Tags Posts tagged with "désertification"

désertification

par -

A l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse en Tunisie, le Centre d’Information des Nations Unies (CINU) et l’Association pour la Sauvegarde de l’île de Djerba (ASSIDJE) organisent, le 22 juin 2018, avec le soutien du Ministère des Affaires locales et l’Environnement, de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et du Bureau du Coordonnateur résident de l’ONU en Tunisie, une rencontre avec la société civile autour du thème « Gestion durable des terres en Tunisie – enjeux et opportunités ».

La rencontre, qui aura lieu à partir de 9h00 au Centre culturel et touristique méditerranéen à Houmet Essouk (Djerba), s’adresse particulièrement aux organisations de la société civile tunisiennes désireuses de développer des initiatives et des projets traitant des questions liées à la dégradation des terres et à la sécheresse en Tunisie. Le programme de l’événement prévoit un débat avec les participants sur l’engagement de la société civile en faveur de l’ancrage de la gestion durable des terres et de la préservation des sols en Tunisie et, plus généralement, sur la sensibilisation autour des Objectifs de développement durable.

En septembre 2015, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté « L’Agenda 2030 pour le développement durable », comprenant 17 Objectifs de développement durable (ODD) et 169 cibles. L’ODD numéro 15 « Vie terrestre » exhorte les pays à protéger, restaurer et promouvoir l’utilisation durable des écosystèmes terrestres, à mettre en œuvre une gestion durable des forêts, à lutter contre la désertification, et à mettre fin et inverser la dégradation des terres et à mettre fin à la perte de biodiversité. La cible 15.3 vise à « lutter contre la désertification, à restaurer les terres et sols dégradés, y compris les terres affectées par la désertification, la sécheresse et les inondations, et à s’efforcer à aboutir à un monde sans dégradation des terres » à l’horizon 2030

Monsieur Michael Hage, Coordinateur du Bureau sous-régional de la FAO pour l’Afrique du Nord
et Représentant de la FAO en Tunisie, prononcera l’allocution d’ouverture de la rencontre au cours de laquelle M. Hamda Aloui, Point focal national de la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification (CNULCD) et Représentant du Ministère des Affaires Locales et de l’Environnement exposera un état des lieux actualisé de la mise en œuvre de la CNULCD en Tunisie.

Les représentants de l’Institut des Régions Arides (IRA) de Médenine et du Programme de microfinancement relevant du Fonds pour l’Environnement mondial (GEF/SGP) apporteront, respectivement, des éclairages sur le rôle de la recherche scientifique dans l’impulsion de la lutte contre la désertification et sur les opportunités de financement relatives à l’Appel à projets lancé par le GEF/SGP.

Par ailleurs, et dans le cadre d’une collaboration liant le CINU et l’Institut de recherche pour le développement en Tunisie, une exposition de photographies réalisées dans le sud tunisien et intitulée ” Poussières de sable” sera présentée en marge de la rencontre. L’exposition vise à sensibiliser la société civile en abordant des questions liées à la dégradation des terres, dont notamment l’impact du changement climatique, l’érosion éolienne, l’adaptation de l’agriculture dans les oasis et les oliveraies, la gestion rationnelle de l’eau, le rôle des femmes dans la lutte contre la désertification en Tunisie.

Rappelons que la Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse (17 juin) a été instaurée il y a vingt-trois ans par l’Assemblée générale des Nations Unies et que le thème de l’édition 2018 – «la terre a de la valeur. Investissez-y » — met en exergue les possibilités existant pour les citoyens qui, à travers leurs comportements de consommation, peuvent encourager les entreprises et les acteurs du marché à investir dans la gestion durable des terres.

par -

La direction des forets au commissariat régional au développement agricole à Kébili a mis en place un plan d’intervention pour la lutte contre la désertification et l’avancée du sable dans la région.
Une enveloppe de 2,8 MD a été consacrée à la mise en œuvre de ce plan qui contribuera à protéger l’infrastructure et les exploitations dans le gouvernorat durant l’année 2017, a indiqué le chef de la direction des forets Hassib Abdallah.
Ce plan repose sur deux méthodes pour stopper l’avancée du sable et la désertification. La première est biologique et porte sur la plantation d’arbres forestiers et fourragers capables de s’adapter en milieu sec et au climat désertique alors que la deuxième est technique et axée sur l’installation de brise-vents fabriquées et d’ouvrages antiérosifs (tabias), a-t-il ajouté.
Environ 4221 ha ont été boisés et 1022 km ont été aménagés par des brise-vents depuis 2010 dans la région en plus de celles implantées précédemment sur 11970 km , a souligné la même source.

par -

Le président du district forestier au commissariat régional de l’agriculture dans le gouvernorat de Kébili Abdelmajid Abbes a souligné que “les crédits alloués annuellement au programme national des forêts et de lutte contre la désertification dans la région atteignent près de 2,7 millions de dinars”.
Il a ajouté lors d’une cérémonie organisée, dimanche, 13 novembre 2016, à l’occasion de la fête nationale de l’arbre en présence du ministre du transport Anis Ghedira que le commissariat fournit chaque année plus de 600 mille plants, pour la plupart des arbres destinés à lutter contre l’avancée des sables tels que l’eucalyptus, d’autres servant de brise-vent à l’instar du peuplier et 20% des plants serviront à l’ornementation, tel le musc de la nuit.

Et de préciser que les services de la direction des forêts distribue des plants aux citoyens et établissements éducatifs et privés afin de soutenir les efforts de la direction en matière de plantation d’arbres, indiquant que la saison de plantation a réalisé l’année dernière un taux de réussite de près de 43%.
Le ministre du transport a procédé en compagnie de plusieurs cadres régionaux à la plantation de plusieurs arbres avant de prendre connaissance des efforts du commissariat régional à l’agriculture en matière de fourniture de plants et de lutte contre l’avancée des sables.

Ghedira avait tenu, auparavant, une séance de travail au siège du gouvernorat au cours de laquelle il a pris connaissance des revendications de la région concernant le transport. Parmi ces revendications, la création d’une société régionale du transport, le renouvellement du parc, évoquant également le manque d’agents de maintenance et de chauffeurs ainsi que les pannes multiples des bus de la société de transport interurbain (SNTRI).
Répondant à ces demandes, le ministre a souligné que la création de sociétés régionales de transport dans tous les gouvernorats nécessite nombre de mesures légales et administratives.
IL a ajouté que la détérioration des services des sociétés régionales de transport interurbain est du au faible nombre de bus qui a régressé pour ce qui est des sociétés régionales de 4 mille bus en 2010 à 2900 bus en 2015, alors que le parc de la SNTRI a baissé de 220 bus à 60 bus au cours de la même période.
Cette situation, a-t-il dit, a imposé au ministère le recours à l’acquisition de bus usagés pour la réussite de la rentrée scolaire, notamment dans les gouvernorats de Sfax et de Tunis, en attendant l’acquisition de 1135 bus en 2017 et l’entretien de certains bus de la SNTRI jusqu’à l’achat d’environ 60 bus nouveaux en 2017 et le même nombre à l’orée de 2018.

par -

Le phénomène de la désertification et la détérioration des terres en Tunisie a affecté les deux tiers du sol national, a déclaré, lundi à Zaghouan (nord-est), Néjib Derouiche, ministre de l’environnement et du développement durable.
“Le ministère de l’environnement et du développement durable a entamé l’actualisation du programme national de lutte contre la désertification, conformément aux orientations et aux objectifs stratégiques de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification ( CLD, ou CNULCD) “, a précisé Derouiche, lors de l’ouverture des journées de la diversification biologique et de lutte contre la désertification, organisée par la direction générale de l’environnement et de la qualité de la vie, en partenariat avec le bureau de Tunis du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE).
“L’objectif recherché est de lutter contre les impacts négatifs, notamment sur le processus de développement”, a souligné le ministre.
Et d’ajouter que son département œuvre, en coopération avec le bureau du PNUE et le Fonds pour l’environnement mondial, à finaliser la stratégie nationale de diversification biologique, dans le cadre d’une démarche participative englobant les différentes parties et structures concernées.
Au programme de la première journée, des interventions sur la diversification environnementale et la deuxième journée sera axées sur la réalité de l’environnement dans le pays sous l’impact de la désertification et de la détérioration des terres et les moyens de lutte contre ce phénomène.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

La loi antiraciste vient d'être votée par le Parlement, avec son lot de sanctions qui en refroidit plus d'un (fortes amendes et même peine...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Un train a déraillé mardi près de Rabat, la capitale marocaine, faisant au moins sept morts et 80 blessés, apprend Reuters de source médicale. L'accident...

Reseaux Sociaux

SPORT