Tags Posts tagged with "dons"

dons

par -

Les unités sécuritaires de Ras Jebal ont découvert un gang collectant des dons, en falsifiant des documents au profit des martyrs de l’institution sécuritaire et le ministère de l’intérieur, rapporte Mosaïque Fm, citant une source sécuritaire.

Les suspects font croire à leurs victimes que leur activité sera publiée dans un magazine de la sûreté nationale. Le gang a réussi à ramasser d’importantes sommes d’argent depuis 2015 dans les différents gouvernorats du pays, indique la même source.

L’un des membres du gang, un cinquantenaire originaire de la capitale a été arrêté à Ras Jbal. Le parquet a autorisé sa garde à vue et les recherches se poursuivent pour retrouver ses collaborateurs.

par -

L’ONU a annoncé avoir obtenu des promesses de dons de plus de deux milliards de dollars pour le Yémen sur un total de trois milliards de l’appel de fonds lancé ce mardi lors d’une conférence des donateurs à Genève.

« C’est un succès remarquable pour la solidarité internationale à l’égard du Yémen », s’est félicité le Secrétaire-général de l’ONU, António Guterres, lors d’un point de presse.

En ouverture de la conférence mardi matin au Palais des Nations, le chef de l’ONU avait insisté sur le fait que le Yémen traversait « actuellement la pire crise humanitaire dans le monde » et que l’ONU avait besoin, pour ses programmes d’urgence dans ce pays, de 2,96 milliards de dollars pour cette année. « Nous pouvons et devons éviter » que cette situation catastrophique « ne devienne une tragédie à long terme », avait-il mis en garde.

Plus de 40 Etats membres et organisations ont fait des promesses de dons,  a précisé le Bureau des Nations Unies pour la Coordination des affaires humanitaires (OCHA) dans un communiqué de presse à l’issue de la conférence. Avant la réunion de Genève, près d’un tiers de l’appel de fonds avait déjà été donné par l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, avec des contributions estimées à 930 millions de dollars.

« Mais l’ampleur de la souffrance que nous voyons au Yémen nécessite un financement rapide et complet pour le plan de réponse de 2018 », a plaidé M. Guterres qui note que le plan a été établi de telle sorte que chaque dollar va où il est urgent.

En 2017, la conférence de donateurs, déjà organisée par la Suisse et la Suède aux côtés de l’ONU, avait permis de récolter 1,1 milliard de dollars.

Le chef de l’ONU appelle les belligérants à ouvrir des négociations

« Nous avons besoin d’un accès sans restriction au Yémen ainsi que d’un accès sans restriction partout à l’intérieur du Yémen », a déclaré M. Guterres devant les donateurs, tout en ajoutant que « par-dessus tout, nous avons besoin d’un processus politique sérieux pour conduire à une solution politique».

Le Secrétaire général de l’ONU a donc appelé les parties à un règlement politique négocié à travers un dialogue inclusif intra-yéménite. Un dialogue, qui est pour lui, la « seule solution » au conflit au Yémen. « Nous devons avoir une action pour mettre un terme au conflit » qui dure désormais depuis plus de trois ans et a provoqué une situation « catastrophique », a insisté M. Guterres qui note que « cette guerre cause d’énormes souffrances humaines à certaines des populations les plus pauvres et les plus vulnérables du monde ».

« Il n’y a pas de solutions humanitaires aux crises humanitaires », a ajouté le chef de l’ONU. « Je demande à toutes les parties de prendre contact sans attendre avec mon nouvel Envoyé spécial, Martin Griffiths », a-t-il dit.

Concernant l’évolution du conflit, M. Guterres a relevé « des signes positifs permettant de penser qu’un plan d’action menant à un dialogue intra-yéménite peut être préparé afin d’aboutir à une solution politique, avec bien sûr toutes les parties impliquées dans ce conflit ».

Une situation humanitaire toujours préoccupante

S’agissant de la situation humanitaire, le chef de l’ONU a indiqué que les organismes humanitaires ont déjà une base solide sur laquelle travailler, avec des opérations qui se sont considérablement développées.

Au début de l’année dernière, les organismes humanitaires ont fourni des vivres à 3 millions de personnes par mois. Dès le mois d’août dernier, plus de 7 millions de personnes sont atteintes chaque mois. Au plus fort de l’épidémie de choléra, plus de 1.000 centres de réhydratation par voie orale et 234 centres de traitement de la diarrhée fonctionnaient, contre seulement 25 centres plus tôt dans l’année.

Sur le terrain, la situation humanitaire reste toujours préoccupante. Alors que le conflit entre dans sa quatrième année, plus de 22 millions de personnes – trois quarts de la population – ont besoin d’aide humanitaire. Près de 18 millions de personnes souffrent d’insécurité alimentaire dont 8,4 millions ne savent pas comment ils vont obtenir leur prochain repas.

En un an, un million de personnes supplémentaires ont été confrontées à de la malnutrition. Et près de 3 millions d’enfants de moins de 5 ans souffrent de ce problème dans sa dimension aiguë. L’un d’entre eux décède toutes les 10 minutes d’une condition qui aurait pu être empêchée.
Face « à la pire crise humanitaire au monde », Antonio Guterres demande un meilleur accès pour l’assistance aux populations. « Les humanitaires doivent être capables d’atteindre les personnes qui ont le plus besoin d’aide, sans conditions », a-t-il dit. « Tous les ports doivent être ouverts à l’aide humanitaire et au trafic commercial, à l’envoi de médicaments, de vivres et du carburant nécessaire pour les distribuer. L’aéroport de Sanaa est également un lien vital qui doit rester ouvert ».

par -

La cérémonie de signature du contrat de don du « Projet de l’Aménagement de l’Ecole Primaire Nagachia à Beja », a eu lieu le 26 mars 2018, à l’Ambassade du Japon en Tunisie. Le contrat de don a été signé par Monsieur Shinya IWATA, Chargé d’affaires de l’Ambassade du Japon en Tunisie et Monsieur Moez ATTIA, Président de l’Association Kolna Tounes.

L e c a d r e : Don aux projets locaux contribuant à la sécurité humaine L e m o n t a n t : 216 616 DT
Bénéficiair e: Association Kolna Tounes C o n t e n u :

– Aménagement des salles de classe
– Aménagement de la cantine
– Création d’un bloc sanitaire pour la classe préparatoire
– Aménagement du terrain de sport pour la classe préparatoire
Population ciblée : 205 élèves de l’Ecole Primaire Nagachia

Ce don permettra à l’Ecole Primaire Nagachia de rénover les salles existantes en cantine et en cuisine en vue d’offrir une alimentation saine et équilibrée aux élèves. Il réalisera également quelques travaux d’étanchéité pour les bâtiments où la pluie s’infiltre, il servira aussi pour le réaménagement du terrain de sport ainsi que pour la création d’un bloc sanitaire pour la classe préparatoire.

Cette école est l’objet du programme du PAM (Programme Alimentaire Mondial) qui apporte un appui technique dans le cadre d’une stratégie de mise à niveau de l’alimentation scolaire, telle que l’amélioration du menu de la cantine et la conservation des aliments. On attend de voir l’effet d’une synergie entre le programme du PAM et la création de la cantine et de la cuisine par ce projet.

Le Japon accorde de l’importance au soutien dans le domaine de l’éducation qui est indispensable pour promouvoir la sécurité humaine. L’éducation nous permet d’épanouir notre capacité et joue un rôle très important dans la réalisation du développement durable de chaque pays.

AMBASSADE DU JAPON EN TUNISIE
Le don aux projets locaux contribuant à la sécurité humaine a été instauré en 1996 pour que les ONGs et les collectivités locales puissent répondre rapidement et efficacement à divers besoins de développement, bien que la taille du projet soit relativement petite.

Les organisations éligibles sont celles à but non lucratif, telle que les ONGs, les collectivités locales, les établissements éducatifs tels que les écoles primaires et secondaires, et les établissements médicaux. Le don vise à l’amélioration des besoins humains fondamentaux comme la construction d’écoles primaires et secondaires, l’aménagement d’équipements médicaux dans les hôpitaux, et le forage de puits.

(Don aux projets locaux contribuant à la sécurité humaine)

Le nombre total de projets réalisés : 121 projets (depuis 1996) Le montant total : 7 121 037,271 DT
(Projets récents)
– Equipement de dépistage de cancer du sein (Gouvernorat de Medenine)
– Aménagement de l’école primaire d’El Krib (Gouvernorat de Siliana)
– Acquisition d’un bus pour les handicapés (Gouvernorat de Mahdia)
– Réhabilitation de l’école primaire de Teboursouk (Gouvernorat de Beja)
– Equipement pour la tapisserie et la menuiserie et aménagement de l’atelier (Gouvernorat de Siliana)

par -

La France, un des rares pays européens avec lequel la balance commerciale tunisienne est excédentaire, avec un taux de couverture des importations (7.515 MDT) par les exportations (10.516 MDT) de 140 %. Une France, amie, dont le nombre de touristes n’avait cessé de baisser depuis 2011, passant de 1,385 million à 571 mille l’année dernière. Une France amie de la Tunisie, dont le stock d’IDE représentait à la fin 2017 quelque 16 % du total des IDE en Tunisie, avec 3.355 MDT pour 1.410 entreprises et 138.408 emplois. C’est Emmanuel Macron, président de cette France, qui est attendu, mercredi à Tunis pour une visite d’Etat de deux jours, en passage pour le Sénégal.

Selon un communiqué standard de la présidence de la République, «cette visite vient traduire la volonté qui anime les deux pays de renforcer la coopération bilatérale et d’en diversifier les domaines. Elle vient aussi à consacrer la tradition de concertation politique entre les deux pays autour des questions d’intérêt commun».

Cette visite sera le premier déplacement du jeune Macron en Tunisie, depuis son investiture à la magistrature suprême en mai 2017. Il y rencontrera le président de la République, Béji Caïd Essebssi, le chef du gouvernement, Youssef Chahed et le président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Mohamed Ennaceur.

Macron prendra part, avec Chahed, au Forum économique tuniso-français. Il s’agit là d’une rencontre d’affaires, organisée par la Chambre tuniso-française de Commerce et d’Industrie (CTFCI) et les Conseillers du commerce extérieur de la France. Le 1er février, Emmanuel Macron prononcera un discours lors d’une séance plénière extraordinaire à l’ARP.

La visite du président français sera ponctuée par la signature d’une série d’accords de coopération dans des domaines prioritaires, apprend-on de même source. Il sera accompagné par de nombreuses personnalités dont des ministres, des parlementaires, des universitaires, des hommes d’affaires et de médias, lit-on dans le même communiqué.

En fait, selon nos informations, qui est déjà venu à Tunis pour y faire campagne auprès des Français avant même l’officialisation de sa candidature à la présidentielle, devrait voir la signature de pas moins de 8 protocoles et conventions financières, d’un montant global de 200 M€, dont une partie pourrait être en dons.

On y retrouverait notamment le complément d’une ligne de financement des PMI-PMI tunisiennes, une conversion d’une seconde tranche de dettes, d’un montant de 30 M€, en projets de développement. Mais aussi un financement pour améliorer les conditions de vie des populations dans 146 quartiers de zones urbaines défavorisées, un possible fonds destiné au financement de projets de proximité portés par de jeunes compétences tunisiennes. On parle également de la création d’une Université franco-tunisienne pour l’Afrique et la Méditerranée. Tout cela sans oublier d’autres intentions pour un renforcement de la lutte contre le terrorisme, le financement du terrorisme et la radicalisation.

Notons enfin qu’une vingtaine d’entreprises françaises opérant dans les secteurs de l’industrie, l’énergie, les infrastructures, l’environnement, les services, la santé et l’agriculture accompagneront Emmanuel Macron, sous la houlette de l’Agence “Business France”. Ces entreprises souhaiteraient développer et renforcer leurs activités en Tunisie, selon un communiqué publié, mardi 30 janvier, par l’Ambassade de France en Tunisie.
Pour le Directeur du Bureau Business France de Tunis, Olivier Pradet, «l’accroissement des échanges commerciaux avec les pays de l’Union Européenne et l’ouverture vers l’Afrique permettra à la Tunisie de s’imposer progressivement comme un hub régional à partir duquel les entreprises françaises, souvent en partenariat avec des entreprises tunisiennes, pourront se développer vers l’Afrique».

Rappelons, tout de même, qu’en ouverture de la conférence «Tunisia 2020» qui s’était tenue en décembre 2016 à Tunis, l’ancien Premier ministre français Manuel Valls avait pris l’engagement de «soutenir massivement la Tunisie» et même dit «l’an dernier, notre pays avait annoncé le plan d’assistance d’un milliard d’euros d’ici à 2020. Nous voulons aller plus loin. Dans les années à venir, l’Agence française de développement investira au minimum 250 millions d’euros chaque année en Tunisie». Il avait ajouté ceci : nous mettrons «toutes nos forces dans la bataille pour que le parcours exemplaire que vous menez depuis 2011 soit aussi synonyme de sécurité, de développement, de croissance, de prospérité et de justice sociale». Une année plus tard, Macron apporte 200 M€ dans ses bagages !

par -

Mohamed Boussaid, ministre marocain de l’Economie et des Finances, a dévoilé lors d’une conférence de presse, vendredi 26 janvier 2018, les indicateurs macro-économiques phares de l’exercice 2017. On a appris que le royaume a presque multiplié par 4 son taux de croissance cette année : 1,6% en 2016 et 4,6% en 2017, rapporte Médias24. Autre bonne nouvelle : Le gouvernement a atteint ses objectifs dans la réduction du déficit budgétaire. De 4,1% il a été rogné jusqu’à 3,5%, selon le ministre.

Le Maroc doit ces succès à une montée des recettes fiscales, +6,1%, a indiqué Boussaid. Dans le détail, on a :

+16,3% au titre de l’IS

+0,7% au titre de l’IR

+1,6% au titre de la TVA.

+4,6% au titre de la TIC.

Par ailleurs les montants décaissés par les pays du Golfe, des dons, ont culminé à 9,5 milliards de dirhams. Le pactole de 5 milliards de dollars promis par les pays du Golfe a presque été entièrement encaissé. A noter que les quatre pays donateurs sont l’Arabie saoudite, les Emirats, le Koweit et le Qatar, à raison de 1,25 milliard de dollars chacun, sur 5 ans. Le ministre n’a pas indiqué si le royaume allait encore bénéficier de la manne des pétrodollars en 2018, toujours est-il que le budget 2018 a intégré 7 milliards de DH de dons du Golfe.

Boussaid a aussi fait savoir que le taux d’endettement du Trésor a chuté, une première ces dernières années, passant de 64,7% du PIB à 64,5%. D’après les données préliminaires, le déficit du compte courant affiche 4% en 2017 contre 4,4% l’an dernier.

A propos de la montée de fièvre de mai-juin 2017, durant laquelle les investisseurs s’étaient précipités vers les couvertures, ce qui avait fait fondre les réserves de change nettes, le ministre a déclaré : “Il n’y a pas eu spéculation, mais une ruée légale vers les couvertures, de la part d’opérateurs qui n’avaient pas une vision suffisamment claire du marché (…). D’ailleurs, ceux qui ont parié sur une baisse du Dirham ont dû le regretter, puisqu’il n’y a pas eu de baisse et ils ont perdu de l’argent“.

par -

La Tunisie et l’Agence Française du Développement (AFD) ont signé mercredi à Tunis  deux conventions de financement sous forme de don.

Il s’agit d’abord du Programme d’Appui à l’émergence des Clusters en Tunisie dont l’objectif principal est d’appuyer la phase pilote d’un diapositif national d’appui à l’émergence des clusters en Tunisie en tant que vecteur de compétitivité, d’innovation et de développement économique local. Cette phase pilote portera sur une dizaine de clusters et devra permettre de tirer des enseignements nécessaires à la diffusion de la démarche via un diapositif national pérenne.

La maitrise d’ouvrage sera confiée au ministère de l’Industrie, et un comité national de pilotage du dispositif, constitué de représentants du secteur public et privé, garantira l’articulation avec les autres politiques de soutien aux entreprises.

Le montant de la subvention, mis à la disposition du bénéficiaire par l’AFD, s’élève à 3 millions 200 milles euro sous forme de don.

La 2ème convention signée porte sur le Fonds d’expertise et de Renforcement de Capacités FERC

Il s’agit d’un instrument destiné à financer, dans les secteurs d’agriculture et développement rural, santé, éducation primaire et secondaire, formation professionnelle, environnement, secteur privé, infrastructures et développement urbain, des  études ou expertises d’identification de projets, de faisabilité de projet,  sectorielles ou  institutionnelles nécessaires à la préparation des projets qu’elle envisage de financer ou à la vérification de leur faisabilité.

Le montant de la subvention, mis à la disposition du bénéficiaire par l’AFD, s’élève à 1 million d’euro sous forme de don également.

par -

Un compte courant postal, sous le numéro 493000, vient de voir le jour pour que les citoyens et les entreprises y versent leurs dons servant à soutenir les habitants ainsi que les familles des martyrs et des blessés lors de l’attaque sanglante de Ben Guerdane. Cette initiative fait suite aux nombreux témoignages de solidarité qui affluent depuis ces terribles événements.

Ce geste vient s’ajouter à un autre dispositif qui va dans ce sens, le fonds de lutte contre le terrorisme, en place depuis fin novembre 2015. Cette caisse est affectée notamment au dédommagement des familles des martyrs suite à des attaques terroristes. 5 millions de dinars piochés dans le budget de l’Etat ont déjà été versés dans ce fonds pour l’exercice 2016.

FOCUS 🔍

Comme à l’accoutumée, la BIAT- Banque Internationale Arabe de Tunisie – lance sa campagne estivale à destination des Tunisiens Résidents à l’Etranger « TRE...

Le meilleur des RS

Notre rubrique «Le meilleurs des réseaux Sociaux », début de la saison estivale oblige, choisit de mettre en lumière une initiative citoyenne, soutenue par un...

INTERVIEW

Walid Ben Salah, expert comptable, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont l'augmentation et à plusieurs reprises...

AFRIQUE

Une attaque terroriste menée par le groupe Boko Haram sur le lac Tchad a fait au moins 18 victimes jeudi soir. "Les éléments de Boko...

Reseaux Sociaux

SPORT

L'Italien Fabio Fognini a remporté le 7ème titre ATP de sa carrière en s'imposant dimanche en finale contre le Français Richard Gasquet, 29ème mondial,...