Tags Posts tagged with "cyberattaque"

cyberattaque

par -

Al Jazeera, la chaîne de télévision pan-arabe basée au Qatar, a annoncé jeudi être la cible d’une vaste cyberattaque. Selon les données rapportées par Reuters, cette attaque vise tous les systèmes de l’entreprise, les sites internet et ses plateformes sur les réseaux sociaux.

Ses services continuent néanmoins de fonctionner, a-t-on souligné dans l’entreprise. Il s’agit de la troisième tentative de piratage d’Al Jazeera en quatorze mois. Elle intervient trois jours après la rupture par l’Arabie Saoudite, les EAU, le Bahreïn, le Yémen ainsi que L’Égypte de leurs relations diplomatiques avec le Qatar.

Ces pays accusent l’émirat de déstabiliser la région en soutenant le terrorisme et l’Iran, ce que Doha dément. L’Arabie saoudite a fermé lundi les bureaux d’Al Jazeera dans le pays, une mesure imitée par les Émirats Arabes Unis, le Bahreïn, l’Égypte et le Yémen.

Fondée en 1996 par le gouvernement du Qatar, elle dispose de nombreux bureaux dans le monde et diffuse des informations en plusieurs langues, dont l’anglais.

La chaîne a notamment gagné en notoriété à l’occasion des soulèvements du “printemps arabe”, et a donné la parole aux voix de l’opposition dans des pays habitués à vivre sous des régimes autocratiques.

par -

Selon l’agence Reuters, des experts en sécurité informatique ont décelé des éléments susceptibles de lier la Corée du Nord à la cyberattaque mondiale qui a infecté plus de 300.000 ordinateurs dans 150 pays depuis vendredi.

Symantec et Kaspersky, deux poids lourds de la sécurité informatique, examinent des éléments qui pourraient relier la gigantesque attaque informatique à des logiciels développés par la Corée du Nord.

Les deux sociétés disent que certaines lignes de code utilisées dans le développement d’anciennes versions du rançongiciel WannaCry apparaissent également dans des programmes développés par le groupe Lazarus soupçonné par de nombreux chercheurs d’être géré par la Corée du Nord.

Le “rançongiciel” WannaCry s’est principalement répandu par le biais de messages malveillants, et a affecté des usines, des hôpitaux, des commerces et des écoles du monde entier.

Il est cependant trop tôt pour établir l’implication de la Corée du Nord à partir des éléments publiés sur Twitter par un chercheur en sécurité informatique de Google, Neel Mehta, ont dit les deux groupes.

Des responsables de sécurité informatique américains et européens ont confié à Reuters, sous couvert de l’anonymat, que la Corée du Nord n’était pas exclue de la liste des suspects.

par -

Le renseignement intérieur russe (FSB) a annoncé, ce vendredi, avoir déjoué un complot mené par des espions étrangers pour semer le chaos dans le système bancaire russe par des cyberattaques, rapporte Reuters.

Le FSB a, dans ce contexte, affirmé que les serveurs qui devaient servir à lancer les cyberattaques sont situés aux Pays-Bas et qu’ils sont enregistrés auprès de BlazingFast, une société ukrainienne d’hébergement de sites internet.

Les attaques devaient débuter le 5 décembre 2016 et cibler des banques nationales et régionales dans plusieurs villes russes, a précisé la même source.

La Russie est particulièrement vigilante aux cyberattaques depuis qu’elle a été accusée d’avoir été impliquée dans le piratage du système de messagerie électronique du Parti démocrate pendant la campagne présidentielle américaine,  affirme Reuters.

 

par -

Manifestement, il y a un groupe dans l’ombre, avec de gros moyens techniques, qui est déterminé à torpiller la campagne électorale de la candidate démocrate Hillary Clinton. Une semaine à peine après une fuite massive d’emails qui a failli faire capoter la convention démocrate, les pirates ont remis ça avec une deuxième cyberattaque de grande ampleur, ont fait savoir hier vendredi 29 juillet des responsables démocrates.

Le FBI avait annoncé lundi dernier le déclenchement d’une enquête sur la première attaque qui a ciblé le parti démocrate, il a devoir mettre les bouchées doubles pour mettre la main sur les hackers avant l’irréparable. Par ailleurs trainer les pieds serait très risqué pour les enquêteurs, en effet celle qui sera peut-être la prochaine présidente des USA pourrait difficilement le leur pardonner une fois à la Maison Blanche…

« L’enquête est en cours. A partir des informations dont nous disposons, les enquêteurs nous ont indiqué qu’il y avait des similitudes avec d’autres faits récents, y compris le piratage du comité national démocrate », a déclaré la responsable nationale de la communication de Mme Clinton.

Le parti démocrate est secoué par l’attaque

Cette fois l’attaque semble être de plus grande envergure. « Un programme d’analyse de données géré par le parti démocrate et utilisé par notre campagne ainsi que par diverses autres organisations a été touché lors du piratage du parti », a déclaré Nick Merrill, porte-parole de l’équipe de campagne de la candidate.

« Le FBI est au courant des informations de presse sur des cyberattaques impliquant plusieurs organismes politiques, et nous travaillons pour déterminer la nature et l’étendue de ce piratage », a confié la police fédérale dans un communiqué.

Pour rappel, le 22 juillet 2016, Wikileaks avait balancé près de 20.000 messages piratés des comptes de sept dirigeants du parti démocrate. Ces mails avaient provoqué un tollé car ils contenaient des propos très durs et politiquement incorrects à l’endroit de Bernie Sanders, l’ex-adversaire de Mme Clinton dans la course à la primaire démocrate.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux