Tags Posts tagged with "BTP"

BTP

par -
Côte d'Ivoire : Veolia et PFO font équipe pour un développement durable

Ensemble, Veolia Côte d’Ivoire et PFO Africa-Côte d’Ivoire ont décidé de proposer des modèles innovants, des solutions durables et performantes en matière d’eau et de déchets pour accompagner la croissance de la Côte d’Ivoire et contribuer à un développement plus durable du pays.

Veolia est la référence mondiale de la gestion optimisée des ressources. Le Groupe conçoit et déploie partout dans le monde des solutions pour la gestion de l’eau, des déchets et de l’énergie qui participent au développement durable des villes et des industries.

Le Groupe PFO Africa-Côte d’Ivoire est spécialiste des projets complexes et de grandes envergures dans les domaines du bâtiment et des travaux publics.

Ce partenariat débute avec le lancement de la construction de l’usine d’eau potable de la rivière La Mé, d’une capacité de 240 000 m3 par jour qui permettront d’alimenter l’agglomération d’Abidjan en eau potable.

Veolia Côte d’Ivoire apporte également son expertise technique à PFO Africa Côte d’Ivoire sur l’exploitation de la décharge d’Akouédo à Abidjan d’une capacité actuelle d’environ 1 200 000 tonnes par an de déchets ménagers bruts et de déchets industriels en attendant le lancement des travaux de réhabilitation de la décharge qui doit être fermée très prochainement.

Par cette collaboration PFO Africa-Côte d’Ivoire souhaite aussi proposer des solutions performantes aux industriels ivoiriens pour la gestion de l’eau dans les secteurs minier, pétrolier et agro-alimentaire, notamment.

Veolia Côte d’Ivoire viendra enfin apporter son expertise à travers un projet pilote de création et structuration d’une filière de recyclage des PET grâce à l’initiative AfricWaste. Il s’agit d’un projet innovant contribuant à l’économie circulaire, en agissant sur la collecte des bouteilles en plastique PET, en les achetant au secteur informel et aux particuliers via des points de collecte, ces dernières n’étant pas valorisées localement.

Par ce partenariat avec un acteur local majeur, nous sommes désireux d’accompagner sur le long terme le dynamisme de la Côte d’Ivoire et de proposer des solutions environnementales de premiers plans” déclare Patrice Fonlladosa – CEO de Veolia Afrique & Moyen Orient. Pour Clyde Fakhoury – Administrateur général adjoint de PFO Africa- Côte d’Ivoire : “Nous allons désormais nous appuyer sur l’expertise du leader mondial dans nos activités liées à l’environnement” .

par -

Le Salon Africain du Bâtiment et des Métiers Connexes « AFRIBAT Cameroun 2018 », organisé par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Sfax en partenariat avec la Chambre de Commerce, d’Industrie et des Mines du Cameroun à la capitale camerounaise “Yaoundé” a démarré, mardi 8 mai, et se poursuivra jusqu’au 12 mai courant avec la participation de 100 exposants dont 40 exposants tunisiens parmi les professionnels du secteur du bâtiment et des travaux publics.

Organisé désormais en alternance avec le Salon Méditerranéen du Bâtiment MEDIBAT, la manifestation devra être marquée par la participation d’un bon nombre (environ 15) de délégations officielles de plusieurs pays africains. Ces délégations sont constituées de hauts responsables, de donneurs d’ordres, d’experts, de chercheurs, d’urbanistes et d’architectes. Participera, également, au salon la Conférence Permanente des Chambres Consulaires Africaines et Francophones (CPCCAF), qui a accepté de parrainer cette nouvelle manifestation, première du genre dans le Continent Africain.

Parallèlement à l’exposition, démarrera aujourd’hui aussi le Forum économique de la manifestation « Ensemble, construisons l’Afrique de demain » alors que le premier ministre chef du gouvernement camerounais présidera demain l’ouverture officielle du salon en présence d’un grand nombre de personnalités tunisiennes et camerounaises dont l’Ambassadeur de la Tunisie à Yaoundé et le Président de la CCIS et chef de la délégation tunisienne M. Ridha Fourati.

Le Forum économique se poursuivra durant 5 jours et sera marqué par la présentation d’une série de conférences se rapportant à un nombre de questions et problématiques dont « les politiques sectorielles en matière d’habitat et de projets d’infrastructures », « le Partenariat Public Privé (PPP) », « les enjeux pour les villes vertes africaines et l’urbanisation galopante », «les enjeux de la sous-traitance locale dans le secteur du BTP », « le logement social », « les normes de qualité dans le bâtiment »…

par -

24 entreprises tunisiennes participent à la 21ème édition du Salon International du Bâtiment, des Matériaux de Construction et des Travaux Publics, BATIMATEC, qui se tient du 22 au 26 avril 2018 au Palais des Expositions de la SAFEX à Alger, a indiqué le centre de promotion des exportations (CEPEX).
“Avec 1000 exposants de 25 pays et 20 mille visiteurs attendus, BATIMATEC confirme sa position d’évènement leader à l’échelle continentale et constitue ainsi le plus grand rassemblement professionnel, offrant un large aperçu sur les nouveautés du secteur des BTP”, selon un communiqué publié par le CEPEX.

Devenue une tradition, la participation tunisienne à ce salon vise à renforcer les relations partenariales et d’affaires avec l’Algérie en explorant de nouvelles pistes de collaboration dans le secteur du bâtiment en phase avec les nouvelles orientations de l’économie algérienne.
Le pavillon tunisien occupe une superficie de 300 m² et suscite l’intérêt d’un grand nombre de visiteurs professionnels algériens qui peuvent apprécier la diversité et la qualité des produits tunisiens exposés : produits d’étanchéité et d’isolation, bois et ouvrages en bois, menuiserie PVC, articles sanitaires, matériel électrique et luminaire, solutions techniques pour le secteur de l’électricité et des énergies renouvelables, tuyauterie multicouches, construction métallique, chauffe eaux solaire, matériel de pesage, etc.

par -

Le sous-directeur des statistiques et  de l’information économique auprès du ministère du Commerce, Abderrahmane Saâdi, a indiqué, que l’économie informelle en Algérie représenterait 45% du Produit national brut (PNB), rapporte algerie-focus.com

Le responsable a cité une enquête réalisé par l’Office nationale des statistiques (ONS) en 2012, dont les conclusions restent, d’après lui, toujours valables. Celui-ci, qui s’exprimait lors de l’atelier consacré au lancement d’une étude sur l’économie informelle, a indiqué que «l’économie informelle employait 1,6 million de personnes en 2001, avant d’augmenter à 3,9 millions de personnes en 2012». Ce qui représente «45,6%  de la main d’œuvre totale non agricole», indique la même source.

Le secteur du commerce et service est le plus touché avec un taux de 45,3%. Il est suivi par celui du BTP avec 37%. En d’autres termes, près de la moitié des travailleurs algériens activent dans l’informel.

par -

Les travaux des petites entreprises de BTP (bâtiement et travaux publics) spécialisées dans la maintenance des routes ont démarré, mercredi, dans tous les gouvernorats du pays dans le cadre d’un programme visant à encourager les diplômés de l’enseignement supérieur à créer des petites entreprises dans ce domaine la, selon un communiqué du ministère de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire.
Ces travaux concernent le nettoyage des routes et des bas-côtés, la maintenance des équipements hydrauliques, la réparation des nids-de-poule, l’installation des panneaux de signalisation, la pause des glissières de sécurité et des pierres kilométriques, outre le marquage des routes, l’installation des dos-d’âne et l’entretien des espaces verts.
Donnant le coup d’envoi des travaux d’entretien des routes dans les gouvernorats de Tunis et de la Manouba, le ministre de l’Equipement, de l’habitat et de l’aménagement du territoire Mohamed Salah Arfaoui, a affirmé que son département, qui a pu respecter le calendrier mis en œuvre depuis 29 janvier 2016, poursuivra l’encadrement des jeunes entrepreneurs . La réalisation des projets de petites entreprises de travaux publics dans les différents gouvernorats s’inscrit dans le cadre du programme national d’encouragement des jeunes diplômés, à créer des petites entreprises de maintenance des routes et des voies publiques.
Des marchés sont conclus entre le ministère de l’équipement, de l’habitat et de l’aménagement du territoire et ces entreprises permettant à cette dernière de bénéficier d’un prêt de la Banque tunisienne de solidarité (BTS) remboursable sur 7ans , avec un plafond de 600 mille dinars pour un marché sur trois ans, soit 200 mille dinars par an. Le marché permet d’offrir des emplois à 6 ouvriers. D’après Arfaoui, le département de l’Equipement annoncera bientôt la mise en œuvre d’un programme supplémentaire pour la création de 100 nouvelles petites entreprises dans le domaine de la modernisation de l’infrastructure routière, à l’instar de ce qui a été réalisé dans le cadre du programme national d’encouragement, lequel programme a permis la sélection de 93 candidats dans trois spécialités ayant trait à l’entretien des routes.

FOCUS 🔍

Les chiffres des immatriculations de nouvelles voitures pour le mois de septembre 2018, laissent voire que les ventes des véhicules particuliers de la marque...

Le meilleur des RS

Imed Heni est un cadre de l’OACA. On ne mettra pas sa photo, pour ne pas utiliser celle du petit garçon qu’il affiche sur...

INTERVIEW

L'expert en économie et ancien ministre des Finances Houcine Dimasi a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont...

AFRIQUE

Après la disgrâce du président sud-africain, Jacob Zuma, destitué par le Parlement pour des faits de corruption, son successeur, Cyril Ramaphosa, est dans la...

Reseaux Sociaux

SPORT

Programme de la 8e journée de la ligue 1 professionnelle de football, prévue les vendredi 23, samedi 24 et dimanche 25 novembre à partir...