Panique à bord, ils vont ramener BCE

Panique à bord, ils vont ramener BCE

par -

Le bureau exécutif de Nidaa Tounès a appelé à la formation d’une nouvelle instance directive, en attentant la tenue du prochain congrès du parti.
Les membres du bureau, qui proposent une composition mixte regroupant des membres des bureaux politique et exécutif ainsi que de l’instance constitutive, recommandent de désigner le fondateur de Nidaa Tounès, Béji Caïd Essebsi, président de la nouvelle instance.
Dans une déclaration publiée à l’issue de sa réunion lundi soir, le bureau exécutif de Nidaa Tounès insiste sur la nécessité de mobiliser tous les membres du parti, les personnalités et compétences nationales ainsi que les membres de la société civile et les leaders d’opinion pour la création d’un front national et social soutenu la majorité populaire et parlementaire. L’objectif étant de parachever le processus de transition, de compléter l’installation des instances constitutionnelles, d’entreprendre les réformes nécessaires et de développer la Constitution.

Le bureau exécutif qui vient de lancer une initiative visant à rassembler les Nidaïstes appelle, par ailleurs, à l’élaboration d’une charte éthique qui engage les membres du parti à défendre la chose publique.
Sur un autre plan, le bureau exécutif a exprimé son soutien à la commission nationale chargée de préparer le congrès du mouvement qui doit avoir l’exclusivité en matière d’organisation, de distribution des cartes d’adhésion, de vérification des candidatures et de garantie de la liberté des débats et de la transparence du vote des congressistes.

Mondher Belhaj, membre du bureau exécutif, a déclaré mardi à l’agence TAP que l’initiative visant à rassembler les Nidaïstes est un besoin pressant à la lumière de la situation dans le pays et le fractionnement du parti.
La gravité et le caractère délicat de la situation dans le pays nécessitent le retour de tous ceux qui ont contribué à la création de Nidaa Tounès“, a-t-il préconisé. Et d’ajouter “l’état actuel du parti ne lui permet pas de faire face aux défis qui se posent sur la scène nationale“.
Belhaj a ajouté que les membres du bureau exécutif ont affirmé lors de la réunion la nécessité de réunir la famille politique centriste et de concevoir un programme commun pour compléter le processus de transition démocratique. Selon lui, le parti est toujours capable de remporter les mêmes résultats que lors des élections de 2014.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire