité de financement de l’économie pour la quatrième année consécutive pour atteindre un encours des crédits de 7 736MD, en progression de 23,3% par rapport à 2016, permettant à la banque de se positionner au troisième rang parmi les banques de la place contre le neuvième rang en 2013.

Ces financements sont orientés à hauteur de 69% aux entreprises et 31% aux particuliers. Les secteurs des services et de l’industrie continuent à accaparer les parts les plus importantes des concours de la banque pour respectivement 38% et 27% à fin 2017, avec une attention particulière aux PME et aux grands groupes opérant dans les secteurs porteurs à l’instar des secteurs de l’emballage, de l’industrie pharmaceutique, des TIC …et des investissements dans l’efficacité énergétique.

Le financement des particuliers en général et le crédit habitat en particulier continuent à être le cœur du métier de la banque. L’enrichissement des produits adressés à ce segment et la quête permanente de l’amélioration de la qualité des services permettra de maintenir notre position de leader sur ce marché.

 Où en est le plan de restructuration financière de la banque ?

La recapitalisation effectuée en 2015 après la mission de full audit avait pour objectif de permettre à la banque de respecter les normes prudentielles édictées par la BCT. Elle a porté sur une enveloppe de 110 MD avec un renforcement des fonds propres complémentaires à travers un emprunt subordonné de 90 MD.

Une deuxième augmentation de capital a été réalisée en décembre 2017 pour une enveloppe de 102 MD. Elle vient en réponse à un besoin suite a un développement de l’activité de crédit plus important que les prévisions. Elle permet également de couvrir les besoins additionnels provenant des changements règlementaires et principalement les charges en fonds propres pour couvrir le risque opérationnel et les risques de marché ainsi que les cotisations au titre du fonds de garantie des dépôts.

A ce jour, les objectifs de notre plan de restructuration financière sont largement atteints. La BH respecte toutes les normes de division et de couverture des risques édictées par la BCT. On est revenu à une part des créances classées de 13% contre un objectif de 15,5% pour 2017 arrêté lors de l’élaboration de notre business plan 2014-2019 dans le cadre de la mission de Full Audit. Nous avons également consolidé nos moyens de gestion des risques avec l’achèvement avec succès des travaux de construction d’un modèle de notation des entreprises.  

Quelle sera votre feuille de route pour la prochaine période ?

La prochaine période sera consacrée à la poursuite de l’implémentation des 55 projets programmés dans notre plan de restructuration qui a atteint à ce jour un taux d’avancement de 66%. L’attention sera portée principalement sur la mise en place de l’ERP bancaire, actuellement en phase avancée de choix de la solution.

Nous poursuivrons également la mise en place de notre nouvelle organisation et la refonte des process qui en découle avec une attention particulière au projet de renforcement du dispositif de contrôle interne qui avance à ce jour dans les délais fixés.

Par ailleurs, nous continuerons à accompagner nos clients dans leurs activités à travers les financements appropriés pour satisfaire leurs besoins.

La BCT vient récemment d’augmenter son taux directeur, impactant ainsi le coût du crédit. Pensez-vous que cela pourrait impacter l’activité de crédit et d’investissement de la banque ?

Cette augmentation du taux directeur pour la troisième fois consécutive en deux ans intervient dans une phase marquée par de fortes tensions inflationnistes. Officiellement, l’objectif recherché est de maîtriser l’activité de crédit et d’alléger les tensions sur la liquidité.

Cette décision impactera certainement l’investissement par l’accroissement des charges financières mais personnellement, je demeure convaincu que cette phase difficile nécessite qu’on continue à soutenir nos PME. Elle nécessite également qu’on poursuive la stimulation de l’investissement à travers une accélération des grandes réformes déjà programmées et principalement la loi d’urgence économique.

 

par -

Le résultat net de la Banque de l’habitat (BH) a atteint, en 2017, 115,5 MD, enregistrant une hausse de 25% par rapport à 2016, selon les états financiers relatifs à l’exercice 2017.
Le conseil d’administration proposera lors de l’AGO du 26 avril prochain la distribution d’un dividende de 0,600D par action.

par -

Le conseil d’administration de la Banque de l’habitat (BH) s’est réuni le 8 février 2018 et a décidé d’émettre un emprunt obligataire subordonné ” BH Subordonné 2018-1 ” d’un montant de 50 MTND, divisé en 500.000 obligations subordonnées de nominal 100 dinars. L’emprunt est susceptible d’être porté à 70 millions de dinars, divisé en 700.000 obligations subordonnées de nominal 100 dinars.
Il est réparti en trois catégories comme suit : Catégorie A : 5 ans au taux fixe qui varie entre 7,65% et 7,70% et/ou TMM + un maximum de 2,00% ; Catégorie B : 7 ans dont 2 années de grâce au taux fixe qui varie entre 7,80% et 7,85% de 2,00% ; Catégorie C : 7 ans in fine au taux fixe de 8,00%. Le Conseil d’administration a également donné pouvoir à la Direction Générale de la banque de fixer les taux et la durée à la veille de l’émission pour tenir compte de la situation du marché.
A cet effet, la Direction Générale a fixé les durées de l’emprunt et les taux d’intérêt comme suit : Catégorie A : 5 ans au taux fixe de 7,70 et/ou TMM+2,00% ; Catégorie B : 7 ans dont 2 années de grâce au taux fixe de 7,85% et/ou TMM+2,10% ; Catégorie C : 7 ans in fine au taux fixe de 8,00%. Les souscriptions à cet emprunt subordonné seront ouvertes le 19/03/2018 et clôturées sans préavis au plus tard le 20/04/2018. Elles peuvent être clôturées, sans préavis, dès que le montant maximum de l’émission (70 millions de dinars) est intégralement souscrit. Les demandes de souscription seront reçues dans la limite des titres émis, soit un maximum de 700.000 obligations subordonnées. Le but de la présente émission est de renforcer les ressources stables de la banque ainsi que ses fonds propres et améliorer ainsi son ratio de solvabilité, et de se conformer aux ratios prudentiels énoncés par la Banque Centrale de Tunisie.

par -

Le produit net bancaire de la BANQUE DE L’HABITAT (BH) a augmenté de 77 MD (+25%) pour s’élever à 384,1 MD. Cette croissance provient essentiellement, de la hausse de la marge sur intérêt (+22,2%), de la marge sur commission (+17,3%) et des revenus du portefeuille titres commercial et d’investissement (+34,9%). Les dépôts de la clientèle affichent un accroissement 14,3% par rapport à 2016 pour atteindre un encours de 5,93 milliards de dinars, provenant essentiellement de la hausse des dépôts à vue (+32,4%), des dépôts de l’épargne (+9,1%) et des dépôts à échéance (+7,5%).
Quant à l’encours des créances sur la clientèle, il a augmenté de 23,11% totalisant 7,72 milliards de dinars contre 6,27 milliards fin 2016. Les indicateurs d’activité de la banque arrêtés à fin décembre dernier font ressortir également un accroissement des emprunts et ressources spéciales de 20% provenant principalement, de l’émission d’un emprunt obligataire subordonné 2017 pour un montant de 70 MD et l’émission d’un emprunt BAD pour un montant de 180 MD. Par ailleurs, les charges opératoires ont augmenté de 10,4% sur un an provenant principalement de l’augmentation des salaires (+11%) et des charges générales d’exploitation (+7,3%).

par -

Dans une déclaration sur des opérations significatives réalisées par les personnes exerçant des responsabilités de dirigeants et les personnes qui leur sont liées, les Horchani père et fils, connus dans le domaine des dates et des conserves de thon, annoncent avoir cédé le 7 décembre de cette année 161.495 actions du capital de la banque de l’habitat (BH) où ils détenaient jusque-là quelque 20 %, pour la somme de 2,783 MDT. Aucune explication n’a été donnée à cette vente d’action de la part d’un homme d’affaire qui est par ailleurs actionnaire à la Biat, à la compagnie d’assurance Star et même dans Tunisie Leasing. Selon des informations non confirmées, cette vente des actions BH pourrait être en lien avec la dernière augmentation du capital de la banque de l’habitat décidée en septembre dernier par l’AGE de la banque étatique d’un montant de 34 MDT.

par -

La Banque de l’Habitat (BH) signera, aujourd’hui mercredi 8 novembre 2017, un protocole d’accord avec la Banque européenne d’investissement (BEI) pour une ligne de crédit d’un montant de 120 millions d’euros sur dix ans. C’est ce qu’a indiqué Ahmed Rejiba, PDG de la Banque de l’Habitat lors de son intervention ce matin sur Express Fm.

Il a par ailleurs indiqué que cette ligne de crédit portera sur le financement dans tous les secteurs économiques avec une bonne part consacrée aux Petites et Moyennes Entreprises (PME).

Concernant le projet du “premier logement”, le PDG de la Banque de l’Habitat a reconnu l’existence de certaines difficultés que les responsables de ce projet veillent à aplanir afin de lui conférer l’efficacité requise sachant que le pouvoir d’achat des citoyens postulants constitue une des principales entrave au bon avancement de ce programme.

par -

Nous venons d’apprendre d’une source bien informée que le gouvernement a renoncé à la privatisation de la Banque de l’Habitat (BH) et ce, malgré les démarches qui ont été faites dans ce sens.

Notre source nous a également confié que la privatisation de la BH a bougé avec Fadhel Abdelkefi, ex-ministre des Finances par intérim mais a été bloquée par la suite quelques semaines après sa démission…

Il y a lieu de rappeler à ce propos que le conseiller économique auprès du chef du gouvernement, Lotfi Ben Sassi, avait assuré dans une interview accordée récemment à La Presse que le gouvernement a décidé de privatiser complètement la BH et de garder la BNA. “Cette dernière se porte très bien et a réussi à se hisser au rang de deuxième banque du pays (…) Nous comptons la garder pour financer notre économie, elle sera l’arme financière de l’État“.
Ben Sassi avait également indiqué que la BNA n’a pas d’intérêt stratégique pour l’État et qu’elle est déjà gérée comme une banque privée.

par -

La société Horchani Finance, qui détenait 6.736.404 actions et droits de vote représentant 19,81% du capital de la Banque de l’Habitat, a déclaré avoir franchi à la hausse le 17 août 2017 le seuil de 20% du capital de ladite banque, et ce suite à l’acquisition en bourse de 64.000 actions et droits de vote représentant 0,19% du capital de la société. Après le franchissement du seuil, la société Horchani Finance détient désormais 6.800.404 actions et droits de vote représentant 20,01% du capital de la BH.

par -

Le Conseil d’Administration de la Banque de l’Habitat a décidé de convoquer les actionnaires de la banque pour le 07 septembre 2017 en Assemblée Générale Extraordinaire afin de statuer sur la proposition d’augmentation de capital à effectuer simultanément, par incorporation de réserves et la distribution de 6 800 000 actions gratuites à raison d’une (1) action nouvelle gratuite pour cinq (5) anciennes et en numéraire à hauteur de 34 Millions de Dinars par la création de 6 800 000 actions à souscrire à raison d’une (1) action nouvelle souscrite pour cinq (5) anciennes ; à émettre au prix de 15 Dinars (5 dinars de nominal majorée d’une prime d’émission de dix 10 dinars). Le capital social passera ainsi de 170 Millions de Dinars à 238 Millions de Dinars.

par -

Ahmed Rjiba, PDG de la Banque de l’Habitat (BH), a déclaré que l’état d’avancement du plan de restructuration de la banque a atteint les 50 %. « La Banque de l’Habitat n’a pas besoin de partenaire technique pour mettre en œuvre le plan de restructuration », a affirmé le PDG de la BH, lors de son passage ce lundi 27 février 2017 sur Express Fm.

En outre, Ahmed Rjiba a annoncé qu’une cérémonie de signature sera organisée pour une ligne de crédit d’une valeur de 60 millions d’euros, s’étalant sur quatre ans, accordée par la Banque Africaine de Développement (BAD) à la BH pour renforcer ses activités de financement.

par -

Dans le cadre de l’extension et la mise à niveau de son réseau, la Banque de l’Habitat (BH) inaugurera dans les semaines à venir sa 130ème agence au Lac II.

Cette nouvelle succursale renforcera le réseau d’agences de la BH  lequel, au bout de deux ans, a gagné en proximité client, et bénéficié d’un bon rayonnement territorial ainsi que d’un grand potentiel de développement économique.

La nouvelle agence consolidera la présence de la banque dans la zone nord de Tunis. Dorénavant, elle centrera l’ensemble de son travail sur la diversification des produits et services destinés aux jeunes et professionnels en renforçant les activités de financement de commerce pour les petites et moyennes entreprises.

Offrant toujours le nec plus ultra, la BH propose des agences dotées des dernières technologies, d’un espace libre service 24/07 équipé de 2 automates multifonctions, en plus de bouquets de services ciblés et adaptés aux particuliers, aux professionnels et aux entreprises.

par -

Au cours de la communication financière qu’il tient en ce moment, le DG de la Banque de l’Habitat a annoncé un plan de recrutement de 300 nouveau cadres sur 3 ans et un plan de départ volontaire à la retraite de 365 personnes. Les départs à la retraite volontaire devraient coûter 108 MDT à la banque, mais lui permettre aussi de faire un gain de 75,6 MDT, a encore précisé Ahmed Rjiba.

par -

Lors de sa communication financière ce lundi 19 septembre, la BH annonce qu’elle prévoit, pour tout l’exercice 2016, un PNB de 292,6 MDT et qui devrait monter à 409,7 MDT d’ici 2019.
Côté bénéfices, la Banque de l’Habitat prévoit un résultat net de 78 MDT à la fin de l’exercice 2016 et 138,5 MDT d’ici 2019, soit un taux de croissance annuel moyen de 15,9 % pour la période 2016 2019. Avec ces prévisions, la BH dévoile ainsi les premiers éléments de son nouveau business plan issu de l’audit dont elle a dernièrement fait l’objet.

par -

La Banque de l’Habitat (BH) compte mettre en place prochainement un système de notation des entreprises privées. “C’est un outil d’aide à la décision de financement et de suivi des risques”, indique la banque dans un communiqué distribué à l’occasion de la communication financière qu’elle organise en ce moment au siège de la bourse de Tunis.
Ce nouveau système sera une sorte de rating fait en interne par la banque pour éviter les impayés ou les risques d’impayés dans les crédits qu’elle accorde aux entreprises. La BH n’a cependant rien dit sur les critères de cette notation et si les entreprises publiques, déjà lourdement endettées auprès de tout le système bancaire, y seront soumises.

par -

Dans un communiqué publié sur le site du CMF, «la Banque de l’Habitat porte à la connaissance de ses actionnaires, des intermédiaires en bourse et de l’ensemble du public que suite à une opération de désengagement de l’Etat ivoirien et ses démembrements du capital de la Banque de l’Habitat de Côte d’Ivoire «BHCI », et après accord de son Conseil d’Administration lors de sa réunion du 30 août 2016, la Banque de l’Habitat de Tunisie s’est positionnée acquéreuse de 349.700 actions, soit 51,6% du capital de la BHCI, et que son dossier a été accepté par le comité de privatisation ivoirien. Le montant de cette opération est de 1,3 Milliard de FCFA soit l’équivalent de 4,6 Millions de Dinars ».

L’intention de la BH de prendre le contrôle de sa consœur ivoirienne, fait suite à une volonté manifeste du gouvernement ivoirien de céder ses parts dans la BHCI où l’Etat ivoirien détient 55,9 %. Une volonté manifestée depuis 2015 et qui fait suite à une recommandation qui lui a été faite, depuis 2013, par le cabinet d’audit PWC (Pricewaterhouse Coopers), indique un article de Jeune Afrique (JA) daté de 2015. JA affirmait alors que «51 % devraient être cédés au secteur privé, les 4,9 % restants devant aller au personnel de la BHCI » et citait Bruno Koné, le porte-parole du gouvernement, qui disait que  «pour sauver la banque, il fallait lancer sa privatisation car elle perd beaucoup d’argent. Mais, avant cela, elle doit redevenir une banque universelle».

JA affirmait aussi que «le capital de la BHCI est aujourd’hui de 6,7 milliards de F CFA (ndlr : 25 058 000,00 DT) , bien en dessous du capital minimal de 10 milliards de F CFA (ndlr : 374 000 000,00 DT) imposé aux banques de la zone UMOA» et ajoute que «au cours des dernières années, l’État ivoirien s’est souvent porté au secours de la BHCI. Sous-capitalisé avec 1,75 milliard de F CFA à sa création en 1996, l’établissement s’était aussi éloigné de son cœur de métier, le financement de l’immobilier social. Ses dirigeants ont diversifié les activités de la BHCI en finançant notamment le spécialiste ivoirien de l’huile de palme Palmci ou encore le Port autonome d’Abidjan, sans véritable réussite faute de ressources propres suffisantes».

par -

Le bilan financier intermédiaire de la Banque de l’Habitat (BH), bouclé au 30 juin 2016, montre un Produit Net Bancaire en progression de +17,2% à 148,1 millions de dinars (MD) contre 126,3 MD au 30 juin de l’an dernier.

Les charges opératoires ont évolué à une cadence moins forte que celle du PNB, soit +9.3%, 65 MD au total au 30 juin 2016 contre 59,5 MD à la même date en 2015. Cela a permis à la BH d’enregistrer un Résultat Avant Provisions et Impôt (RAIP) de 22,2% pour se situer à 89 MD contre 72,9 MD au premier semestre de l’an dernier.

Le résultat net de la BH, avant IS, s’établit à 53,8 MD contre 34,2 MD au terme des six premiers mois de 2015, soit une hausse de 57,5%.
Le bénéfice net de l’exercice du premier semestre 2016 se situe à 37,6 MD contre 33,6 MD engrangés au 30 juin 2015, soit une progression de +12,04%.

par -

La société Horchani Finance, qui possédait 3.329.403 actions et droits de vote au sein de la Banque de l’Habitat, soit 9,79% du capital de l’établissement, a fait savoir ce jeudi 04 août qu’il a atteint la barre des 10%. Cela fait suite à l’achat sur le marché, le 29 juillet 2016, de 193.949 actions et droits de vote représentant 0,57% du capital de la BH.

La part du Groupe Horchani dans le capital de la BH suite à cette opération s’établit désormais à 19,81%.

par -

La Banque de l’Habitat a remis les prix de son premier jeu concours épargne « BH épargne », en présence du Management de la banque ainsi que l’ensemble des gagnants venus des quatre coins du pays.

« Le jeu concours BH épargne s’inscrit dans la stratégie de la banque qui ne cesse de rapprocher ses services aux citoyens. La banque poursuit la réalisation de son programme de développement en parallèle d’un programme de RSE prometteur qui reflète la nouvelle image d’une banque citoyenne », a déclaré  Ahmed Rjiba, Directeur Général de la Banque de l’Habitat.

Le jeu concours « BH épargne » s’est déroulé du 16 novembre 2015 au 16 janvier 2016 dans les agences de la Banque de l’Habitat réparties sur l’ensemble du territoire tunisien et a ciblé l’ensemble des visiteurs des agences entre clients, prospects et autres citoyens (jeu sans obligation d’achat). Choisis lors de deux séances de tirages au sort dirigées par un huissier notaire, les gagnants ont bénéficié d’une panoplie de cadeaux à savoir : 2 voyages au Maroc, 2 voyages à la Turquie, 4 livrets d’épargne (5000 DT/livret), 8 tablettes et 8 smartphones.

La nouvelle stratégie de la Banque de l’Habitat, précise un communiqué de la BH,  englobe une importante dimension citoyenne à travers un ensemble d’activités sociales, sportives et culturelles réparties comme suit:

– Sur le plan social, la Banque de l’Habitat s’est inscrit dans le programme gouvernemental « MADRASATI » visant la promotion et l’amélioration des institutions éducatives en Tunisie.

– Sur le plan culturel, la Banque de l’Habitat a renforcé son encouragement aux manifestations culturelles en augmentant le budget de sponsoring et de mécénat de ces manifestations réparties sur l’ensemble du territoire tunisien. Un grand projet de soutien à une célèbre artiste tunisienne sera lancé dans les prochains jours.

– Pour les activités sportives, la Banque de l’Habitat continue à soutenir le sport et les excellents résultats de l’association sportive féminine de la BH ne peuvent que refléter le degré d’accompagnement de la direction de ce genre d’activités. En outre, la Banque de l’Habitat soutient la délégation tunisienne aux prochains jeux olympiques RIO 2016 à travers la participation du cycliste Ali Nouisri qui fait partie de l’association sportive de la Banque ainsi que le sponsoring de l’Athlète Habiba GHRIBI, notre fierté nationale.

Des indicateurs en vert

La Banque de l’Habitat a réalisé d’excellents résultats en 2015, ce qui lui a permis de consolider sa position sur la place bancaire et financière :

  • La hausse du produit net bancaire de 26 millions de dinars soit 10,56%,
  • L’augmentation de l’encours des créances sur la clientèle pour un montant de 531 millions de dinars soit 11,15%.
  • L’accroissement des dépôts de la clientèle pour un montant de 38 millions de dinars

Cette tendance a été confirmée dans les indicateurs du premier trimestre 2016 :

  • La réalisation de la plus importante hausse du produit net bancaire du secteur bancaire : 9 millions de dinars soit 14,61%,
  • L’augmentation de l’encours des créances sur la clientèle pour un montant de 520 millions de dinars soit 10,48%.
  • L’accroissement des dépôts de la clientèle pour un montant de 177 millions de dinars soit 3,91%,
  • La croissance des dépôts de l’épargne de l’ordre de 74 millions de dinars soit 4,89%.

Cette semaine a été marquée par la clôture avec succès des souscriptions à l’emprunt obligataire subordonné « Banque de l’habitat Subordonné 2016 ».

par -

L’activité de la Banque de l’Habitat (BH), durant le premier trimestre 2016, comparée au premier trimestre 2015, s’est caractérisée essentiellement par une augmentation des dépôts de la clientèle pour un montant de 177 MDT, soit 3,91%, provenant essentiellement de l’évolution positive de plusieurs indicateurs. En premier lieu, les dépôts à vue à raison de 32 MDT, ensuite les dépôts de l’épargne à raison de 74 MDT.

Le 1er trimestre à la BH, c’est aussi une augmentation de l’encours des créances sur la clientèle pour un montant de 520 MDT, soit 10,48%, une augmentation du portefeuille titre commercial de 53,85% provenant de l’augmentation des placements en BTA, une augmentation du produit net bancaire de 9 MDT, soit 14,61%, provenant essentiellement de l’évolution positive des produits d’exploitation bancaires de l’ordre de 14 MDT et une augmentation des produits d’exploitation bancaire de 14 MDT, soit 11,93 %, résultant de l’accroissement des produits provenant de la marge d’intérêts à l’effet de la progression des encours moyens des crédits et de la reprise du niveau des commissions et du revenu du portefeuille titres commercial.

Au terme des 3 premiers mois, les charges d’exploitation bancaires de la BH, ont atteint 58 MDT à fin mars 2016 contre 53 MDT à fin mars 2015 soit une évolution de 8,83% consécutive à l’accroissement des dépôts de la clientèle. C’est aussi un accroissement des emprunts de 5,08%, provenant principalement de l’émission d’un emprunt obligataire subordonné 2015 pour un montant de 90 MDT, du remboursement d’une échéance de l’emprunt obligataire 2009 pour un montant de 15 MDT, du remboursement de l’emprunt BAD pour un montant de 15 MDT, de celui de l’emprunt BEI pour un montant de 15 millions de dinars et de l’emprunt auprès de la Banque Mondiale pour un montant de 6 millions de dinars. Et de La baisse des ressources budgétaires de 12 MDT

FOCUS 🔍

La BIAT, qui apporte depuis s plusieurs années, un soutien à la culture et aux industries créatives allant au-delà du mécénat, a lancé une...

Le meilleur des RS

Notre rubrique «Le meilleurs des réseaux Sociaux », début de la saison estivale oblige, choisit de mettre en lumière une initiative citoyenne, soutenue par un...

INTERVIEW

Walid Ben Salah, expert comptable, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont l'augmentation et à plusieurs reprises...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux

SPORT

voici quelques statistiques marquantes de la Coupe du monde Russie-2018 qui s'est achevée dimanche dernier avec la victoire finale de la France face à...