Tags Posts tagged with "Démantèlement"

Démantèlement

par -

A vrai dire, le contexte sécuritaire s’est  amélioré dans les différentes régions de la République et ce grâce aux multiples efforts consentis par les institutions militaire et sécuritaire, qui ont fait mordre la poussière à une pléthore de réseaux terroristes.

L’activité des groupes armés est, actuellement, confinée dans les zones montagneuses, proches de la frontière algérienne, où des incidents sont signalés par moment.

Selon des sources bien informées citées ce mercredi par Mosaïque fm, les unités spéciales de lutte contre le terrorisme ont récemment découvert plusieurs plans terroristes visant trois gouvernorats : Jendouba, Kef et Kasserine.

Des groupes appartenant à la cellule d’Oqba Ibn Nafaa et composés de Tunisiens et d’Algériens ont planifié l’enlèvement d’un officier sécuritaire dans une ville du Nord-Ouest.

Ces terroristes auraient également projeté d’attaquer un bus militaire sur les frontières tuniso-algériennes et une patrouille militaire dans le centre-ouest, détaille la même source.

On rappelle également que le porte-parole du pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme, Sofiane Sliti, a annoncé que les unités sécuritaires ont récemment fait avorter un plan terroriste au sud du pays et ont démantelé un réseau composé de 22 personnes.

Selon Sliti, le juge d’instruction, chargé de l’affaire, avait ordonné, après avoir interrogé cinq accusés placés en garde à vue, l’émission de mandats d’arrêt contre quatre d’entre eux et de maintenir un cinquième individu en état de liberté. Les personnes arrêtées entretenaient des relations avec d’autres éléments terroristes sur le sol libyen, a-t-il précisé. Il a, de même, précisé que ces individus projetaient d’attaquer des structures sécuritaires, militaires et économiques.

D’après le porte-parole du pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme, ce plan terroriste, semblable à celui de Ben Guerdane, était bien avancé avec l’embrigadement d’un nombre important d’individus et le choix de la date d’exécution.

Ce groupe terroriste a, également, planifié de faire entrer clandestinement en Tunisie des terroristes pour commettre des attentats contre des postes sécuritaires et militaires et profiter des troubles enregistrés dans certaines régions du sud tunisien.

Et d’ajouter que le démantèlement de ce réseau a été rendu possible par une enquête qui a été menée depuis 3 mois et demi par le ministère public tunisien, en coordination avec l’unité nationale des investigations et de la lutte contre le terrorisme.

par -

Le ministère de l’Intérieur a annoncé dans un communiqué rendu public, mercredi 4 janvier 2017, que la brigade des recherches et investigations relevant de la garde nationale d’Enfidha a démantelé une cellule terroriste, composée de 13 individus, basée à Hergla.

Âgés entre 22 et 43 ans, ils étaient chargés du recrutement de jeunes et de leur transfert vers les zones de conflit, lit-on dans le communiqué.

par -

Les unités de la brigade antiterroriste de Tunis, en collaboration avec les forces de l’ordre de la ville de Monastir, ont neutralisé une cellule terroriste qui opérait à Menzel Nour.
Les unités sécuritaires ont placé derrière les barreaux six éléments appartenant à cette cellule, hier dimanche 11 décembre 2016, a confié à la TAP un responsable sécuritaire.
La même source a ajouté que les terroristes présumés ont été acheminés vers la capitale pour les suites de l’enquête.

par -

La facture du démantèlement de la centrale nucléaire de Fukushima et les indemnisations, suite à l’accident qui s’est produit le 11 mars 2011, sera salée. Le ministère japonais de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie (Meti) a fait ses calculs et a trouvé une somme vertigineuse : Plus de 20 trillions de yens, ce qui fait plus de 167,8 milliards d’euros. Autant dire un record mondial pour les indemnisations. Les autorités peuvent se targuer de maitriser la situation après la terrible catastrophe nucléaire, pour ce qui est du gouffre financier, il semble que ce soit hors de contrôle. Il y a à peine 3 ans, le gouvernement évoquait une somme presque deux fois moins importante. Fin 2013, on évoquait, tout au plus, le chiffre de 11 trillions de yens (92,2 milliards d’euros) de dépenses.

Si on ajoute un oeil sur la répartition de ce pactole, d’après les autorités japonaises, les indemnités vont accaparer 67 milliards d’euros au lieu des 45,3 milliards annoncés en 2013. Les coûts de la décontamination des endroits affectés par les retombées radioactives vont monter en flèche, jusqu’à doubler pour se situer aux alentours de 42 milliards. A ajouter aux dépenses pour la destruction des six réacteurs de Fukushima-daiichi, qui prendraient quarante ans, au bas mot et coûter «plusieurs centaines de milliards de yens (millions d’euros) par an», disait dimanche dernier le Nikkei. Si on y greffe le tarif des travaux pour le stockage des déchets irradiés, on se retrouve avec 167,8 milliards de yens.

par -

Le ministère de l’Intérieur a annoncé,  mardi, dans un communiqué avoir démantelé une cellule terroriste en relation avec celle d’El-Mnihla et des terroristes abattues dans la ville de Ben Guerdane en mars dernier.

Le département précise dans le même communiqué que les membres de cette cellule (7) avaient prêté allégeance à l’organisation terroriste ” Daech ” et planifié de se rendre, clandestinement, en Libye.

Deux terroristes appartenant à la même cellule ont été interceptés par les unités de la garde nationale dans la localité de ” Zokra “, gouvernorat de Medenine alors qu’ils tentaient de franchir illégalement les frontières tuiniso-libyennes pour rejoindre les rangs de ” Daech ” dans la ville libyenne de Syrte.

D’après la même source, ces éléments projetaient des attentats sanglants en Tunisie en représailles à la dernière attaque de Ben Gueradane où plusieurs terroristes avaient trouvé la mort.

par -

L’unité nationale de recherches en crimes terroristes de la Garde nationale, en coordination avec le district de la Garde Nationale du Kef, a réussi à démanteler deux cellules terroristes dans l’un des quartiers du Kef, indique un communiqué du ministère de l’Intérieur.

Ces deux cellules soutiennent des groupes terroristes en fuite dans les montagnes du Kef, et ont auparavant fait allégeance à l’organisation terroriste «Okba Ibn Nafâa ».

Les investigations ont démontré que la première cellule (cellule d’appui et soutien), composée de cinq personnes, avait fourni à plusieurs reprises une aide financière aux terroristes.

Quant à la deuxième cellule (cellule d’observation et de liquidation), elle est composée de quatre personnes chargées d’observer les centres commerciaux pour préparer des attaques ainsi que des institutions militaires et sécuritaires, des personnalités sécuritaires et politiques et des locaux de partis. Une quantité d’explosifs a été saisie chez eux.

par -
Le Cheikh de la mosquée de la Zitouna

Le ministère de l’Intérieur a annoncé dans un communiqué rendu public ce mercredi 27 avril 2016 sur sa page Facebook officielle le démantèlement à Hammam Lif, du gouvernorat de Ben Arous, d’un réseau composé de trois personnes impliquées dans le trafic de drogue. Il s’agit d’un homme et deux femmes dont l’un fait l’objet de 7 mandats de recherche pour trafic de drogue, violences et vols.

Les suspects ont reconnu avoir consommé et vendu de la drogue. Ils ont été mis en garde à vue en attendant d’être présentés devant le tribunal, indique le même communiqué.

par -

Le ministère de l’Intérieur a annoncé dans un communiqué rendu public ce mardi 19 avril 2016 que l’un des membres de la cellule terroriste démantelée à Sidi Hssine a reconnu l’existence de trois cellules dormantes à la Cité Zouhour, au Bardo et à Jbel Lahmar.

Le suspect a ajouté que les trois cellules sont impliquées dans l’envoie des jeunes vers les zones de conflits.

Rappelons qu’une cellule terroriste composée de plusieurs membres a été démantelée suite aux aveux de l’un des ses membres de la région de Sidi Hssine.

Le suspect a reconnu avoir rejoint l’organisation interdite « Ansar Chariaa » et sa participation à l’attaque contre l’ambassade américaine, et a admis être en étroite relation avec le terroriste abattu à Ben Guerdane, ajoutant qu’il a fait allégeance à « Daech» avec d’autres éléments takfiris dont quelques-uns se trouvent en Syrie et en Libye.

par -

Le ministère de l’Intérieur a annoncé dans un communiqué rendu public ce mardi 19 avril 2016 qu’une cellule terroriste a été démantelée dans la région de Sidi Hssine, et ce suite aux aveux d’un terroriste arrêté dans la région de Sidi Hssine.

Le suspect a reconnu avoir rejoint l’organisation interdite « Ansar Chariaa » et sa participation à l’attaque contre l’ambassade américaine, et a admis être en étroite relation avec le terroriste abattu  à Ben Guerdane, ajoutant qu’il a fait allégeance à « Daech» avec d’autres éléments takfiris dont quelques-uns se trouvent en Syrie et en Libye.

Après leur arrestation, les autres membres ont avoué avoir rejoint l’organisation interdite « Ansar Chariaa » t leur engagement dans ladite « Aile militaire », et leur tentative de faire passer des armes par le littoral tuniso-libyen vers le Sud puis vers la capitale dans des entrepôts qui se trouvent dans la région de Birin dans la banlieue de Tunis.

Après consultation du ministère public Tunis 2, tous les membres de cette cellule terroriste ont été arrêtés.

par -

L’unité de recherche judiciaire relevant de la Garde Nationale de Sousse a réussi à démanteler, dans la nuit de lundi à mardi 5 avril, un réseau de falsification des permis de conduire, rapporte Mosaïque Fm, citant une source sécuritaire.
Neuf individus relevant de ce réseau, actif entre les gouvernorats de Sousse et Sfax ont été arrêtés, alors que 56 avis de recherches ont été émis contre des personnes ayant reçu ce document falsifié.
L’enquête est en cours pour arrêter les autres membres du gang, indique la même source.

par -

Le ministère de l’Intérieur a annoncé dans un communiqué rendu public ce mercredi 23 mars 2016 sur sa page Facebook que suite à des informations sur l’implication d’une femme dans un réseau de trafic de cocaïne entre la Tunisie et la France, les agents de sécurité de l’aéroport international de Tunis-Carthage ont arrêté ladite femme et ont découvert en sa possession 3 capsules en forme d’œuf couvertes de plastique qui se sont révélées être de la cocaïne pesant 191 grammes.

Lors de son audition, la femme a confirmé avoir l’habitude de convoyer de la cocaïne en provenance de la France dans le but de la vendre aux toxicomanes contre d’importantes sommes d’argent.

Le meilleur des RS

Dans un récent statut sur sa page officielle, l’économiste Ezzeddine Saidane dit «Non, ce n’est pas vrai, il n’y a pas de reprise économique»....

INTERVIEW

Le président de la Conect (Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie), Tarek Cherif, a accordé à Africanmanager une interview exclusive dans laquelle il a...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux

SPORT

Le défenseur et capitaine du Real Madrid (Liga espagnole de football) Sergio Ramos, victime d'un coup de pied au visage face à l'Atletico (0-0), souffre probablement...