Tags Posts tagged with "demandes"

demandes

par -

Les délais de dépôt des demandes pour la réalisation des projets éoliens de production d’électricité à partir des énergies renouvelables ont été prorogés jusqu’au 18 octobre 2018, au lieu du 15 août 21018, a annoncé, mardi, dans un communiqué le ministère de l’Energie, des Mines et des Energies renouvelables.
La Tunisie projette à travers cet appel à projets de produire un volume global estimé à 120 Mégawatts (MW) d’électricité, prévoyant que la capacité de production pour chaque projet oscille entre 5 et 30 MW d’électricité.
Le ministère de tutelle a lancé cet appel à projets depuis le 11 mai 2017 mais a revu la capacité de production totale le 30 mai 2018.
La Tunisie œuvre à développer les énergies alternatives et propres en encourageant les projets de transformation de l’énergie solaire et de la production de l’électricité à partir des stations éoliennes, sachant que les plus grandes stations opérant dans l’exploitation de l’énergie éolienne sont installées à Sidi Daoued à El Haouaria.

par -
Le lundi 23 juillet 2018, des informations erronées ont été publiées au sujet des procédures de prise de rendez-vous pour les demandes de visas pour la France auprès du prestataire VFS Global. Certains articles de presse ont fait état d’une supposée « impossibilité d’obtenir des rendez-vous de demande de visas avant juillet 2019 ».
L’Ambassade de France en Algérie dément cette information et confirme qu’il n’y a aucun gel des demandes de rendez-vous pour l’année à venir concernant les demandes de visas auprès du prestataire VFS Global.
Chaque jour, entre 1.000 et 1.500 créneaux de rendez-vous sont ouverts par le Consulat général de France. Ainsi, sur une période de deux mois, entre 60.000 et 90.000 rendez-vous sont proposés au public.
L’accès à des créneaux disponibles est cependant difficile en raison d’un niveau élevé de la demande et de l’intervention trop fréquente d’intermédiaires indésirables qui préemptent les rendez-vous disponibles pour ensuite les revendre. Le Consulat général de France et VFS Global travaillent à des solutions techniques visant à écarter ces derniers et invitent les particuliers à ne pas faire appel à leurs services.
Il est rappelé que la prise de rendez-vous s’effectue sur le site www.France-visas.gouv.fr sur lequel doit également être saisie la demande de visa en ligne.

par -

L’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) a démenti jeudi les informations selon lesquelles elle n’a pas donné une suite favorable à la levée de l’immunité parlementaire, précisant qu’elle avait demandé aux parties concernées de corriger une défaillance de procédure relevée dans les demandes de levée de l’immunité de certains députés, sans avoir reçu de réponse.

L’ARP a rendu publique cette mise au point en réponse aux déclarations du porte-parole du pole judiciaire, économique et financier, Sofiene Selliti, selon lesquelles le Parlement n’a pas donné une suite favorable à des demandes de levée de l’immunité de certains députés.

La présidence du Parlement a transmis ces demandes à la commission du règlement intérieur, de l’immunité, des lois parlementaires et électorales qui les a examinées et auditionné les députés concernés avant de rédiger un rapport transmis au bureau de l’ARP lequel a décidé à son tour de le soumettre à la plénière“, a précisé le Parlement sur son site officiel.

Il a indiqué que la plénière du 7 février 2017 avait relevé des défaillances procédurales dans les demandes de levée de l’immunité consistant en l’absence dans les dossiers de preuves sur la présentation des demandes aux députés concernés pour constater leur désir de conserver ou non leurs immunités. “Le Parlement a informé les parties concernées sur cette défaillance pour la rectifier, sans recevoir de correspondance à ce sujet“, a-t-il ajouté.

Le Parlement a fait remarquer qu’il ne dispose d’aucun dossier ou demande de levée de l’immunité et qu’il “œuvre à respecter les règlements et procédures qui touchent l’image du parlement, des députés et de la vie parlementaire, par souci de préserver la réputation de l’institution législative“.

Le porte-parole du pole judiciaire, économique et financier, Sofiene Selliti, avait indiqué mercredi lors d’une conférence de presse que des juges d’instruction du pôle avaient adressé au Parlement des demandes de levée de l’immunité de certains députés, pour des soupçons de corruption, sans obtenir de réponse.

Suite à ces révélations, l’association “I Watch” avait demandé le même jour d’accéder à une information de l’ARP pour connaitre le nombre et les noms des députés objet des demandes de levée de l’immunité.

par -

La plateforme “e-people” a officiellement été lancée, vendredi, à Tunis. L’annonce a été faite lors d’une cérémonie organisée ce matin par la présidence du gouvernement et l’Agence coréenne de coopération internationale (KOICA).

Le “e-people” est un système de participation citoyenne multi canal (Mobile, web, face to face, téléphone…) offrant des services en ligne adaptés aux citoyens. Ce système permet au citoyen de déposer une requête, demander une information, déposer une suggestion, lancer une alerte, dénoncer un acte de corruption ou encore participer à des forums de discussion, lit-on dans un document de présentation expliquant les modalités de fonctionnement du système. Il s’inscrit dans le cadre de la coopération tuniso-sud coréenne entre la présidence du gouvernement, à travers le bureau central des relations avec le citoyen (BCRC), et la KOICA.

Dans une déclaration aux médias, Hedi Mekni, secrétaire général du gouvernement, a affirmé qu’il s’agit d’un système consacrant les principes de la bonne gouvernance à travers ses différentes fonctionnalités. D’après lui, ce système constitue un outil de promotion de l’approche participative. Dix bureaux de relations avec le citoyen se sont engagés dans ce système.

“Ce projet national de grande envergure reflète la volonté du gouvernement et sa détermination à faire participer le citoyen dans sa guerre contre la corruption”, a-t-il indiqué.

Les administrations travaillent de nos jours dans le cadre d’un gouvernement ouvert (Opengov) qui est appelé à répondre à toutes les demandes de clarification des citoyens, ajoute-t-il. Ce système a pour but, selon lui, de rétablir la confiance entre le citoyen et l’administration et de renforcer le sentiment de citoyenneté.

“De ce fait et pour que ce système soit plus efficace, il faut que l’administration s’engage à répondre dans des délais brefs aux demandes des citoyens conformément à la loi du libre accès à l’information”, a-t-il affirmé. Avec le lancement de ce système, l’administration tunisienne ouvre un nouveau canal de communication avec le citoyen, a-t-il conclu.

Selon Faiza Limam, chef du bureau central des relations avec le citoyen à la présidence du gouvernement, le projet a également prévu la création d’un centre de formation électronique qui offre des programmes de formation numérique très avancés et d’un centre d’assistance dédié spécifiquement au système e-people Tunisie. Ce centre est doté d’outils de couplage de téléphone informatique (CTI) et fournit un service d’assistance de haut niveau. Des employés ont déjà été formés et d’autres ont été recrutés afin de garantir un meilleur service à travers cette plateforme, a-t-elle ajouté.

L’accès à cette plateforme est possible à l’adresse suivante: www.e-people.gov.tn. Il faut créer un compte, déposer la demande et attendre la notification de réception automatique. La demande sera ensuite traitée par les autorités compétentes et le citoyen pourra à tout moment consulter son état d’avancement. Une fois la demande est traitée, le citoyen recevrait une notification de réponse. Cette réponse est généralement adressée dans les délais fixés conformément à la réglementation en vigueur.

par -

Les ingénieurs tunisiens observeront une grève de deux jours et ce, les 24 et 25 janvier 2018. Dans un communiqué rendu public, mercredi 17 janvier 2018, l’Ordre des ingénieurs tunisiens (OIT) a lancé un appel à la grève à ses adhérents travaillant dans le secteur public (fonction publique et entreprises publiques), soulignant que “l’ingénieur tunisien fait partie des catégories touchées par les récentes augmentations”.

“Le gouvernement n’a pas réagi sérieusement à la détérioration de la situation matérielle et morale malgré sa reconnaissance implicite de la légitimité des demandes des ingénieurs”, a indiqué le corps des ingénieurs, sans donner de détails sur ces demandes.

par -

Trois sitineurs de la délégation de Skhira ont fermé ce mardi 01 août 2017, la route principale qui mène à la zone industrielle de Skhira dont le groupe chimique et la société Tuniso-indienne d’engrais “Tifert”.

Ce mouvement protestataire vient en réponse à la non tenue des promesses de mutation à la société d’environnement , plantation et jardinage après leur licenciement, avant la révolution, du groupe chimique .

Le secrétaire général du bureau local de l’UGTT à Skhira, Abdallah Chaabane a assuré à Mosaïque Fm qu’un accord a été établi dans ce sens entre le syndicat régional de l’UGTT et le ministère de l’Industrie, de l’Energie et des Mines . Cet accord stipule la reprise des fonctions des sitineurs dés le 1 mai 2017, ce qui n’a pas été fait .

Les protestataires ont indiqué que leur mouvement se poursuivra jusqu’à la satisfaction de leurs exigences .

par -

Le ministère de la Défense a reçu près de 50 mille demandes d’enrôlement dans l’armée nationale depuis le démarrage de la deuxième phase de la campagne de conscription exceptionnelle, lancée le 16 juin courant.

Selon le directeur général de la conscription et de la mobilisation, le colonel-major Lotfi Ben Wahida à la Tap, cette campagne exceptionnelle vise à soutenir les efforts de l’Etat en matière de création de postes d’emplois, indiquant que des centres de conscription itinérants sillonnent les régions montagnardes et frontalières pour permettre aux jeunes de ces régions de présenter leurs demandes.

Quelque 12 mille jeunes seront retenus à l’issue de cette campagne sur la base des critères prédéfinis (niveau scolaire, examen médical et psychiatrique, taux de participation de chaque gouvernorat), en attendant les 3e et 4e phases de la campagne prévues en septembre et en décembre 2016″.

Le ministère de la défense nationale avait annoncé, le 10 février 2016 le lancement d’une campagne de conscription des chômeurs n’ayant pas effectué leur service militaire en vue de les recruter ultérieurement.

Ces derniers devraient bénéficier d’avantages exceptionnels dont une prime mensuelle de 200 dinars pour les diplômés chômeurs et une prime de 100 dinars pour les non détenteurs de diplômes supérieurs, outre la gratuité des soins et de transport.

Une affluence importante a été enregistrée depuis le démarrage des opérations d’inscription, le 15 février dernier et ce, dans tous les gouvernorats du pays.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

La loi antiraciste vient d'être votée par le Parlement, avec son lot de sanctions qui en refroidit plus d'un (fortes amendes et même peine...

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) s’est préoccupé de l’évolution rapide de la situation humanitaire dans la région du Kasaï, en...

Reseaux Sociaux

SPORT