Les bons chiffres de la Banque de l’Habitat!

Les bons chiffres de la Banque de l’Habitat!

par -

Le directeur général de la Banque de l’Habitat, Ahmed Rejiba a fait le point sur la situation de la banque en 2017, ainsi que ses performances et ses perspectives de développement pour les prochaines années. Lors d’une communication financière tenue vendredi 11 mai 2018 au siège de la bourse de Tunis, il a évoqué une mobilisation additionnelle des dépôts de la clientèle de 747MD, soit une progression de 14,4%, alimentée à hauteur de 68% par les dépôts à vue et une amélioration de la part des DAV dans le total des ressources clientèle de 4,5% passant de 33,7% à 37,2%. Une mobilisation additionnelle des dépôts de la clientèle en 2018 a été aussi signalée. En effet, ces derniers ont atteint durant les quatre premiers mois de cette année, la valeur de 385,8MD, en accroissement de 6,5% par rapport à fin 2017.

Le DG de la BH a d’autre part annoncé la consolidation des ressources longues par l’émission d’un emprunt obligataire subordonné de 70 MDT et le tirage de 60 Millions d’euros relatifs à la ligne de crédit contractée auprès de la Banque africaine de développement, la BAD. Les capitaux propres ont été également consolidés à travers l’augmentation du capital social, la réalisation d’un résultat net de 115,5MDT et le renforcement des concours à l’économie par un flux additionnel de 1464 MDT, soit une évolution de 23,3%. Ainsi, les crédits aux particuliers représentent 31% du total des engagements.

S’agissant de la répartition des engagements de la banque par secteur d’activité économique, Rejiba a tenu à préciser que les engagements de la banque envers les entreprises sont caractérisés par la diversification et la sélectivité sur les secteurs à risque.

Pour l’année 2018, Rejiba a évoqué une progression, durant les 4 premiers mois de l’année 2018 de l’encours des crédits à la clientèle de 395,8 MD soit +5,1% par rapport à fin 2017.

Outre la progression de ce concours, Rejiba a relevé une évolution du PNB de 25,4% en 2017 tirée principalement par les revenus sur les opérations avec la clientèle qui représentent 78 % des produits d’exploitation bancaires. Ainsi, le Résultat Net s’est amélioré de 25,5% traduisant la maîtrise du risque. S’y ajoute l’affermissement de la rentabilité des fonds propres (ROE) et de la rentabilité des actifs (ROA) pour atteindre respectivement 15,2% et 1,2% et la distribution de 24,7% du résultat contre 11% en 2016.

En 2017, la banque a poursuit l’amélioration de la qualité du portefeuille avec un niveau de NPLs de 13% et un taux de couverture de 78%. De même pour le ratio de solvabilité (Ratio global de 10,9% et un ratio TIER I de 7,9%.

Au sujet du positionnement sectoriel de la BH, Rejiba a tenu à préciser que la banque représente la 2ème performance en termes de mobilisation additionnelle des ressources clientèles et occupe la 5ème place en termes d’encours avec une part de marché de 10,5% en progression de 0,4% et se place 4ème position en termes de dépôt moyen par agence.

La BH se prévaut aussi de la 2ème performance en termes de flux additionnel de financement de l’économie et occupe le 3ème rang en termes de crédits, la BH a gagné près d’un point de pourcentage de part de marché atteignant 12,92%. La banque se place aussi à la 4ème position en termes de PNB avec une part de marché de 10,5% en 2017 contre 9,9% en 2016 et à la 3ème place en termes de RBE avec une part de marché de 11,6% en 2017 contre 11,1% en 2016.

Pour les perspectives, la banque lancera une consultation pour la sélection d’un cabinet de consulting qui accompagnera la banque dans la conception et la mise en œuvre de son plan de transformation digitale. Ce projet vise à rehausser le niveau de maturité digitale des fonctions de la banque.

Réjiba a dans ce cadre évoqué un projet pilote sur la région du Maghreb. La banque entend travailler en collaboration avec la SFI sur le projet d’autonomisation des femmes et leur inclusion financière.

Il a encore souligné que dans cette phase de développement de la banque, la stratégie RSE sera un levier performant de compétitivité et de mise en œuvre d’une culture du travail. « A travers l’engagement de nos parties prenantes dans la Lutte contre l’exclusion par les moyens de l’inclusion financière et sociale, la banque agira localement auprès des collectivités en intégrant les objectifs du Développement Durable », a-t-il dit.

« Nos réalisations ont porté sur le Sponsoring Sportif, le mécénat ainsi que le soutien aux femmes entrepreneures par le financement de plusieurs manifestations ( Trophées des Femmes Entrepreneures, Notre Belle Tunisie…). », a ajouté Rejib.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire