Tags Posts tagged with "cession"

cession

par -

Le Groupement «ECC Mazars / IEG Tunisia Corporate Advisory / Société Mrabet Avocats» a été retenu pour assister la société Al Karama Holding dans la mission de cession des participations publiques directes et indirectes dans le capital du groupe Bina (BINA Holding, BINA CORP, Carthage Cement). C’est ce qu’annonce la Holding étatique tunisienne de gestion des entreprises confisquées à la famille de l’ancien président. Selon nos informations, une vingtaine de cabinets, tunisiens et étrangers, auraient retiré le cahier des charges, mais 8 seulement auraient fait officiellement une offre.

 Le cabinet ECC-Mazars a été créé en 1996 par Adel Mohsen Chaabane et Mohamed Ali Elaouani Cherif en vue de fournir des services d’audit, de commissariat aux comptes, d’assistance comptable et fiscale, de consulting juridique et fiscal à des clients opérant dans différents secteurs. On y retrouve aussi Mourad Fradi, qui s’était aussi illustré dans l’organisation de “Tunisia 2020”. Côté IEG Tunisia CA, c’est l’actuel président de la FTH (Fédération Tunisienne de l’Hôtellerie), Khaled Fakhfakh, qu’on retrouve à la tête du cabinet.

 

par -

Contrairement à ce qui avait été écrit par «Maghreb Confidentiel» du 8 juin 2017, l’assemblée générale extraordinaire de la STTG, société gérante de l’hôtel Le Palace à Gammarth, qui fut confisquée chez Belhassen Trabelsi, n’a prononcé ni la dissolution ni l’absorption des pertes par recapitalisation. L’hôtel avait terminé l’exercice 2016 par un bénéfice de 2,5 MDT, selon le PDG d’Al Karama qui en détient 89 % du capital. Il est vrai cependant que ses pertes cumulées représentent 35 % de son capital, qui est de 21,3 MDT.

Adel Grar affirme par ailleurs qu’Al Karama n’a aucune hésitation à propos de cet hôtel. Il sera vendu, courant 2017, avec la franchise Hilton qui aura un avis sur l’acheteur. Le Palace, qui a aussi une petite dizaine de procès avec les fournisseurs qu’il va falloir résoudre, sera aussi vendu avec des conditions de garantie de passif.

par -

Son nom ne figure pas dans le programme de cession des entreprises confisquées pour l’année 2017, tel que diffusé par certains médias. Nous tenons pourtant, du PDG d’Al Karama Adel Grar, que les 67,117 % que détient l’Etat tunisien dans le capital de la banque Zitouna seront mis à la vente avant la fin de l’année 2017 en cours. Selon Grar, le cahier des charges pour le choix de la banque d’affaires qui pourrait être chargée de la vente sera bientôt prêt et l’appel d’offre pour le choix de la banque très bientôt lancé.

Confisquée en 2011 au groupe de l’homme d’affaires et ancien gendre de l’ancien chef d’Etat tunisien, Zitouna a été la première banque tunisienne totalement dédiée à la finance islamique. Déficitaire en 2010 (-8,625 MDT) et les deux années qui suivent, elle entame sa première année de bénéfice en 2013, qui a été de 1,679 MDT après un PNB de 39,9 MDT. 2014 sera l’année de son envolée bénéficiaire avec un résultat net de 7,661 MDT et déjà un PNB de 57,921 MDT.  2015 le bénéfice de Zitouna remonte à 9,511 MDT grâce à un PNB de 78,431 MDT. Une vente donc, celle de la banque Zitouna, qui devrait rapporter un bon pactole à l’Etat tunisien, d’autant qu’il ne sera déduit d’aucune dette.

par -

La société Al Karama Holding, entreprise étatique tunisienne qui gère un certain nombre d’entreprises confisquées, a lancé une consultation auprès des banques d’affaires et des cabinets de conseil, pour l’accompagner dans la cession des participations publiques directes et indirectes dans le Groupe BINA, groupe qui détient  50 % dans Bina Holding et 40 % à Bina Corp. L’Etat cèdera donc ses 6,6 % directement dans le flottant et ses autres 35 % détenus à travers Bina Holding et Bina Corp. Selon le communiqué, les soumissionnaires intéressés auront jusqu’au 16 juin 2017 à 12 heures pour présenter leurs offres.

Au 30.6.2016, les états financiers de Carthage Cement, qui ne serait finalement pas arrivée à finaliser un contrat de vente avec des parties ivoiriennes, faisaient état de plus de 120,258 MDT de produits d’exploitation, d’un résultat d’exploitation positif de presque 7 MDT, mais d’un résultat net déficitaire de 8,6 MDT, un déficit qui baissait par rapport aux 25,6 MDT de la même période de l’exercice 2015.

Cette décision de désengagement, dont on comprend qu’elle ne comprendra que les parts de l’Etat et non de l’autre actionnaire qu’est Lazhar Stat, confirme en tout cas que l’Etat s’est, finalement et après plus de 6 ans, avéré être un mauvais gestionnaire des projets de grande envergure. Il était donc temps qu’il vende. A condition cependant de bien choisir l’investisseur qui devra être appelé à miser pour développer et continuer les projets initialement contenus dans les plans des fondateurs de cette cimenterie.

 

par -

Le groupe TELNET Holding vient de tenir une Assemblée Générale Ordinaire qui a approuvé la décision de céder 4 activités opérationnelles à une Joint-venture (JV) (co-détenue à hauteur de 30% par TELNET et 70% par le groupe Français ALTRAN). Cette cession concerne 4 activités, à savoir Automobile, Défense, Sécurité et DECT, et vise à rentabiliser ces métiers aujourd’hui déficitaires pour le groupe TELNET.
Le groupe ALTRAN assurera le développement commercial de ces activités grâce à son savoir-faire (portefeuille client, force concurrentielle…), ce qui va aider au développement de la JV.
Le prix global de la transaction a été arrêté à 18 millions de dinars (MD), l’équivalent de 7 M€. Cette transaction va permettre une génération de cash de 18 MD (dont 1/3 sera souscrit dans la JV). Le reliquat viendra renforcer la trésorerie du groupe. On peut s’attendre à une distribution de dividendes exceptionnelle en 2018.

par -

On vient d’apprendre que la Société de promotion des logements sociaux (Sprols) mettra en vente quatre cités bien en vue à Tunis, et ce à partir de 2017.
D’après une source bien informée de la Sprols, une commission a été créée afin d’examiner les dossiers de 827 logements situés dans les quartiers de la Marsa (84), Al Manar (110), Al Romena (485) et Menzah 8 (170).
« L’examen des dossiers devrait s’achever avant la fin de cette année », a dit notre source, faisant savoir que la commission est composée de quatre membres de la Sprols, cinq de la CNSS et sept autres de la Cnam.

Cette commission va donner la priorité, pour ces logements, aux locataires actuels de ces habitations, et à des prix raisonnables. Pour rappel, cette cession vient à un moment où les habitants de quatre cités de la SPROLS (la Marsa, Al Manar, Al Romena et Menzah 8) décident d’arrêter de payer leurs loyers et ce, peu après le 14 janvier.

par -

Shell a envie de se débarrasser de ses actifs pétroliers au Gabon. L’information est venue de l’agence Reuters. D’après une source citée par cette dernière, le géant pétrolier anglo-néerlandais espère tirer 700 millions de dollars de la vente de ses actifs onshore au Gabon. Alors qu’une autre source a confié à l’agence que la compagnie pétrolière veut beaucoup plus pour céder ses actions et qu’à défaut elle continuerait d’opérer au Gabon.

Contacté par la presse, le groupe n’a pas souhaité communiquer sur cette information. Son porte-parole s’est borné à dire que « Shell continue d’étudier les opportunités pour ses capitaux par rapport à sa stratégie ».

Par contre on sait que la multinationale a fait savoir qu’elle souhaite écouler au moins 30 milliards de dollars d’actifs dans les trois prochaines pour s’offrir les moyens de racheter le britannique BG Group, une opération à hauteur de 52 milliards de dollars avalisée en février dernier.
Shell veut se focaliser sur la production de pétrole en mer et grossir rapidement sur le marché du gaz naturel liquéfié. Il avait annoncé dans la foulée qu’il commencerait à liquider ces actifs en 2017 et 2018.

Le Gabon est-il encore une bonne affaire ?

Reste à savoir, si on a la confirmation que Shell veut effectivement céder ses actifs au Gabon, quelle société est assez téméraire pour se les offrir. Car la production gabonaise a dégringolé depuis 1995. On est loin des 350 000 barils par jour. La situation préoccupe tellement les autorités qu’elles ont décidé de se lancer dans l’exploration en eau profonde. Rien qu’en juillet 2014, neuf licences d’exploration en offshore profond ont été délivrées.

En octobre 2016, le gouvernement a émis un nouvel appel d’offres pour cinq permis offshore. On aura la liste des entreprises sélectionnées dans quelques mois.

par -
En marge d’une rencontre qui a eu lieu

Ahmed Khedher, responsable du secrétariat permanent de la commission de gestion des biens confisqués, a affirmé dans une déclaration ce jeudi 14 avril 2016 à Africanmanager que la Tunisie lancera incessamment un appel d’offres international pour la vente de 17 voitures de luxe confisquées. Il a expliqué toutefois qu’avant le lancement de cet appel d’offres, les voitures devraient être soumises à l’expertise pour déterminer leurs prix de vente.

Il a par ailleurs indiqué que la détermination du montant de la vente sera confiée à des experts judiciaires désignés par la justice ou le ministère des Domaines de l’État et des Affaires foncières. Et de préciser que les voitures qui ne seront pas vendues seront soumises à des procédures de vente spéciales au moyen de commissaires-priseurs.

Ahmed Khedher a ajouté que les 17 voitures confisquées seront vendues à l’échelle internationale avant la fin du mois de juin prochain, expliquant qu’il est impossible de les vendre en Tunisie, en raison de leur prix.

par -

La société Gammarth Immobilière (G.I), une structure publique, a lancé, sur instruction de l’Etat, des appels d’offres de cession à l’amiable pour le compte de l’Etat tunisien les biens immobiliers suivants et ce, au plus offrant :

*La Résidence de Maître « La Cascade» – Appel d’Offres n° 02/2016
La demeure est située sur les hauteurs de la colline de Gammarth, avec une vue imprenable sur la plage de La Marsa, la falaise de Sidi-Bou-Said et la falaise de Gammarth.

*5 biens immobiliers – Appel d’Offres n° 04/2016
I- Villa Marie Rose Vita – Carthage Hannibal

II – Villa Alchifa – La Marsa Gammarth

III- Appart. Comart 11 – Yasmine Hammamet

IV- Appart. Comart 12 – Yasmine Hammamet

V- Appart. Comart 13 – Yasmine Hammamet

*La Résidence «Marina 44» – Appel d’Offres International n° 05/2016
La  résidence est nichée au centre de la Marina Yasmine Hammamet ; elle débouche directement sur le plan d’eau et le port de plaisance.

*4 biens immobiliers (en lots séparés) à Gammarth, Hammamet et Hammam Sousse-  Appel d’Offres n° 06/2016
I- Villa la convalescence – La Marsa

II – Villa Jinene – Mrezga Hammamet

III – Lot Gammarth 51 – Résidence les côtes de Carthage

IV- Lot Sahloul 33 – Lotissement AFH « Sahloul C » Hammam Sousse

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux