Tags Posts tagged with "enquêtes"

enquêtes

par -

Le président nigérian, Muhammadu Buhari, a signé samedi 14 octobre 2018 l’interdiction de voyager pour plus de cinquante hauts responsables. Ils sont accusés d’avoir trempé dans des affaires de corruption, un fléau endémique dont Buhari a le plus grand mal à se débarrasser alors qu’il en avait fait un de ses grands engagements durant sa campagne électorale de 2015. Un phénomène dont il est victime personnellement, du reste. Alors il met le paquet.

Désormais les autorités passent à la loupe toutes les transactions financières des individus sous le coup d’enquêtes pour corruption, comme le stipule un décret paraphé récemment par le chef de l’Etat.
La présidence nigériane explique cette interdiction massive de voyager, une première, par la nécessité d’empêcher les suspects, vu leurs positions, d’orienter les enquêtes et procès en cours.
Le porte-parole du président Buhari a indiqué dans un communiqué que les dossiers en question ont trait à des avoirs d’une valeur d’au moins 1,3 million de dollars, une broutille par rapport aux milliards de dollars dont les caisses de l’Etat ne verront jamais la couleur.

par -

La Procureure de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda, s’est félicitée ce mercredi devant les membres du Conseil de sécurité des progrès réalisés par ses services en Libye ces derniers mois, et notamment du retour des enquêteurs sur le terrain après plus de cinq ans d’interruption.

En mars 2018, des enquêteurs de la CPI se sont rendus sur le territoire libyen pour la première mission depuis juin 2012.

Cette visite a permis de faire des avancées significatives dans les enquêtes, a affirmé la Procureure, tout en remerciant le Procureur général de la Libye pour sa collaboration, et en saluant l’apport logistique déployé par la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL).

Mais malgré ces progrès, l’insécurité à travers la Libye pèse sur la capacité des enquêteurs de la CPI à effectuer leur travail rapidement dans le cadre des enquêtes ouvertes sur des crimes commis en 2011 mais aussi sur des crimes plus récents, a souligné Mme Bensouda.

Elle a indiqué que son Bureau continuait de suivre avec attention la situation en Libye, y compris dans et autour de Benghazi, et qu’il n’hésiterait pas à émettre de nouveaux mandats d’arrêt, y compris concernant les crimes de Benghazi où des indices raisonnables et des preuves existantes font croire que des crimes qui sont du ressort de la CPI ont été commis.

En ce qui concerne le dossier de Saif Al-Islam Qadhafi, Mme Bensouda a rappelé que son mandat d’arrêt est toujours pendant et que les autorités libyennes ont l’obligation de le transférer à la CPI, en vertu des obligations internationales du pays, en vertu des décisions de la CPI et à la suite des appels répétés des membres du Conseil de sécurité.

Malgré les efforts consentis par son Bureau, la Procureure de la CPI a identifié certains défis. Elle a ainsi évoqué la situation sécuritaire volatile en Libye marquée par des conflits entre diverses milices à travers le pays. De ce fait, des exécutions extra judiciaires ont cours, les civils sont gravement affectés et les détentions arbitraires d’individus sont systématiques.

Mme Bensouda s’est notamment dite inquiète du grand nombre de migrants en détention dans des centres contrôlés par les autorités nationales ou par des milices. « Les migrants seraient tués, abusés et maltraités en détention ou en transit », a-t-elle déclaré. Elle a aussi parlé des rapports faisant allusion à des ventes aux enchères d’esclaves en Libye, assurant que des enquêtes sont en cours. Elle a aussi annoncé que de nouveaux mandats d’arrêt seront émis dans un futur proche.

Dans ce contexte, Fatou Bensouda a demandé au Conseil de sécurité de poursuivre son soutien au travail de la CPI en Libye afin que justice soit rendue aux victimes des crimes commis.
Selon elle, ce soutien est d’autant plus nécessaire que son Bureau s’évertue d’exécuter son mandat en vertu du Statut de Rome et en droite ligne de la résolution 1970 (2011). L’une des responsabilités du Conseil de sécurité est donc de d’assurer l’exécution des décisions de la Cour et notamment ses mandats d’arrêts, a-t-elle dit.

par -

Les autorités sécuritaires égyptiennes ont décidé de soumettre les Tunisiens et les Algériens qui se rendent en Égypte à une enquête de police, et ce pendant trois mois.

Selon les informations rapportées ce jeudi 29 mars 2018 par le correspondant de Shems fm en Égypte, cette mesure sécuritaire concerne essentiellement les étudiants, les chercheurs, les participants aux congrès académiques dans ce pays.

Dans une lettre envoyée aux ambassades de la Tunisie et de l’Algérie, les autorités égyptiennes auraient réclamé l’obligation d’envoyer une demande officielle aux universités égyptiennes concernées avant trois mois, leur signalant l’arrivée de la personne désirant se rendre dans ce pays. Cette décision aurait été expliquée, selon la même source, par la situation actuelle “critique” au pays des pharaons…

par -
Achraf Aouadi

Mouhab Garoui, directeur exécutif d’ I Watch, a déclaré que l’organisation a réalisé une série d’enquêtes visant des entreprises publiques et privées et des hommes d’affaires.

Dans une interview exclusive accordée ce vendredi 10 juin 2016 à Africanmanager, il a précisé que ces parties ciblées opèrent dans plusieurs domaines dont notamment l’énergie, le secteur banquier, la finance, les médias et la politique.

Il a en outre ajouté qu’il s’agit du premier travail de ce genre réalisé par I Watch depuis sa création en 2011. « Ce travail a duré environ 6 mois et il a touché certaines entreprises et hommes d’affaires soupçonnés de corruption », a dit Mouhab Garoui. Il a fait savoir que les résultats de ces investigations seront publiées très prochainement, avec les noms et les documents.

Une conférence de presse sera tenue pour dévoiler les résultats de ces enquêtes, a encore souligné le directeur exécutif d’I Watch,  annonçant que l’organisation va s’adresser au tribunal public ouvrir une enquête en la matière.

FOCUS 🔍

Les chiffres des immatriculations de nouvelles voitures pour le mois de septembre 2018, laissent voire que les ventes des véhicules particuliers de la marque...

Le meilleur des RS

Imed Heni est un cadre de l’OACA. On ne mettra pas sa photo, pour ne pas utiliser celle du petit garçon qu’il affiche sur...

INTERVIEW

L'expert en économie et ancien ministre des Finances Houcine Dimasi a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont...

AFRIQUE

Après la disgrâce du président sud-africain, Jacob Zuma, destitué par le Parlement pour des faits de corruption, son successeur, Cyril Ramaphosa, est dans la...

Reseaux Sociaux

SPORT

Programme de la 8e journée de la ligue 1 professionnelle de football, prévue les vendredi 23, samedi 24 et dimanche 25 novembre à partir...