Tags Posts tagged with "bureau exécutif"

bureau exécutif

par -

L’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (Utica) tiendra, ce mercredi 17 janvier 2018 à son siège, son 16ème Congrès national.

Lors de ce congrès, 21 membres de ce bureau exécutif seront élus directement par le congrès lui-même et se repartissent comme suit : 6 membres pour le secteur de l’industrie, 5 membres pour le secteur des services, 4 membres pour le secteur du commerce, 3 membres pour le secteur des métiers et 3 membres pour le secteur de l’artisanat.

Rappelons que le processus de renouvellement des structures de l’UTICA, en prévision à ce 16ème Congrès, a été lancé il y a six mois, à travers l’organisation des congrès de 24 unions régionales, des assemblées générales des 18 Fédérations professionnelles et 290 assemblées générales électives des chambres syndicales nationales.

Le nombre de candidatures reçues par le Bureau d’Ordre Central de l’UTICA dans les délais légaux, soit par courrier ou directement a atteint 122 candidatures qui ont été étudiées par le Comité d’éthique. La liste définitive des candidats sera annoncée le jour du congrès.

Le congrès électif de l’UTICA, qui se tient tous les 5 ans, se veut l’instance suprême de l’organisation. Le dernier en date a eu lieu le 17 Janvier 2013. Il détient les droits les plus élargis pour fixer l’orientation, les objectifs, les actions, l’organisation et les modalités de contrôle interne de toutes les structures.

Les candidatures pour le bureau exécutif de l’UTICA ont été ouvertes du 17 novembre 2017 jusqu’au 4 décembre 2017, soit 45 jours avant la date de la tenue du Congrès, comme prévue par le statut de l’Organisation.

par -

La Fédération tunisienne du textile et de l’habillement (FTTH) tiendra son premier congrès électif dimanche 17 décembre 2017 à Monastir. La FTTH regroupe tous les opérateurs du textile qui ont quitté la Fenatex de l’UTICA, refusant catégoriquement l’accord sur les augmentations salariale signé le 10 mars 2017 entre la centrale patronale historique et l’UGTT. Un congrès fondateur de la FTTH a eu lieu en mai dernier réunissant plus de 400 chefs d’entreprise du secteur ; congrès au cours duquel furent adoptés un statut et un règlement intérieur qui traduisent une nouvelle gouvernance du secteur.

Pour la création de la nouvelle Fédération, les fondateurs ont veillé à consacrer l’union et la solidarité des opérateurs du secteur, et cela à plusieurs niveaux. Ainsi ont-ils veillé à garantir la représentativité de toutes les régions dans le Conseil National et ont fait en sorte que toutes les branches du secteur y soient présentes.

Le congrès de dimanche prochain constituera une étape-phare du processus engagé depuis le 11 mars dernier, date d’un rassemblement des industriels du secteur à partir duquel a mûri l’idée du lancement d’une nouvelle organisation représentative, indépendante et militante des chefs d’entreprise du secteur.

Ce rassemblement des industriels du textile-habillement ne se réduira pas à un simple scrutin électoral mais il constituera également l’occasion d’un débat sur des thèmes majeurs qui concernent l’avenir du secteur. C’est M. Hassine Dimassi, ancien ministre des Finances, qui introduira les discussions sur « L’impact des augmentations des prélèvements sociaux et les nouvelles mesures fiscales de la loi de finances 2018 » sur l’activité du textile-habillement du pays. M. Khalil Laâbidi, président de l’Instance tunisienne de l’investissement, nouvellement mise en place en vertu de la nouvelle loi sur l’investissement, initiera par la suite le débat sur «Le cadre et les incitations des investissements dans le secteur du textile en Tunisie ». M. Ahmed Karam, PDG du Groupe Amen Bank, lancera les échanges sur « Les nouveaux mécanismes de financement du secteur textile-habillement en Tunisie ». Le staff de la société Medinet présentera la plateforme « B2B textile.tn », le support d’Appui à la Compétitivité de la Chaine de Valeurs du Secteur Textile et Habillement.

Les élections interviendront après cette matinée studieuse et enrichissante pour choisir les élus aux conseils régionaux ouvrant ainsi la voie à la constitution du Conseil national et du Bureau exécutif ainsi qu’à la désignation du Président de la Fédération tunisienne du textile-habillement.

par -

Le premier congrès électoral de la Fédération tunisienne du Textile et de l’Habillement (TH) sera organisé le 17 décembre 2017, à Monastir, a indiqué, dans un entretien accordé à l’agence TAP, le directeur général de la fédération, Néjib Karafi.
Et de préciser que ce congrès débouchera sur un conseil national composé de 38 industriels qui sélectionnera son bureau exécutif de 11 membres.
Cette manifestation à laquelle participeront environ 500 entreprises industrielles opérant dans le secteur du TH donnera lieu à la création d’une nouvelle fédération professionnelle indépendante de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA) et qui sera “le représentant légal des industriels du textile et de l’habillement en Tunisie“, a-t-il affirmé.

L’accent sera mis sur la généralisation de la représentativité dans le conseil national par la présence de différentes tailles d’entreprises industrielles (de 10 travailleurs à plus de trois mille travailleurs) et de l’ensemble des régions du pays, ainsi que toutes les branches du secteur (fil, tissus, vêtements, accessoires, finition et le produit final …).
Il a, en outre, rappelé que le congrès constitutionnel de la Fédération tunisienne de TH s’est tenu, le 4 mai 2017, à Sousse, en présence d’environ 400 sociétés industrielles du secteur. Par ailleurs, il a fait remarquer que la relation entre la fédération et l’UTICA se poursuit et qu’elle repose sur le partenariat.
Et de mettre l’accent sur la nécessité pour l’UTICA de reconnaître le poids du secteur dans le tissu économique national, regrettant ce qu’il a considéré comme “un conflit d’intérêts” entre les industriels et les commerçants dans le domaine du TH au sein de la Centrale patronale.
Et d’expliquer que “les commerçants préfèrent annuler les taxes douanières et libéraliser le secteur entier ainsi que l’importation, alors que les industriels s’attachent aux valeurs de transparence et de l’égalité, tout en acceptant l’ouverture, à condition d’appliquer la loi“.

Karafi, qui a occupé le poste de secrétaire d’Etat au ministère du développement régional et local dans le gouvernement de Béji Caid Essebsi en 2011 (après la révolution), a insisté sur la nécessité de lutter contre les déclarations douanières erronées, de protéger le marché local du phénomène de dumping, à l’instar des produits turcs qui ont envahi le marché tunisien dans le secteur TH, précisant que la Turquie accorde une subvention de 10% à ses exportateurs et oeuvre à consolider les transports maritime et aérien, en plus de la fraude dans les certificats d’origine.

Concernant l’éventuelle création d’une feuille de route après le congrès du 17 décembre 2017, l’interlocuteur a révélé l’existence d’une stratégie basée sur un plan d’action sur les moyen et long termes, considérant qu’il est impératif de mettre en place un plan de sauvetage du secteur dans les meilleurs délais, indiquant que la dernière stratégie de développement du secteur du TH remonte aux années 90.
Le secteur se compose, actuellement, d’environ 1600 entreprises industrielles résidentes et non résidentes qui fournissent 170 mille postes d’emploi. Il comptait 2000 entreprises avant la révolution.

Les plus importantes problématiques du secteur sont les augmentations salariales de 6% à partir du premier mai 2016 et la hausse de l’endettement du secteur envers les caisses sociales et le fisc, puisque 60% des entreprises du secteur sont endettées auprès de ces derniers.
Karafi a salué, dans ce cadre, le patriotisme de l’UGTT qui a accepté de reporter l’application de la décision signée et relative aux augmentations salariales du premier mai 2017 au premier janvier 2018.
Il a également annoncé qu’il a été convenu d’entamer de nouvelles négociations pour les augmentations salariales à partir du premier janvier 2019.

TAP

par -

Une nouvelle liste pourrait présenter sa candidature pour composer le prochain bureau exécutif de l’UGTT à côté des listes présidées par Noureddine Taboubi et Kacem Afia, rapporte Mosaïque Fm.

Rappelons que Noureddine Taboubi préside la liste nommée Liste du Consensus National alors que Kacem Afia avait assuré, à la même source, qu’il n’y a aucun consensus actuellement dans les coulisses du congrès de l’UGTT.

par -

Le Mouvement Ennahdha a pressé l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) d’adopter le reste des articles du projet de loi sur les élections et référendums, particulièrement ceux relatifs à l’octroi du droit de vote aux différents corps porteurs d’armes.
Dans une déclaration rendue publique jeudi à l’issue de la réunion de son bureau exécutif tenue mercredi, le Mouvement Ennahdha a dit craindre l’entrave au déroulement des élections municipales, proposant, à ce propos, l’organisation d’une conférence dédiée à cette question avec participation d’experts.
Réuni sous la présidence du président du parti, Rached Ghannouchi, le bureau exécutif d’Ennahdha a également abordé la question de la taxe d’entrée sur le territoire tunisien imposée aux Algériens, appelant, à ce propos, le bloc parlementaire du Mouvement à appuyer les efforts allant dans le sens de l’annulation de cette taxe, en prévision de sa discussion dans le cadre de la nouvelle loi des finances.
La réunion a aussi porté sur plusieurs questions organisationnelles inhérentes notamment aux congrès locaux et régionaux du Mouvement ainsi qu’à la distribution des responsabilités au sein des bureaux centraux du parti.

FOCUS 🔍

ITALCAR SA, distributeur officiel des marques Fiat, Fiat Professional, Lancia, Alfa Romeo, JEEP et IVECO en Tunisie, a dévoilé lors d’une conférence de presse tenue...

Le meilleur des RS

Dans un long billet qu'il a intitulé "UNE FAUTE POLITIQUE MAJEURE A DENONCER" et qu'il a posté sur sa page Facebook, Habib Karaouli, s'insurge,...

INTERVIEW

Achraf Ayadi, expert bancaire et financier a accordé à Africanmanager, une interview exclusive où il a parlé de la situation économique actuelle en Tunisie,...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux

SPORT