Tags Posts tagged with "Colombie"

Colombie

par -

Au moins 26 personnes, pour la plupart des policiers, ont été blessées dimanche dans une explosion criminelle près des arènes de Bogota, où des corridas controversées ont repris en janvier après quatre ans d’interruption, selon Nouvelobs.

Le président colombien Juan Manuel Santos a pour sa part qualifié sur Twitter l’explosion d'”attaque contre les policiers qui garantissaient la sécurité de La Macarena”.

Les corridas y ont repris en janvier après une interruption de quatre ans, déclenchant une intense vague de protestations et donné lieu à des affrontements entre la police et des groupes opposés à la tauromachie, a expliqué la même source.

par -

La Colombie fait un saut dans l’inconnu après le refus des citoyens, par une courte majorité lors du référendum d’hier dimanche 02 octobre (50,2%), à la surprise générale, de valider l’accord de paix avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC, extrême gauche), que les autorités ont eu beaucoup de mal à arracher. Tout est donc tombé à l’eau, au bout de quatre années d’âpres négociations à la Havane, à Cuba.
Le document avait été signé six jours plus tôt, à Carthagène des Indes, par le président Juan Manuel Santos et le leader des FARC, Rodrigo Londoño, alias « Timochenko ». Les protagonistes entendaient ainsi mettre fin à des affrontements sanglants et des enlèvement de masse sur 50 ans, c’est raté.

Pourtant dans la même soirée, les FARC ont tenté de dissiper les craintes de la population. Un message de la guérilla a assuré que la paix n’est pas enterrée. « Les FARC réitèrent leur disposition à utiliser les mots comme arme pour construire le futur”, a affirmé “Timochenko”. “Le peuple colombien qui rêve de paix peut compter sur nous. La paix triomphera », a-t-il ajouté. Même son de cloche du côté du président Santos, qui a déclaré deux heures plus tard, à la télévision, que le cessez-le-feu bilatéral, appliqué depuis le 29 août, n’est pas mort-né. Les armes ne vont pas parler de nouveau. « Je ne me rendrai pas et continuerai à rechercher la paix », a indiqué Santos, invitant toutes les forces politiques de la Colombie à un grand dialogue national pour « décider du chemin à suivre ».

L’ancien président Alvaro Uribe (2002-2010) est pour beaucoup dans le rejet de l’accord avec les FARC, qu’il n’a cessé de torpiller dans une intense campagne en faveur du non. Selon lui, le gouvernement a flanché devant les exigences de la guérilla et il demande une renégociation de l’accord, ce que les FARC et le gouvernement ont catégoriquement refusé. Mais le ‘Non’ des citoyens apporte de l’eau au moulin d’Uribe. « La paix dépend désormais de ce qui sera négocié entre ces ennemis jurés que sont Alvaro Uribe et les FARC », déclare Alvaro Forero, un analyste, dans le journal Le Monde. Mais vu que l’ex-président est obsédé par l’idée d’envoyer tous les dirigeants des FARC derrière les barreaux, la renégociation de l’accord de paix semble quasiment impossible…

Pourtant la signature de l’accord avait été solidement appuyée par la communauté internationale. « Mais le discours du chef des FARC, qui s’est posé en vainqueur, a probablement joué contre le oui », avance Hector Rincon, un autre expert…

par -

Le Costa Rica a battu la Colombie 3 à 2 dans le cadre du groupe A de la Copa America 2016, samedi à Houston (Texas).
Les buts de la rencontre ont été inscrits pour la Colombie par: Fabra (7) et Moreno (73).
Les trois buts du Costa Rica ont été signés Venegas (2), Fabra (34 c.s.c.) et Borges (58).

par -

La police colombienne a annoncé dimanche une saisie record de huit tonnes de cocaïne dans une bananeraie du nord-ouest du pays, où le clan Usuga, principal gang criminel du pays, avait dissimulé la drogue sous une chape de ciment.

Déjà, il y a un mois, une découverte de taille, de près de six tonnes de cocaïne, avait été réalisée au large de ce pays, à bord d’un semi-submersible.

Dans un communiqué, la police colombienne a expliqué avoir découvert « environ huit tonnes de cocaïne appartenant au clan Usuga» dans une plantation de bananes à Turbo, un village de la région de Uraba (nord-ouest), frontalière du Panama.

Cinquante commandos de la police nationale ont participé à l’opération lancée dimanche à l’aube avec le soutien de deux hélicoptères Black Hawk. La cocaïne était empaquetée dans 359 sacs de toile et dissimulée sous une chape de ciment recouvrant une cache de 2,50 de profondeur. Selon la police, elle appartenait au numéro 2 du clan Usuga, Roberto Vargas Gutierrez, alias « Gavilan » (L’Epervier).

INTERVIEW

Le Directeur général de l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII), Samir Bechoual, a appelé à l’institutionnalisation de la campagne d’interpellations et...

AFRIQUE

La Banque africaine de développement (BAD) pense pouvoir offrir 25 millions d'emplois d'ici 2025, dans le cadre de sa nouvelle stratégie pour changer le...

SPORT

Reseaux Sociaux